Mariage, propriété et succession

Publié le 18/07/2015 Vu 847 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

18/07/2015 12:31

Bonjour,
Propriétaire d'une maison dont je rembourse l'emprunt seule depuis 3 ans, j'ai 3 enfants d'un premier mariage et je souhaite me remarier. J'aimerais que mon mari puisse vivre dans la maison si je disparais avant lui voire qu'il puisse avoir une part d'héritage. Mais je ne souhaite pas que ses propres enfants puissent pretendre à un héritage. Je voudrais que cette maison n'entre pas dans la communauté de biens et qu'en cas de divorce il ne puisse avoir aucun droit sur ce bien.
Comment dois-je procéder ?
Merci

18/07/2015 13:50

bjr,
le conjoint survivant hérite de son époux défunt quelque soit le régime matrimonial même en séparations de biens.
votre projet me semble irréalisable vous voulez que votre futur mari hérite de vous mais que ses enfants, ses héritiers réservataires, ne puissent pas hériter de leur père.
si une fois mariés, vous décédez avant votre mari, en l'absence de dispositions particulières, vos héritiers seront vos enfants et votre mari (1/4 en pleine propriété).
au décès de votre mari, vous ne pourrez pas empêcher que ses enfants héritent de leur père.
par contre vous pouvez faire une donation au dernier vivant de l'usufruit de l'universalité de vos biens.
comme la maison est votre bien propre, si vous divorcez, vous garderez votre maison, mais si vous êtes mariés sous le régime légal, la communauté ayant participé au financement de votre bien propre, vous devrez une récompense à la communauté donc à votre mari.
vous devriez étudier avec un notaire si un simple pacs serait plus facile pour réaliser vos souhaits.
cdt

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

3 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.