Découverte d'une fuite sur le toit après achat d'une maison

Publié le 15/10/2015 Vu 1968 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

15/10/2015 11:39

Bonjour,

Nous avons acquis une maison avec rez de chaussée et un étage sous combles en août dernier et lors des premières pluies d'automne nous avons découvert des traces d'humidité sur un plafond du rez-de-chaussée.

La pièce au dessus est une salle d'eau dans laquelle aucun dommage n'est apparent au sol (elle est carrelé) mais une partie du papier peint sous la fenêtre avait été enlevée car les anciens propriétaires avaient soit disant voulu refaire cette pièce avant de finalement se décider à vendre. Nous avions bien pensé à l'époque qu'ils dissimulaient un problème d'humidité, mais la pièce n'ayant pas de VMC, nous avions pensé à un problème de condensation. Comme nous pensions refaire également cette pièce et poser une VMC, cela ne nous avait pas arrêté dans notre décision d'achat.

Quelques recherches nous amènent à regarder plus en détail la fenêtre triangulaire (un houteau) qui éclaire la salle d'eau.
Une tuile est clairement manquante et l'écoulement de la noue se fait directement sur le coin du bâti du houteau. Le bâti à cet endroit est pourri et l'eau a dû s'infiltrer dans la toiture par l'isolant puis jusqu'au plafond du rez-de-chaussée.

Le plafond endommagé est situé dans un placard intégré qui était plein au moment de nos visites. Le plafond n'était donc pas visible.
Du papier peint de la même couleur que le plafond avait de toutes façons été posé sur le plafond de ce placard, cachant les dommages.
Le coin de la fenêtre endommagée a été rafistolé avec de la pâte à bois par les anciens propriétaires.
Le dommage sur la fenêtre lui-même n'est que difficilement visible. Il faut l'ouvrir complètement, ce qui n'est pas évident car elle est retenue par un crochet qui ne permet normalement qu'une ouverture type oscillo-battante. Il m'a fallu 30 minutes pour parvenir à le décrocher.

Il nous apparait donc clairement que les anciens propriétaires étaient au fait du problème et ont cherché à le dissimuler.

Dans l'acte notarié que nous avons signé existe une clause d'acceptation en l'état, vices cachés compris, sauf si bien sûr ils avaient été sciemment dissimulés.

Que devons nous faire? Engager une procédure? Contacter notre assurance ?

Bien cordialement,

TK

15/10/2015 12:05

Suivant l'art 1644, vous avez le choix de rendre la maison et de vous faire rembourser ou demander de vous faire rembourser une partie du prix si vous gardez la maison.
Seule une expertise pourra déterminer 1/ si vous avez raison 2/ le prix remisé.
Essayez de voir avec votre assurance protection juridique pour la prise en charge des frais et gestion du sinistre.

15/10/2015 13:45

Merci pour votre réponse rapide. Nous allons prendre contact avec notre assurance.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. MADIOT

Droit de l'immobilier

13 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

11 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.