Succession et généalogiqte

Publié le 05/06/2010 Vu 1170 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

04/06/2010 16:17

Message :
Bonjour, Je suis héritière d'un cousin éloigné et ai été contactée par un cabinet de généalogie pour m'apprendre la possibilité d'hériter, je leur ai répondu que je savais déjà le nom de ce cousin et quel notaire était chargé de la succession. Devant mon refus de signer la procuration, il me propose un accord à l'amiable sinon me menace de bloquer ma succession et de m'intenter un procès. Après le premier contact téléphonique, je leur adressé, ainsi qu'au notaire, un lettre avec AR. Le généalogiste a-t-il le droit de procéder ainsi (même s'il a été mandaté par le notaire , et suis-je dans l'obligation de leur prouver la façon dont j'ai appris ces renseignements ? Merci d'avance d'une réponse, si possible Dernière modification : 04/06/2010

05/06/2010 09:01

Ma fois, si vous avez contacté le notaire chargé de la succession de votre cousin éloigné (puisque vous le connaissiez) avant d'avoir été contacté par le généalogiste (ou avant que le généalogiste n'ai contacté un membre de votre fratrie) il n'y a aucun problème.
Idem si vous aviez des relations suivies avec ce cousin, si vous avez été à son enterrement, etc, etc...
par contre si c'est un membre de votre famille proche (frère, soeur ou cousin germain par ex), qui aprés avoir été contacté par le généalogiste, vous a prévenu) votre info émane du généalogiste......
cordialement

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

0 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

56 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.