Assurance vie plus de 70 ans

Publié le 27/01/2009 Vu 1675 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

26/01/2009 21:15

Bonsoir.
Mes parents très malades et disparus dernièrement à 2 mois d'intervalle ont contracté chacun une assurance vie il y a 1 an ; pensant nous laisser une somme non imposable .(argument de vente alors que leur succession était non soumis à la taxe..) mes parents l'un en fin de vie. l'autre dépressif hospitalisé à plusieurs reprise en 2 ans, et souvent incohérent.
Est ce normal : moralement non ; mais légalement .
placement de 30 000€ chacun avec des frais de 5% . long terme 8 ans
multi supports
Lors de la signature il était évident qu'ils étaient très malades.
Après signature ils ont été très perturbés.Quelques mois après J'ai étudié le dossier alors Je les ai rassurés en leur disant que c'était bien.
J'ai demandé des explications à la banque ,on me les a promis mais j'attends toujours. Maintenant il faut passer à la succession.
Je suis scandalisé .D'autant plus que mon père était convaincu qu'ils avaient fait une erreur.Cela a pour moi amplifié son angoisse ,il en parlait à demi mot pour éviter de me contrarier et n'en parlait pas à maman qui était en soins palliatifs.Vu son état vous pouvez deviner comment il est parti ,et cela ne semble pas perturber le conseiller en question .
Quel recours avons nous ?
Pour ma part je souhaite ,s'il y avait réparation verser la somme
à la recherche.
Pouvez vous nous conseiller? merci! Dernière modification : 26/01/2009

27/01/2009 17:03

Une assurance vie à 2 personnes très, très malades... je me demande s'il ne s'agit pas d'un abus de faiblesse, je trouve ça inadmissible et inhumain.

"Est puni de trois ans d'emprisonnement et de 375000 euros d'amende l'abus frauduleux de l'état d'ignorance ou de la situation de faiblesse soit d'un mineur, soit d'une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente et connue de son auteur, soit d'une personne en état de sujétion psychologique ou physique résultant de l'exercice de pressions graves ou réitérées ou de techniques propres à altérer son jugement, pour conduire ce mineur ou cette personne à un acte ou à une abstention qui lui sont gravement préjudiciables.

Je ne peux que vous conseiller de prendre un avocat qui vous aidera. Vous pouvez déposer une plainte avec constitution de partie civile (pour demander des dommages-intérêts), la société bancaire serait condamnée à vous "rembourser" les frais de procédure.

En espérant vous avoir aidé.
Bon courage à vous.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ranchère

Droit civil & familial

0 avis

Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis