scooter acheter 700euros 3mois aprés j'en ai pour 1100euros!

Publié le 10/12/2010 Vu 1936 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

10/12/2010 16:34

Voilà j'ai acheter un scooter en mai 2010, je l'ai acheter 700 euros, il m'a dit que tout était bien que j'allais faire un bon moment avec que le moteur était neuf ect...moi je n'y connais pas grand chose je me suis dit que vu le prix je pouvais lui faire confiance.
En septembre j'ai eu 400 euros de frais a faire, et Deux semaines après j'ai eu encore 150 euros de frais a faire. ai garage il m'ont dit que ce n'était pas finis j'avais encore beaucoup de choses a changer et que j'en aurais pour très très cher.Du coup je ne sais plus quoi faire j'aimerais essayer d'apellé le monsieur qui me l'a vendue mais j'aimerais savoir si cela n'est pas trop tard.
S'il vous plaît aider moi je ne veux plus me faire arnaquer.
Merci d'avance

10/12/2010 21:51

Le problème est qu'il ne fallait pas faire les réparations et faire expertiser le scooter pour faire jouer le vice caché.
Maintenant, vous n'avez rien à faire expertiser.

Modérateur

10/12/2010 21:58

Rien ne vous empeche de le contacter et de lui parler des factures pour tous le problèmes que vous rencontrez avec ce scooter avec lequel vous etiez sensé faire un bon bout de chemin sans souci. Vous avez les preuves de toutes les reparations
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

10/12/2010 22:04

Oui, qui ne tente rien n'a rien

10/12/2010 23:19

Merci je vais donc essayer de le contacter je verrais bien. mais s'il ne veut rien entendre je fais comment?

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

2 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.