Refus de Visa à une mère d'enfant FRANCAIS MINEUR

Publié le 05/12/2010 Vu 14880 fois 34 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

03/12/2010 02:45

Relisez donc le fil que vous avez emprunté, vous verrez que la personne est justement en situation d'un refus de visa.

Chaque contexte est différent, la mère de votre enfant peut présenter des garanties. Il y a aussi un cas particulier pour les Algériens.

03/12/2010 08:00

Je m'adresse à MIL
Cher monsieur ne compter pas sur un soutien, les réponses généralement sont pas ici faites pour vous réconforter, voire pour vous aider à trouver une solution cohérente mais plutôt pour vous décourager de toutes actions
Seule porte de sortie, les années bissextile et si vous écoutez vos interlocuteurs, vous êtes un ennemi, un paria, un extra terrestre.

L’humain dans tout çà, ils n’en ont rien à foutre et je sais de quoi je parle…
Ma mère vient de DCD il y a qq jours, elle n’aura jamais pu connaitre sa petite fille !
Le mur de l’est n’était pas pire !
Les méthodes relèvent d’une dictature

Il y a plus d’humanité dans l’œil d’un chien que chez ces gens là
Allez au tribunal administratif voire jusqu’aux tribunaux Européens
Faites vous conseiller par la Cimade ou autres associations

Bon courage !

03/12/2010 08:58

Bonjour,
ce sont certains avocats pourris et sans cause qui vont se régaler de pouvoir vous plumer et vous bercer d'illusions;5 ou 6 ans de procédure pour arriver à rien . Pendant ce temps l'avocat touche ses honoraires.
Amicalement vôtre
suji KENZO

03/12/2010 10:42

Domil : oui , la personne est en situation de refuse de visa , mais ils n'ont pas entamé la procédure dont je vous parle ...
La cimade ne me parle pas des garanties potentielles de la mère et elle n'est pas algérienne , mais dans les conditions dont je vous parlais , ils me garantissent qu'il n'y a pas de refus possible .
Maintenant , ce sera difficile à réaliser quand meme sur un plan pratique ...

Fmoreau et Miyako : c'est clair que je préfère éviter toutes démarches auprés d'un tribunal ou d'un avocat . Je pensai juste pouvoir etre aidé sur un tel site avec impartialité , mais je me rends effectivement compte qu'on en est à la limite " du bien contre le mal ! " .

J'envisage de me marier avec mon amie . Etant donné la complexité des démarches à effectuer au pays en tant que français résident en France et les délais de procédures , je vais peut etre tout plaqué pour rejoindre mon amie et notre fille le temps que tout s'arrange . Car pour moi , l'essentiel est de voir grandir ma fille .

Il est juste dommage que la France ne fasse pas preuve de DISCERNEMENT dans certain cas . Je travaille actuellement 200 heures par moi , en CDI , mon amie aurait pu rapidement travaillé car reprenant le job d'une amie ici .

Tout sera à refaire , mais bon , ça ne fera que deux chomeurs de plus , et les bonnes ames diront : " Regardez moi ça ! encore des assistés , la France en a marre d'acceuillir toute la misère du monde !!! " ...

03/12/2010 14:08

Le problème est toujours le même : des lois pour réprimer les abus qui s'appliquent aussi à ceux qui n'abusent pas.

Dans votre cas, le but est donc de faire venir votre amie et votre fille en France, définitivement sous couvert d'un visa court séjour et une fois en France, arguer pour le droit au séjour qu'elle est mère d'un enfant français (ce qui explique les refus de visa).

Le mieux est évidemment de l'épouser. Vous pouvez tenter ce qu'on appelle le "visa de fiancé". Vous faites votre dossier de mariage en France et vous publiez les bans. La mère de son coté fait une demande de visa long séjour en vue d'établissement en France, en produisant l'attestation de publication des bans. Le fait d'avoir un enfant commun (qu'elle donne, avec le dossier, la copie intégrale de l'acte de naissance français de sa fille) prouve la réalité du couple.

03/12/2010 15:03

Effectivement , nous avions pensé à cette opportunité , mais il semblerait que ça soit également voué à l'echec . Nous n'en sommes pas sur mais je crains que ce soit 3 mois de perdu ( avant représentation possible d'un dossier ). Je ne sais pas si l'existence de notre fille serait suffisante pour " pousser " le dossier .

De plus , il semblerait que la procédure soit tout d'abord de refaire une demande court séjour , de se marier en France , puis pour la mariée de retourner au pays pour faire cette fois-ci une demande de visa " conjoint de français " ...

Tout cela reste trés flou , d'ou mon interrogation sur la possibilité d'un choix plus radical dont je vous parlai précedemment .

03/12/2010 15:09

De toute façon, qu'elle vienne en France avec un visa long ou court séjour, vous devez faire les démarches pour le mariage et faire publier les bans. Il faudra des documents d'état-civil.

Si le couple a 6 mois de vie commune (même avant le mariage) et qu'elle est entrée régulièrement en France, il n'y a pas besoin de retourner au pays pour le visa long séjour. De toute façon, en tant que mère d'un enfant français qui vit en France avec elle, elle a droit au séjour (c'est pour ça qu'il y a des difficultés à avoir un visa court séjour).
Par contre, quand on demande un visa long séjour de fiancé, il n'y a pas soupçon de fraude. Je ne dis pas que vous l'aurez

L'autre solution est de faire le CCM, de vous marier à l'étranger, de faire transcrire le mariage et là visa long séjour de conjoint de Français.

Oui, c'est long, mais ça vous le saviez.

04/12/2010 23:42

bonsoir,
à force de combines plus ou moins légales ,on arrive à tout bloquer et ce sont toujours les honnêtes gens qui payent la note .Certains avocats peu scrupuleux , vont jusqu'à conseiller des mariages arrangés;
Il faudrait quand même arrêter d'essayer toujours d'essayer de détourner les lois ,cela devient tres préoccupant pour les étrangers en situation régulières
amicalement vôtre
suji KENZO

05/12/2010 02:56

C'est la loi qui dit explicitement qu'un conjoint de Français qui a 6 mois de vie commune, peut demander son visa long séjour en Préfecture. A noter que ce sont des députés de droite qui ont agi pour que cette disposition reste dans la loi à l'occasion des débats parlementaires tendant à la supprimer.

05/12/2010 22:25

Nous ne somme pas les seuls.
Nombres de points communs , mais pour notre part nous sommes mariés .
Je ne me permet pas de critiquer ouvertement .
Pas de visas pour tout le monde , juste un choix.
Ce qui ne sont pas choisis , payent mais ne serons pas remboursés , même si ce n'est aucunement de leur faute .
Grands nombres de chemins pour arriver au but, et le résultat tombe ,"vous avez due faire quelques erreurs ! "

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.