Solidarité sur Crédit Immobilier?

Publié le Vu 503 fois 1 Par melyo
30/08/2014 16:41

Bonjour,

Mon père propriétaire de sa maison avec ma mère, de qui il est séparé depuis 10ans,a toujours un crédit immobilier en cours.Je souhaitais savoir qui doit payer les mensualités restantes (il avait une assurance décès à hauteur de 60%) ? Le notaire m'informe que les enfants et la mère (qui est donc co-emprunteur) sont solidaires et doivent donc tous payé. Est-ce avéré?

De plus, le notaire nous a informé que malgré le fait que ma mère n'a rien payé concernant la maison (qu'ils ont acheté en indivision a 50/50 en union libre), elle a le droit a une indemnité pour les années ou elle est resté avec mon père car elle a du faire du ménage ou meme nous éduqué. Cette loi existe t-elle?

Merci d'avance

30/08/2014 17:28

bjr,
je comprends que vos parents n'ont jamais été mariés et donc avant leur séparation, ils vivaient en concubinage.
comme votre mère était co-emprunteuse, l'organisme de crédit peut lui demander de payer le reste du crédit.
la maison était un bien en indivision entre vos parents.
ce n'est pas à vous les enfants de participer au remboursement du crédit par contre si vous acceptez la succession de votre père, et si la succession est déficitaire, les héritiers doivent payer les dettes de la succession.
vous pouvez renoncer à la succession.
le concubinage s'appelle aussi union libre car il n'y a aucun lien juridique entre concubins.
donc votre mère n'a rien à réclamer pour vous avoir élevé ou fait le ménage.
votre mère n'est pas héritière de votre père, elle reste propriétaire de la moitié de la maison et doit rembourser le reste du crédit non couvert par l'assurance. Ce n'est pas aux enfants de le payer.
cdt

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. DUCROS FERR.

Droit civil & familial

1 avis

Me. GALLET

Droit civil & familial

9 avis

Me. AZZI

Droit civil & familial

10 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.