Empêcher un chauffard de reprendre sa voiture

Publié le 25/09/2010 Vu 1000 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

17/09/2010 11:36

Bonjour,

Je suis viticulteur, 41 ans.

Hier j'ai porté secours à une conductrice d'un certain âge qui se faisait frapper par un jeune-homme responsable de l'accident .

Je me suis interposé et annoncé comme témoin de l'agression et prenant la défense physique de la dame.

Ce chauffard/voyou refusait de remplir le constat et n'avait pas ses papiers ni carte grise ni assurance.
D'autres témoins ont appelé les gendarmes.
Voyant qu'il n'avait plus d'emprise sur la dame, il s'est dirigé vers sa voiture sans doute pour s'échapper. Je l'ai alors interdit de monter dans sa voiture, le ton est monté, il s'en est fallu de peu pour que les coups partent mais il s'est ravisé et a attendu l'arrivée de gendarmes.
Un gendarme m'a glissé que j'avais bien fait de l'empêcher de prendre sa voiture,
MAIS EN AVAIS-JE LE DROIT OU LA POSSIBILITE ?

merci de m'éclairer sur ce sujet.

Question: Le civisme peut il être illégal ? Dernière modification : 17/09/2010

25/09/2010 14:52

N'ayant pas l'intégralité des faits en ma possession, l'article 73 du code de procédure pénale pourrait peut être s'appliquer, j'emploie volontairement le conditionnel:

Dans les cas de crime flagrant ou de délit flagrant puni d'une peine d'emprisonnement, toute personne a qualité pour en appréhender l'auteur et le conduire devant l'officier de police judiciaire le plus proche.


cet article est par exemple utilisé dans les grandes surfaces par les vigiles qui ont surpris une personne en train de voler pour la retenir le temps que les services de police arrivent.

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

0 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

56 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.