procédure qui traine ( 112 ans et demi )

Publié le 06/10/2010 Vu 1539 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

15/09/2010 12:07

Bonjour,

Cela fait plus de 12 ans que nous sommes en procès avec un organisme de crédit immobilier
En 95 nous avions acheté une maison, suite probèmes de mutation pour moi, j'avais demandé de revoir les mensualités donc protocole d'accord ( non signé et sans en-tête )
En 98 je suis tombé en longue maladie et en faisant la déclaration je me suis aperçu que depuis le protocole on payait des primes d'assurance et nous n'étions pas assurés.
Je passe les détails ( maison saisie, sans surenchère bien entendu ) de plus c'était pendant le procès Papon à Bordeaux, donc autre chose à faire que de s'occuper de mon affaire.
Nous avons changé d'avocats 3 fois ( il faut dire que l'avocat de la banque est un ponte de Bordeaux ).
L'affaire dure toujours, c'est en appel, . A savoir que les erreurs sont reconnues et nous nous battons toujours pour X raisons.....

Là , je craque, je veux denoncer mon affaire dans les médias et sur internet, car franchement nous sommes des vaches à lait, que dois-je faire

12 ANS DE PROCEDURE C'EST UNE HONTE CAR C'EST CLAIRE COMME DE L'EAU DE ROCHE

merci beaucoup de m'éclairer

Ana

15/09/2010 13:24

112 ans et demi, je m'attendais à une histoire extraordinaire.

Si vous n'avez pas eu gain de cause en première instance, si l'appel traine, si vous avez changé d'avocat 3 fois, c'est que ce n'est pas si clair que ça.

15/09/2010 15:23

J
Je suis d'accord avec vous, surtout que tout le monde reconnait que des erreurs ont été faites. Notre maison est sur la bassin d'Arcachon, lorsque l'on nous a saisi la maison sous le simple fait de trois mensualités de retard et que l'assurance nous en devait 4 , il n'y avait pas d'huissiers de disponibles à cause du procès Papon, alors devinez qui a fait les 3 visites ? et bien un agent immobilier qui n'était qu'autre le mari de l'avocat de la Banque, bizarre tout de même. Après renseignements pris, le Tribunal a le droit de désigner la personne de son choix , comme dans le cas présent.

La maison a été donc vendu sans surenchère 310.000 francs, de plus nous l'avions presque vendu , nous avions un sous seing privé de 670 000 frs. La juge n'en a pas tenu compte. On voulait vraiment nous l'a prendre, cette maison.

Nous sommes dégoûtés , c'est donc pour cela que je veux faire éclater cette vérité au grand jour, mais j'aimerais tout de même gagner en appel

Q'en pensez-vous et surtout que dois-je faire?

Ana

15/09/2010 15:29

Excusez-moi pour les 112 ans, vous aurez bien compris que c'était 12 ans

06/10/2010 19:14

il est peut-etre possible de faire un dossier a la cour europeenne des droit de l'homme pour intention dilatoire en vertu de l'article 6-1

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. MADIOT

Droit de l'immobilier

13 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

11 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.