Bon de commander non respectė

Publié le Vu 188 fois 4 Par Regis51
17/11/2019 12:44

Le 07/10/2019 j ai signé un Bon de commander pour une Mazda mx5 pour un prix de base de 32 200 euros. Il y a deux jour le Concessionnaire me rappelle pour me dire que le prix de base est passé à 35 600. Ne doit il pas respecter ce qu il à signé? Merci de votre aide

Superviseur

17/11/2019 18:34

Bonjour

En application de l'article 4 de l'arrêté du 28 juin 2000 relatif à l'information des consommateurs et à la publicité du prix des véhicules automobiles, le prix déterminé au moment de la commande est garanti jusqu'à l'expiration du délai contractuel de livraison.

Vous pouvez rappeler ceci par courrier à votre vendeur.

Le vendeur peut s'exonérer de cette garantie, par exemple si une nouvelle règlementation impose des modifications techniques sur le véhicule.
__________________________
Quelqu'un se trompe, on lui dit gentiment, car personne n’est infaillible... La création de l’homme en est la preuve.

Superviseur

18/11/2019 07:04


Le 07/10/2019 j ai signé un Bon de commander pour une Mazda mx5 pour un prix de base de 32 200 euros. Il y a deux jour le Concessionnaire me rappelle pour me dire que le prix de base est passé à 35 600. Ne doit il pas respecter ce qu il à signé? Merci de votre aide


Bonjour,

Quelles explications vous a t-on donné ? J'ai du mal à croire qu'il y ait une augmentation de plus de 10% sur le tarif de vente. Cette augmentation ne viendrait t-elle pas d'ailleurs ?

18/11/2019 09:05

Bonjour,

A la limite, peu importe la raison donnée puisque le concessionnaire s'est engagé sur le prix par le bon de commande jusqu'à l'expiration du délai de livraison éventuellement prolongé...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ferlan

Droit de la conso.

25 avis

Me. DEVYNCK

Droit de la conso.

8 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.