Commandement de payer valant saisie

Publié le 02/06/2019 Vu 568 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

01/06/2019 14:39

Bonjour,

Le 19/05/2014 la banque a prononcé la déchéance du terme

Le 26/06/2014, la BDF nous a notifié la recevabilité de notre demande

Le 29/11/2014, un huissier s'est présenté pour nous remettre un commandement de payer (soit 5 mois APRES l'acceptation de notre dossier par la BDF)

A l'époque, la BDF avait trouvé cela "étrange" (sic), et la banque nous avait répondu "on était obligés sinon on perdait tout" (sic)

Ma question est : peut-on arguer que la banque n'a pas pas respecté la procédure ? ("Les créanciers auxquels la décision de recevabilité a été notifiée ne peuvent plus procéder à quelconque procédure d’exécution")

Nous sommes passés en jugement le 10/01/2019, car nous voulions sortir du plan de surendettement (ce que le juge a notifié)

Sans grande surprise, l'huissier nous a remis un nouveau commandement de payer le 07/05/2019 (soit moins de 4 mois après le jugement)

Le non respect de la procédure en 2014 constitue t-il un élément à charge qui pourrait être utilisé à l'encontre la banque ?

Merci d'avance de bien vouloir éclairer ma lanterne

Modérateur

01/06/2019 15:09

bonjour,

en 2014, la banque créancière avait-elle été notifiée de la recevabilité de votre dossier ?

que dit votre jugement du 10 janvier 2019 ?

si votre plan de surendettement est terminé, vos créanciers peuvent demander le paiement de votre dette.

salutations

02/06/2019 00:25

Bonsoir,

Oui la banque avait été notifiée de la recevabilité du dossier BDF.

Le jugement de janvier 2019 dit que la demande est irrecevable (c'est ce que nous souhaitions) et la banque peut réclamer son du, je suis d'accord.

Ma question n'est pas là, mais sur la légalité du commandement de 2014..

Et sur cette phrase "on était obligés sinon on perdait tout" (sic)

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Qu'une banque peut outrepasser la loi pour ne pas risquer de perdre ses billes ?

Merci pour votre réponse

Salutations

Modérateur

02/06/2019 09:57

certains actes peuvent interrompre ou suspendre le délai de prescription, c'est peut être la raison de ce commandement de payer de 2014.

si le jugement de 2019 indique comme vous l'écrivez " la banque peut réclamer son du, je suis d'accord.", la banque pouvait vous envoyer un commandement de payer en mai 2019.

je ne vois pas l'intérêt de savoir si le commandement de payer de 2014 était valable, commandement qui a priori n'a pas été suivi d'effet.

02/06/2019 10:56

Bonjour

Merci d'avoir pris le temps de me répondre

Je vous souhaite un bon dimanche

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

6 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.