Chèque après date de validité

Publié le 20/09/2018 Vu 1615 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

16/05/2018 22:06

Bonjour,

J'ai une question concernant les recours possibles suite au problème suivant : j'ai demandé la clôture d'un compte à la Caisse d'Epargne en 2016. Suite à cette clôture, la banque m'a envoyé un chèque en septembre 2016 (daté de juin 2016) correspondant à la somme que j'avais sur ce compte. Je l'ai égaré et je n'y pensais plus, or je viens de le retrouver et je voudrais l'encaisser. Il s'agit d'une somme importante. J'ai contacté la banque pour savoir si elle pouvait m'en refaire un autre afin de pouvoir l'encaisser. La banque refuse. Quels sont mes recours ? J'ai lu que même si la date de validité était dépassée, la banque restait redevable de cet argent...

En vous remerciant par avance pour votre réponse. Dernière modification : 21/09/2018

17/05/2018 21:23

Personne pour répondre à ma question??

17/05/2018 21:39

Bonjour,
Soyez patiente Florine,
Vous êtes dans votre droit puisque le dépassement de la date n’annule pas la dette à votre égard. L'émetteur du chèque ne peut pas le contester au motif d’un délai d’encaissement dépassé.
Le chèque constitue une preuve que vous pouvez utiliser en justice, mais peut-être même qu'un huissier peut intervenir, prenez contact l'un d'eux.

17/05/2018 21:48

Bonsoir,
je vous remercie pour votre réponse. Cependant, j'ai lu qu'il y avait un délai à partir duquel on ne peut plus poursuivre judiciairement l'émetteur du chèque. Vous confirmez? Si oui, quel est ce délai ?

15/09/2018 09:44

Bonjour,

Le délai de prescription pour un chèque est fixé par la loi à un an à compter de la fin du délai de présentation. Lorsqu'il est émis et payable en France, le chèque est donc valable pendant une durée d'un an et huit jours (articles L. 131-32 et L. 131-59 du Code monétaire et financier).

« J’ai lu qu'il y avait un délai à partir duquel on ne peut plus poursuivre judiciairement l'émetteur du chèque. »

Passé ce délai, le chèque n'est plus valable mais la créance, elle, n'est pas pour autant éteinte comme le précise Pragma.

Vous êtes dans votre droit de réclamer le montant du chèque puisque le dépassement de la date n’annule pas la dette à votre égard. La banque qui a émis et signé un chèque ne peut pas le contester au motif d’un délai d’encaissement dépassé. Peu importe votre négligence.

Il faut distinguer la prescription en droit cambiaire de la prescription en droit commun. Une dette cambiaire prescrite ne veut pas dire dette effacée : la banque reste redevable de la dette, simplement le créancier ne peut plus engager de poursuites judiciaires.

Passé le délai de la validité du chèque,la somme due devient une reconnaissance de dette (droit commun) et un engagement de paiement. Ainsi vous êtes en droit de réclamer votre dû à tout moment, la dette restant ouverte.

Pour nuancer la position de Pragma, avant de consulter un huissier, adressez une lettre RAR à votre banque, Service juridique, conseiller, ou PDG, pour demander d’effectuer , dans le délai d’un mois, le virement de la somme due sur votre compte bancaire en joignant votre RIB et la copie du chèque. A défaut de réponse, saisissez un Huissier.

Voir ci dessous les délais lien internet et tenez nous au courant de vos démarches.

https://www.legavox.fr/blog/maitre-bousquet-nicolas/delais-prescription-droit-civil-francais-16060.htm

SK

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

7 avis