Absence de régularisation annuelle

Publié le Vu 166 fois 2 Par Lulubermue35
30/12/2018 11:44

Bonjour,
Suite à la lecture de votre article, il apparaît clairement que je soit dans cette situation.
Nous avons été locataire du 1/06/2017 au 2/11/2018. Et nous avons demandé la régularisation des charges a plusieurs reprise depuis juin 2018 sans succès. Le bailleur à apparement demandé les justificatif au propriétaire et sans succès nous sommes toujours dans l'attente et la seule réponse que nous avons de l'agence c'est qu'ils attendent tous les justificatifs ppur nous reverser ou pas la somme en même temps que le chèque de caution. Que puis je faire car je trouve l'agence et mes proprio malhonnête car ils n'ont pas d'énormes factures et surtout pas de réparations quelconques car ce n'est pas un immeuble mais une maison double sur 2 niveaux...

Superviseur

30/12/2018 13:09

Bonjour,
Première chose, vous parlez de votre bailleur et de votre propriétaire, c'est difficile à comprendre car bailleur et propriétaire sont la même personne.
Ensuite concernant la régularisation des charges, si le bailleur ne peut pas vous la faire, vous êtes en droit de demander le remboursement de l'intégralité des provisions versées sur les 3 dernières années.

30/12/2018 16:22

Bonjour,
En effet il y a une agence immobilière mandaté par me propriétaire. .. nous avons fait des demandes par mail et téléphone auprès de l'agence immo pour qu'ils demandent au proprio amors que ce n'est pas à nous de demander cela mais à eux de faire.leur travaille et depuis que nous avons rendu les clés ils nous disent attendre de nous envoyer le chèque de caution pour faire le nécessaire et vérifier les soient disant factures

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

11 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

8 avis

Bénéficiez de 20min de consultation offerte avec un avocat. En profiter
Nouveau sur Légavox.fr

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.