Peut-on renier et déshériter un ou plusieurs de ses enfants?

Publié le 28/12/2020 Vu 524 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

28/12/2020 13:37

Mes deux grands enfants (agés aujourd'hui de 29 et 24 ans) m'ont tourné le dos il y a un peu plus de 10 ans et refusent tout contact avec moi depuis cette date. Je tiens à préciser que je ne les ai jamais maltraité ni porté préjudice (du moins, pas à ma connaissance... mais peut-on imaginer comment deux ados perçoivent les évènements de la vie?).

J'ai quitté leur mère alors qu'ils avaient 9 et 4 ans. J'ai recueilli ma fille (l'ainée) l'année de ses 13 ans sur le quai de gare de mon lieu de résidence où sa mère l'avait envoyée en lui disant de ne pas revenir ! Je l'ai élevée seul pendant 6 ans. Pour ce faire, j'ai changé d'emploi et de région pour me rapprocher de sa mère (à une distance raisonnable) et permettre que des liens se renouent entre elles. Cela m'a permis également de voir plus régulièrement mon fils. Au bout de ans, mon fils d'abord, puis ma fille m'ont annoncé leur intention de ne plus me voir et depuis, ils ont tenu parole. J'ai cherché régulièrement à reprendre contact, sans résultat.

Depuis un an, je suis de nouveau papa d'un petit garçon avec ma nouvelle compagne. J'ai tenté, sans succès, de joindre les deux grands pour les avertir de la naissance de leur petit frère. J'ai de sérieux ennuis de santé et je pense que je ne pourrai pas voir mon dernier grandir assez pour devenir un homme.

Je ne veux pas que mes deux ainés puissent le spolier de son héritage. Comment puis-je légalement les empêcher de réclamer leur part réservataire et transmettre tous mes biens (modestes) à mon dernier enfant?

Modérateur

28/12/2020 14:12

bonjour,

vous ne pouvez pas revenir sur la patenrité de vos enfants, quoique vous fassiez, ils resteront vos enfants donc vos héritiers réservataires puisque le code civil le prévoit ainsi.

votre dernier enfant ne sera pas spolié de son héritage puisque comme vos autres enfants, il devra recevoir sa réserve héréditaire, par contre vous pouvez léguer la quotité disponible de votre succession à qui vous voulez.

solution ultime, faire en sorte que votre patrimoine soit égal à zéro au jour de votre décès.

sans oublier que les donations (en avancment de part) sont rapportables à la succession.

vous pouvez prendre conseil auprès d'un notaire.

salutations

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.