respect de la procédure lors d'une audition

Publié le 09/02/2011 Vu 1938 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

09/02/2011 11:26

bonjour
mon mari a une maitresse depuis des mois mais il nie la situation et refuse d'en parler.Il est resté dans le déni et le mensonge depuis pres d'un an. J'ai cherché tous ces mois une réponse à son comportement, sans succès. A force de rester sans réponse, mon mal etre a grandi me poussant en dépression? Du coup j'ai envoyé une dizaine de sms au mari de sa maitresse. Celui-ci a porté plainte pour harcelement telphone et propos diffamatoires.
J'ai été amenée à entrer en contact avec sa femme qui m'a dit qu'un 1er commissariat avait refusé de prendre leur plainte et qu'un 2eme l'avait prise. il se trouve que l'officier de PJ connait un collègue du mari et s'est engagé à suivre l'affaire de près.
je me demande donc si il n'y pas un excès de zele de la part de cet officier de PJ et abus de pouvoir.
Pour me convoquer, il a harcelé ma fille de 11 ans par téléphone qui a fini par communiquer mon n° de portable.
mes questions:
- Je suis surprise de cette façon de faire car il suffit d'appeler n'importe qui, de se faire passer pour la police et on obtient tous les renseignements qu'on veut? est-ce normal?
- une recherche d'adresse IP et de n° de téléphone a été faite sans accord du procureur semble-t'il. est-ce normal?
- j'ai été convoquée directement au commissariat pour etre entendue, alors que les infos recueillies sur internet semblent indiquer que cela s'arrete à une main courante, ou à un rappel à la loi par téléphone. Est-ce normal?
- mon mari a été egalement convoqué et entendu sur cette affaire et il a lu ma déposition. Est-ce normal?
J'ai vraiment l'impression que cet officier de PJ abuse de son pouvoir par 'copinage'.
J'ai été appelée le vendredi soir pour m'indiquer que j'étais convoquée le lundi matin. Aucun moyen pour moi de me renseigner sur mes droits...
Je ne connais pas d'avocat ni de policier. Merci pour vos réponses.

09/02/2011 11:41

Dans le cadre d'une enquête préliminaire, l'OPJ peut avoir accès aux données identifiantes avec une IP ou un n° de téléphone.
Oui, il a le droit de faire lire une déposition à un autre témoin, une autre partie.

- j'ai été convoquée directement au commissariat pour etre entendue, alors que les infos recueillies sur internet semblent indiquer que cela s'arrete à une main courante, ou à un rappel à la loi par téléphone. Est-ce normal?
C'est la victime qui décide si elle porte plainte ou se contente d'une main courante. Le rappel à la loi c'est après l'enquête, donc oui, c'est normal.

L'affaire suit son cours, arrêtez d'envoyer des SMS, reconnaissez votre erreur, jouez-là humble en espérant un simple rappel à la loi ou un classement de la plainte.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

6 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.