peut-on faire annuler un acte de succession

Publié le 04/01/2016 Vu 5903 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

20/05/2011 08:47

Bonjour,

En 2007, mon père est décédé, et il y a eu la succession devant notaire.
Nous avons découvert, de façon inattendu, la somme qui entrait dans la succession.

Nous sommes 2 enfants, moi même et mon frère de 10 ans mon cadet!

A l'époque, nous avons décidé, en commun acccord, de ne pas percevoir notre succession, laissant à ma mère, ce qu'il y avait. ce n'est pas une renonciation, mais juste un confort pour elle jusque son décès.
Elle gardait nénamoins l'usufruit le la maison (donation entre époux).*
Mais, à ce jour, des éléments nouveaux, me sont connus.
En effet, ma mère vient de me dire que des comptes à son nom à la banque n'avait pas été, déclaré, pourquoi, puisque mes parents étaient mariés sous la communaiuté, et d'ailleurs ma mère n'a travaillé qu'avant ma naissance (j'ai 58 ans).

et là, mon frère esten instance de divorce dmandé par sa femme , et il voufrait "racheter" la part de la maison qu'ils ont en commun, à sa femme.
bien sûr, il lui manque une certaine somme, et je suis prête à l'aider financièrement.
Peut-on demander à ce jour à percevoir la successsion, puisque notre mère refuse d'aider mon frère financièrement.
Après tout, cet argent nous revient, et comme il y a un "faux" de la part de la banque qui a caché des éléments, l'acte pourrait être dénoncé?

D'autre, part, si jamais ma mère décide de partir en maison de retraite, bien sûr elle vendra sa maison, mais est-ce que la moitié de cette vente nous reviendra ou pas???

Merci de votre aide

Bien cordialement

MCh

20/05/2011 10:12

Bonjour, Madame,

Me rapportant à la problématique des comptes non déclarés lors du règlement de la succession, alors qu'il semble qu'ils auraient dû l'être lors de la liquidation de la communauté de vos parents, les deux victimes principales de cette situation sont le Notaire qui aurait eu une masse taxable plus importante lors de l'établissement de la déclaration fiscale de succession, et, l'administration fiscale si vous avez dû payer des droits de succession.
Pour votre mère, les comptes étant à son nom, elle n'a pas connu de problème d'utilisation vis à vis de la Banque (pas de blocage).
Le Notaire peut établir, une fois la situation connue, une déclaration supplémentaire qui ouvrira à droit ou pas et, si la réponse est affirmative, il y aura des pénalités de retard à payer.

Si votre mère bénéficie de l'usufruit sur tous les biens de la succession, il faut son accord pour libérer des fonds en faveur de votre frère.

Quant à la vente éventuelle de la maison, pour vous répondre, il faudrait en connaitre l'origine de propriété !

20/05/2011 17:15

Vous n'avez renoncé à rien. Vous êtes nu-propriétaire et votre mère a l'usufruit.

04/01/2016 18:34

Lors de la succession le notaire n'a pas fait corectement le partage des sommes payes et, versè par un autre notaire; Concernant des frais de coproprietè,et taxes foncieres.Ces frais et taxes ont ètè prise a part ègale par les cinq héritiers.HORS UN HERITIER RESERVATAIRE AVAIT DROIT 8/20 SUR UNE PARTIE 12/40 SUR LE RESTANT;LES AUTRES AVAIT DROIT 3/20 ET 7/40 PEUT-on OBLIGER LE NOTAIRE A RECTIFIER ET RESTITUER CES SOMMES TROT PERCUE

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.