litige sur facture refaite et modifiée 6 ans après

Publié le 05/10/2010 Vu 1307 fois 6 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

01/10/2010 16:18

Bonjour, quelle valeur peut avoir une facture refaite ET modifiée par rapport à l'original ? La modification portant sur le rajout d'une personne en en-tête ... J'explique; il y a en premier une facture qui a été faite 5 à 6 ans auparavant avec un seul nom dans l'en-tête; celui de la dame. Il s'agit de fenêtres achetées et effectivement réglées par monsieur... Mais le fournisseur au moment de la vente a commis une erreur que personne n'a fait modifier depuis. Aujourd'hui, Monsieur a fait rééditer une nouvelle facture en y faisant rajouter son nom à lui pour attester qu 'il a bien réglé cette somme... Quelle valeur légale peut avoir cette nouvelle facture, sachant que c'est madame qui a l'original et peut donc prouver la modification...? Dans l'esprit, madame est prête à lui rembourser la moitié de la somme mais en regard de l'attitude de monsieur, sa bonne volonté s'étiole...
Merci d'avance.

01/10/2010 19:58

Tout dépend du contexte. Pourquoi l'un doit-il payer à l'autre.

04/10/2010 09:39

je ne vois pas en quoi le contexte peut avoir de l'importance...? Cependant le voici; ils vivaient en union libre dans une maison achetée en indivision; elle détenant avec sa fille mineure 79% de la demeure. Les fenêtres ont été changées et réglées par Lui; au moment de la vente il réclame une participation de la moitié; normal. Mais vu son attitude à Lui, et que la facture à l'époque à été libellée à son nom à elle, peut il réellement prétendre à ce remboursement ?

04/10/2010 14:25

Par ex, si c'était dans le cadre d'une dissolution de communauté, peu importe qui a payé.
Elle refuse la participation et fournit au notaire la copie de sa facture.

04/10/2010 14:55

il n'y a pas réellement dissolution de communauté car administrativement je dirais qu'aucune communauté n'a été faite... c'était une union libre totale... aucun concubinage reconnu par un quelconque document, ni PACS ou quoique ce soit d'autre... ils vivaient ensemble, c'est... c'était tout. Maintenant si le fait de vivre sous le même toit pendant 5 à 6 ans et ce de notoriété publique, dans le sens ou effectivement dans les faits, un couple était bien formé, cela suffit à créer la communauté, alors oui, il y a aujourd'hui dissolution de cette communauté...

04/10/2010 18:56

Non, il n'y a aucune communauté de biens, donc aucune dissolution de communauté.

C'était, de par la loi, deux personnes qui cohabitaient, c'est tout (concubins, frère et soeur, deux amis, c'est pareil).
La propriété des biens se fait par facture ou par possession en l'absence de preuve de propriété.

05/10/2010 08:24

en clair cela veut dire svp...? "La propriété des biens se fait par facture..." donc facture à son nom à elle, pas de remboursement d'avance des frais ? Je rappelle qu'il s'agit de fenêtres donc intégrées à la maison bien entendu ! Elle ne serait donc être tenues par la loi de lui reverser la moitié du prix de ces dites fenêtres même si c'est lui qui les a payées à l'époque...? Sinon pour l'esprit c'est exactement cela ! Ils cohabitaient, c'est tout !!

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.