Réparation electroménager

Sujet vu 780 fois - 4 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 10/09/14 à 22:57

vorkan, Ain, Posté le 10/09/2014 à 22:57
3 message(s), Inscription le 10/09/2014
bonjour

un de mes appareils électroménager est tombé en panne fin juillet.

je l'emmène chez un réparateur.
celui ci me renvoi (par mail) le devis de réparation (payant) 15 jours plus tard (le 13/08)
j'accepte donc ce devis (161.78€) et lui amène mon appareil quelques jours après.

après plusieurs appels chez ce réparateur pour savoir où en est la réparation (on est quand même le 10 septembre)
je reçois enfin des nouvelles par mail où il me renvoie un 2ieme devis, m'indiquant des réparations supplémentaires pour un total de 285.74€ soit plus cher que l'appareil neuf!!

ai-je le droit de refuser cette réparation?
dois quand même régler le montant du 1ier devis, sachant que mon appareil électroménager ne sera pas réparer?
si j'avais eu connaissance de l'intégralité des travaux et du montant total, je n'aurai jamais fait réparer, et j'aurai acheté du neuf à la place.

merci de votre aide

Poser une question Ajouter un message - répondre
janus2fr, Seine-et-Marne, Posté le 11/09/2014 à 07:46
10612 message(s), Inscription le 31/08/2011
Administrateur
Bonjour,
Le professionnel est engagé par son devis, il doit donc vous rendre un appareil réparé et au tarif du devis.

vorkan, Ain, Posté le 11/09/2014 à 08:55
3 message(s), Inscription le 10/09/2014
merci pour votre réponse.
à tout hasard, pourriez vous me dire les textes ou lois qui le disent?
comme ça, je pourrais appeler le réparateur et lui exposé ses obligations.

en vous remerciant

janus2fr, Seine-et-Marne, Posté le 11/09/2014 à 13:50
10612 message(s), Inscription le 31/08/2011
Administrateur
C'est tout simplement le droit des contrats !
Un devis suivi d'un "bon pour accord" du client est assimilé à un contrat.
Ensuite le code civil nous dit :
Citation :

Article 1101 En savoir plus sur cet article...
Créé par Loi 1804-02-07 promulguée le 17 février 1804

Le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s'obligent, envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose.

Citation :
Article 1134 En savoir plus sur cet article...
Créé par Loi 1804-02-07 promulguée le 17 février 1804

Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites.

Elles ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel, ou pour les causes que la loi autorise.

Elles doivent être exécutées de bonne foi.


Dernière modification : le 11/09/2014 à 13:51
vorkan, Ain, Posté le 11/09/2014 à 14:36
3 message(s), Inscription le 10/09/2014
merci beaucoup!
avec ça, je vais pouvoir lui répondre


Ajouter un message - répondre 


PAGE : [ 1 ]