litige avec sté de recouvrement

Publié le 02/01/2011 Vu 4639 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

02/01/2011 11:03

Bonjour,
j'ai fait deux credits auprès de la sté cofidis en 1999, je suis tombé malade et tenté de prendre des arrangements avec cette sté de prêt, qui on échouées,
cette sté m'a mis au tribunal d'instance dU Raincy mais, entre temps en désepoir de cause, j'ai fait une demande de plan de surendettement, quand nous nous sommes présentés avec mùon épouse au tribunal, le paln de surendettement avait été accepté en fevrier 2000 la société au tribunal a été mise en échec car sur la minute du jugement ils est spécifié que le tribunal constate qu'un plan conventionnel d'apurement a été mis en place et dit n'y avoir lieu d'ordonner l'execution provisoire du jugementet déboute la sté cofidis du surplus de ses demandes . Nous avons payé un certain temps le plan d'apurement, puis en 2002, j'ai été de nouveau gravement malade nous mettant un nouvelle fois dans l'embarras.
Nous avon donc demandé un nouveau plan de suredettement et celui ci a été accepté en mars 2004, sur le quel, restait encore des sommes pour la sté cofidis mais cette sté devait attendre deux ans avant de percevoir les premiers rembourssements . De nouveau malade, au moment de commencer a remboursser la sté cofidis, via le plan d'apurement, nous avons laissé "couler", cette sté n'a jamais depuis réclamé quoi que ce soit ni entamée quelque action de recouvrement depuis 2006.
Aujourd'hui, je recois un courrier d'une société de recouvrement la sté DSO-INTERACTIVE, qui m'apprends avoir racheté la créance a cofidis et me reclame donc le paiemnt des sommes dues .

Je leur ai donc envoyé un courrier recommandé en faisant référence a la forclusion édictée par l'article L331-37 du code de la consommation Mais, ils ne veulent pas en tenir compte .
Pouvez vous me dire si je suis en droit de refuser le remboursement ou non, en sachant que je ne leur ai jamais versé le moindre euro depuis la première relance le 16/11/2010
Avec mes remerciements anticipés

02/01/2011 11:08

Vous dites qu'il y a eu un jugement du TI du Raincy. Vous dites qu'il a refusé
- l'exécution provisoire
- le surplus des demandes
ça me laisse penser que le jugement a quand même reconnu la dette et vous a condamné à rembourser mais sans exécution provisoire et sans dommages et intérêts/remboursement de leur frais de justice/dépens (le surplus des demandes)

S'il y a eu un tel jugement, la prescription de cette dette est de 30 ans donc
1) Relisez le jugement, si nécessaire, faites-le lire par un avocat en consultation gratuite (voyez en mairie)
2) demander en LRAR, à la société de recouvrement, le titre exécutoire les autorisant à réclamer cette dette.

02/01/2011 11:53

Merçi Domil pour ces renseignements, mais je n'ai pas eu de titre executoire, et de plus cette dette a été versé au plan d'apurement de 2004, je devais commencer a rembourser en 2066 mais je n'ai pas commencé et depuis cette date, ni la sté de recouvrement ni la sté cofidis n'on entamés de relance ou d'action alors, le délais de forclusion s'applique il quand même
merci de votre réponse

02/01/2011 12:09

mais je n'ai pas eu de titre executoire
Vous l'avez demandé à la société de recouvrement ?
Vous avez retrouvé le jugement du TI du Raincy ? Que dit-il exactement ?

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. FAOUSSI

Droit de la conso.

16 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.