RUPTURE DE CONTRAT - REMBOURSEMENT DES SOMMES ENGAGEES -

Publié le 11/09/2009 Vu 2798 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

11/09/2009 15:50

Bonjour,
Nous sommes plusieurs clients d'un programmeur indépendant qui cesse son activité en cours d'année, sans arriver au terme de la durée du contrat, (à durée indeterminée / avec préavis d'e un mois à date anniversaire - 31/12).
La raison : Incarceration.
Nous ne sommes pas informés officiellement, nous l'avons appris entre nous car nous sommes environ 35 clients qui devont trouver une solution rapide de repli, autrement nous ne pouvons plus continuer à délivrer notre prestation, sans logiciel, sans mise à jour, sans hotline.
Un administrateur a été nommé.
Ma/mes questions:
Est-il possible/normal d'être remboursés des sommes payées pour 2009 alors que ce programmeur indépendant est solvable ?
Peut-on exiger des dommages et interets pour rupture de contrats, perte de CA, et préjudices moraux ?
Faut-il intenter une action en justice ?
Merci de votre retour. Je parle aux noms de plusieurs d'entre nous car nous communiquons regulièrement afin de trouver ensemble une solution rapide. Cordialement. Jean-Marc Bouvier - 0672992826

11/09/2009 18:17

Bonjour

Vous êtes en matière conventionnelle.

La première chose à faire est de consulter les clauses du contrat vous liant à votre co-contractant défaillant afin de connaitre les modalités à entreprendre en cas de défaillance du prestataire ne résultant pas d'une force majeure (résolution du contrat, clause pénale, dommages et intérêts etc....).

L'administrateur nommé ad hoc, doit être en mesure de vous préciser qu'elles sont les chances de poursuite des contrats en cours.

Si votre co-contractant fait l'objet d'un redressement judiciaire (en cas d'impossibilité de faire face à ses engagements) voire d'une liquidation judiciaire, il vous faudra déclarer votre créance résultant de l'avance des fonds que vous avez consentie et qui n'ont pas reçus de contrepartie effective.

Il n'est pas certain que vous puissiez les récupérer notamment si l'absence d'activité entraine l'impossibilité de faire face aux engagements financiers du prestataire (vous êtes créancier chirographaire et non privilégié).

Si votre créance est contestée, il vous faudra la justifier devant le Tribunal ayant prononcé le redressement ou la liquidation judiciaire.

Si un jugement de redressement ou de liquidation judiciaire est prononcé et que vous avez déclaré votre créance, il n'y a pas d'autres recours possibles. Il vous faudra attendre l'issue de la procédure de liquidation afin de savoir si lors de la clôture il y aura possibilité de récupérer toute ou partie de votre créance.

la première chose à faire est de contacter l'administrateur judiciaire nommé afin de connaitre ses intentions sur la poursuite des contrats en cours.

Il vous faut surveiller l'évolution juridique de votre prestataire défaillant et notamment son éventuelle mise en redressement judiciaire.

Si vous le souhaitez, notre société, spécialisée dans la gestion des contentieux commerciaux est susceptible d'intervenir pour votre compte et pour le compte des autres clients professionnels. Vous pouvez nous contacter par le biais de nos coordonnées figurant sur notre blog afin que nous puissions vous faire part de nos conditions d'intervention.

Bien Cordialement

lex Consulting

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit des entreprises

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit des entreprises

1434 avis

249 € Consulter