Reparations boite aux lettres, a qui incombent les frais?

Publié le Vu 897 fois 2 Par caroka
05/11/2014 17:23

Bonjour,
nous avons emménagé en mai dans un appartement que nous avons trouvé par le biais d une agence. Quelques temps après avoir emménagé nous avons constaté quelques soucis: boîte aux lettres qui peine a s ouvrir et se fermer, interphone qui fonctionne une fois sur 2,plafond qui tombe par petits bouts et faiences salle de bain qui se décollent et laissent apparaître de belles traces de moisissure sous les faiences. Apres en avoir fait part a l agence plusieurs fois oar telephone, nous avons décidé de le faire par lettre A/R car on nous répondait oui oui nous allons nous occuper....mais RIEN. La lettre avec A/R a fait son effet, un technicien est venu pour l interphone, un autre pour la boite aux lettres ( qui m a confié d ailleurs que 6 ans en arrière il avait transmis un devis au syndic pr le changement des boites aux lettres mais qu il constatait que cela n avait jamais été changé). Le monsieur a replacé une vis manquante et notre boite aux lettres fonctionne. Super me direz vous mais aujourd'hui l agence veut nous facturer cette reparation a 59€!! Est ce normal? Comment savoir ce qui doit etre a notre charge ou a la charge de l agence et/ou de la proprio?? Cette agence nous prend vraiment pour des chèvres et au prix du loyer versé tous les mois et des frais exhorbitants qu elle nous a demandé à l entrée dans l appartement, on ne souhaite pas faire de cadeau, meme pour 59€ ( pas donnée la vis quand même). Je vous remercie d avoir pris le temps de me lire et/ ou de me répondre. Bonne journée à vous. Cordialement, carole.

05/11/2014 18:24

Bonjour,
On peut effectivement comprendre votre irritation sur le fait que l'agence ne soit pas réactive !...
Reste qu'un déplacement pour mettre une vis (que vous ne vouliez mettre ?) à une tarification de 59 euros avec le déplacement ne me parait pas excessif .
Quant à savoir qui doit payer ,cela me parait de bon sens que le problème était existant à l'EDL d'entrée...

Superviseur

05/11/2014 18:56

Bonjour,
Le problème est effectivement de prouver aujourd'hui que le problème existait déjà à votre arrivée. Si ce n'est pas noté à l'état des lieux, le bailleur va pouvoir arguer que, entre mai et maintenant, vous avez mis du temps à réagir et qu'il a pu se passer des choses.
Il aurait fallu envoyer la LRAR dès le début !

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. MEZIANI

Droit de l'immobilier

0 avis

Me. GALLET

Droit de l'immobilier

11 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.