réputation et harcèlement

Publié le 07/12/2010 Vu 1383 fois 12 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

05/12/2010 21:13

Bonsoir,

Je viens vers vous ce soir, car je vais pas bien, j'en ai déjà parlé à ...Je fais des insomnies à cause d'une histoire au travail qui me retombe dessus.

Je sais plus vers qui me tourner pour me confier, c'était calme pendant un mois je pensais que la rumeur aurait cessée et non çà continue!Certaines nuits je ne dors plus et en plus enceinte de huit mois çà n'arrange pas ma grossesse:pleurs, je suis irritable et à fleur de peau!

Je vais enfin me confier à vous:

Cà a commencé en Juin, une collègue amie depuis plusieurs années me confie une histoire qu'il lui est arrivée avec une nouvelle au travail, je parlerai pas du métier ni du lieu pour me présever...je l'écoute:
"Une nouvelle collègue nous dénonce auprès de d'autres collègues et dit qu'on fini plutot, elle aurait dit "moi je reste plus longtemps qu'elles, elles sont toutes parties etc"je lui répond en effet çà craint, elle n'a pas a parler de nous derrière notre dos, c'est pas bien ce qu'elle fait"

Entre temps une autre collègue se fait lever plus tot que d'habitude pour aller au travail alors qu'elle n'était pas prévu au planning mais en a informée son supérieur que cette collègue aurait du être là, toujours venant de cette nouvelle qui vient juste de commencer mais qui met son nez partout, donc pas cool pour mes collègues.

Ces deux collègues a qui s'est arrivée sont des collègues amies.

Un jour, à plusieurs reprises on me propose plusieurs travaux, je dis que je suis pas disponible et informe une autre collègue que si elle elle veut d'apeller le centre, et comme c'est une très bonne amie à une collègue à moi, lui glisse:"çà craint y'a une nouvelle qui divulgue des choses par derrière sur nous et que si elle continue elle va se faire mal voir et virer de tous les centres, elle répond pas grand chose car elle est pressée.

Durant plusieurs mois, on a parlé que de cette nouvelle collègue qui se faisait remarquer un peu trop et donc tout le monde la critiquait dont moi, vous l'avez devinez.

Cette nouvelle collègue a su par la suite qu'on l'appréciait pas trop.

On me donne plus tard un boulot à faire avec une collègue que je connais depuis quelques mois et amie avec cette nouvelle, je lui dis, "c'est donc toi la copine...elle nous fait du tort etc" et là me répond ben qu'elle en a marre d'elle, qu'elle est harcelée sur internet et que cette nouvelle employée veut casser la figure de quelques collègues et que son mari était un peu fou et qu'il allait aussi débarquer au centre!"j'étais stu

05/12/2010 22:24

et quel est le problème ?

06/12/2010 08:26

Justement, je n'ai pas pu mettre assez de caractère pour finir.Voici la suite.

j'étais stupéfaite et me dit dis donc çà va loin, elle peut pas continuer comme çà!Qu'elle veut se venger de nous et qu'on allez le payer cher!

Quelques jours passent et je vois un des supérieurs et lui explique un peu mais pas très tranquille quand même, pourtant il faut que j'informe y'a danger, il est là c'est l'occasion de crever l'abcès, j'hésite un instant mais me lance quand même pensant faire bien pour des collègues qui risquent un danger?!

J'avais tort, j'avais tort depuis tout le début de cette histoire, j'aurai déjà jamais du prendre parti d'une collègue et ni parler à ce supérieur qui protège à fond cette nouvelle malchiabélique, car elle a réussi à l'embobiner et se faire passer pour une victime!

D'ailleurs ce supérieur m'a clairement dit, que si jamais il entendait parlée de la nouvelle que çà allait très mal se passer et qu'il allait tout faire pour qu'on soit virer de certains centres. Que des nanas étaient bonne qu'à faire des potins.

Les jours passent, et je tombe nez à nez sur cette nouvelle collègue qui m'agresse, deux hommes de garde s'interposent et voulant la mettre dehors, je dis non non je vais sortir et résoudre le problème.Elle me sort son jeu comme quoi elle en a marre des divulgations à son égard et lui rétorque que c'est à cause de son comportement à parler à droite à gauche!on discute, je me pose des questions sur elle car elle me parle de choses dont je ne suis pas au courant, et là je me dis, soit c'est une manipulatrice soit elle est vraiment victime.

Quelques jours plus tard, elle est virée d'un centre et le supérieur m'apelle en me disant que c'était de ma faute...je lui explique que non que 'lon s'est expliquée et que c'était classé et que j'allais dire à certaines collègues de ne plus parler d'elle etc...

Mais voilà les collègues qui sont à l'origine des propos à son égard ont retournées leurs vestes, et on me fait porter le chapeau depuis! On raconte sur moi que je suis la nature du problème alors qu'elles en ont parlées autant.
Le seul à prendre ma défense ce sont quelques collègues qui ne se sont jamais mélées de cette histoire, d'un autre supérieur qui a eu un coup de fil avec des propos très malsains à mon égard et qu'un des centres avaient aussi reçu des lettres anonymes critiquant des collègues.
Cà a pris des proportions énormes, personne n'agit et il faut un bouc émissaire, et donc c'est moi!

Quelques collègues prennent la défense de la nouvelle car il y a un enjeu au niveau du travail, et comme je suis plus sensible on me met tout sur le dos!!!Je ne dors plus la nuit, j'aurai jamais du prendre partie pour cette nouvelle collègue!C'est la première fois que çà m'arrive et je m'en mord les dois, je sais plus quoi faire car on me fait passer pour l'origine du problème et mes deux amies collègues ont leur dit rien pourtant fort à l'origine des propos contre la nouvelle.
et la suite...

06/12/2010 08:27

Ensuite j'apprend par une collègue( celle qu'on a levée à 4h du matin pour rien) que certaines retournant leurs vestes et on raconte sur moi que j'invente des histoires et que j'apelle des supérieurs, voilà on me fait passer pour une neuneu maintenant et çà tourne vers des supérieurs hiérarchiques, mais de centres différents. J'en reviens pas de la tournure que çà prend, les autres collègues veulent me faire porter le chapeau car elle voit que la nouvelle est bien installée avec son supérieur ange gardien, je me retrouve toute seule avec cette histoire et pourtant une 20 taine de collègue sont concernées par les propos envers la nouvelle et que çà y allait bon train et bien plus que moi qui suit réservée.

Depuis quelques semaines çà s'était calmée et je prenais d'ailleurs plus parti depuis longtemps voir je parlais avec la nouvelle qui voyait bien ce qui se passait.

Cette semaine, Une collègue( amie de mes deux collègues amies et assez proche de la nouvelle) m'achète quelques produits d'occasion, je vais lui donner, et là ce lundi me dit que je vend cher etc que çà vaut pas le prix, çà en reste là et je pars.
Je l'apelle le lendemain pour lui reprendre les lots et d'un coup m'incendie en me disant que j'étais malsaine, que c'est pas bien ce que j'ai fait à la nouvelle, je lui dit, j'ai pris juste la défense de mon amie collègue et là m'envoie balladée en me balancant qu'elle est assez grande et qu'elle ne veut plus jamais faire affire avec moi je suis une anarqueuse etc, je me dis c'est pas possible tout se retourne contre moi là!!!et depuis Septembre on me fait porter le chapeau et je suis la faute de tout, je suis le bouc émissaire, c'est une première et j'en suis malade, mon coeur ne fait que battre à 100 à l'heure, oui ok j'ai pris parti et j'aurai pas du mais j'aurai jamais pensée que çà allait prendre des proportions énormes, ni sur ma santé, personne ne prend des nouvelles de moi et celles à l'origine des propos ont toutes retournées leurs vestes et sont bouches en coeur devant les chef hiérarchique qui défent la nouvelle et on me met tout sur le dos!!!
Je suis écoeurée et n'arrête pas de pleurer, dire que certaines me poussaient à porter plainte quand la nouvelle m'a agressée, et elles me tournent le dos comme si il ne s'était rien passé, qu'ellles n'avaient rien divulguées!!!je sais plus vers qui me tourner car du coup, je prend partie au départ pour être solidaire des collègues et tout me tombe dessus, les lettres anonymes, elles restent anonymes car les sociétés ne veulent rien faire vis à vis de leurs clients etc en gros il y a des enjeux. Que vais je faire?comment cessez cette réputation qui grandit autour de moi???

06/12/2010 08:30

Vers qui dois je me retourner pour que çà s'arrête ou calmer le jeu?
Je suis enceinte de 8 mois et je sens qu'on veut me mettre plus bas que terre, je suis desespérée et dors très mal la nuit.

06/12/2010 13:26

Il me semble, qu'étant donné votre état, vous avez autre chose à penser qu'à ces "histoires de bonnes femmes" !!!

Allez voir votre médecin si vous ne vous sentez pas bien.

Pensez à votre bébé, préparez son arrivée et prenez sur vous !
Pour l'instant, c'est ce qui doit y avoir de plus important pour vous : votre Bébé !
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

06/12/2010 17:31

Merci pour votre réponse, je prend soin de moi, mais si j'ai écrit ce texte c'est pour avoir une réponse.
J'ai peur que tout ceci nuise à mon travail que j'ai construit, je serai plus tranquille d'avoir une réponse juridique voir à me défendre plus tard, sachant aussi que un supérieur hiérarchique m'a fait du chantage à l'emploi si je lui donnait des infos, ce que j'ai fait et il devait me donner des nouvelles, j'ai essayé de mle joindre plusieurs fois, et rien, il fait le mort c'est pour cela que j'ai des gros doutes sur des personnes qui pourraient nuire à ma réputation et à mon retour à l'emploi.
Merci de me répondre;

06/12/2010 18:32

Voyez un délégué syndical.

Il sera plus apte à vous répondre.

Avec ce que vous nous dites... c'est trop confus.
On dirait des histoires entre ados... C'est affolant.
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

06/12/2010 18:50

C'est exactement l'impression que j'ai eue, d'ailleurs, je n'ai pas eu le courage de lire jusqu'au bout ce déballage.

06/12/2010 20:42

Désolée je n'ai réussi à mettre la forme, mais je suis d'accord avec vous ce sont des gamineries, je suis venue sur ce forum par contre pour avoir une réponse, comment faire pour arrêter cette rumeur?le supérieur hiérarchique qui me fait du chantage à l'emploi et qui visiblement me tire dans les pattes?

06/12/2010 21:23

Kate,

Je crois que vous n'avez pas compris.
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

Modérateur

06/12/2010 22:15

Oubliez tout ça, pensez à votre enfant à venir, quand vous reprendrez votre poste après votre congé maternité, les choses se seront tassées.

Ne vous melez plus de toutes ces affaires de poulailler, profitez de ce congé pour prendre du recul. Il n'y a rien à faire juridiquement, vous avez toutes bavées sur une nouvelle, ça s'est retourné contre vous, tant pis c'est fait, passez à autre chose.

Votre enfant dans votre ventre est en train de subir votre etat, en les appelant et les relançant alors que vous etes en conge maternité ne fait que vous rendre malade pour rien.
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

6 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.