Augmentation loyer à une date non prévue

Publié le 21/06/2012 Vu 1340 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

21/06/2012 09:20

Bonjour à vous,

Le nouveau propriétaire du local que je loue m'annonce une augmentation du loyer en juin (basé sur l'indice INSEE de la construction), alors qu'il est prévu dans le bail une augmentation chaque premier janvier.

Il n'y avait pas eu d'augmentation au 01/01/2012 (je pense que le précèdent propriétaire a oublié ou s'en fichait). Le nouveau propriétaire est-il en droit de faire cette augmentation au 01/07/2012, ou doit-il attendre le 01/01/2013?

Merci de vos réponse qui me seront très utiles.

Cordialement.

Superviseur

21/06/2012 12:08

Bonjour,
Vous parlez de local, on peut donc imaginer que ce n'est pas une location pour résidence principale. C'est donc le contrat qui fait loi.
Si une indexation était prévue au 1er janvier mais que vous ne l'avez pas appliquée, le bailleur peut tout à fait l'appliquer maintenant et en plus vous demander de payer les arriérés générés par cette "non augmentation" depuis la date où il est devenu propriétaire.

21/06/2012 13:00

Merci de votre réponse.

Oui je parle bien d'un local que je loue pour ma société.

Un deuxième avis sur le sujet?

Merci.

Cordialement.

Superviseur

21/06/2012 13:08

Un deuxième avis sur le sujet?
Pourquoi, ma réponse ne vous convient pas ?
Je vous rappelle qu'un bail, qu'il soit d'ailleurs professionnel ou pour habitation est un contrat. Un contrat est composé de différentes clauses. Ces clauses s'imposent aux signataires.
C'est le cas d'une clause d'indexation. Sauf avenant signé, ni le bailleur, ni le locataire ne peuvent revenir dessus.
Donc lorsque vous dites : "je pense que le précèdent propriétaire a oublié ou s'en fichait", cela ne vous empêchait pas d'appliquer la clause puisque celle-ci est contractuelle. Vous auriez du, de vous même, payer le nouveau loyer. En règle général, peu de locataires le font dans cette situation, mais au minimum, il faut garder la trésorerie nécessaire puisque, en matière de loyers, la prescription est sur 5 ans, ce qui veut dire qu'un bailleur peut vous demander les arriérés générés par une non indexation contractuelle sur les 5 dernières années.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BERNON

Droit de l'immobilier

81 avis

Me. MADIOT

Droit de l'immobilier

14 avis