le droi de nationalité .

Publié le 05/12/2013 Vu 5655 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

08/04/2009 14:14

bonjour .le vertu du décret 16/141 pour les algerien né entre 1954 et 1962 consernne droi de nationalité merci. se droi et publiée au dat 06 mai1997. et se qui concerne les formilair a remplir ou les raigle du demand .veuillez agréer monsieur lavocats a léxpression de ma houte considération.merci.

08/04/2009 20:08

Ghalem, bonsoir,
Un peu de mal à comprendre votre question. Vous souhaitez des précision sur le décret 16/141 ? C'est une rumeur, une fausse bonne nouvelle.


Voila ce que dit le GISTI sur ce décret :
Rumeur sans fondement de réintégration dans la nationalité française des Algériens nés entre 1954 et 1962

Lettre du ministère de la justice
du 27 février 2001

MINISTÈRE DE LA JUSTICE
DIRECTION DES AFFAIRES CIVILES ET DU SCEAU
SOUS-DIRECTION DE LA LÉGISLATION CIVILE,
DE LA NATIONALITÉ ET DE LA PROCÉDURE
BUREAU DE LA NATIONALITÉ
Paris, le 27 février 2001

GISTI
3, Villa Marcès, 75011 PARIS

RÉFÉRENCE : Votre appel téléphonique en date du 27 février 2001
OBJET : Acquisition de la nationalité française par les Algériens nés entre 1954 et 1962

Monsieur,
Vous avez bien voulu m'interroger au sujet des Algériens nés entre 1954 et 1962 qui réclament la nationalité française sur le fondement d'un décret du 5 mai 1997.

J'ai l'honneur de vous informer que la rumeur selon laquelle il suffit d'être né en Algérie ou en France entre 1954 et 1962 pour bénéficier de la nationalité française est totalement infondée. Le texte auquel les demandes font généralement référence (décret n° 16-141 du 5 mai 1997) est une décision individuelle de réintégration concernant une personne nommément désignée, remplissant les conditions légales requises pour obtenir la réintégration dans la nationalité française.

Aucun texte de portée générale n'a été publié au cours de l'année 1997 au Journal officiel de la République française en matière de nationalité.

Les conditions légales régissant les conséquences de l'indépendance de l'Algérie sur la nationalité n'ont connu aucun changement de fond depuis l'ordonnance n° 62-825 du 21 juillet 1962 et la loi n° 66-945 du 20 décembre 1966. La résidence effective et habituelle en France est toujours une condition de recevabilité de la demande de réintégration par décret et l'autorité compétente pour instruire ces demandes est le ministre de l'emploi et de la solidarité.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de ma considération distinguée.

Pour la Directrice des Affaires Civiles et du Sceau
S. Revel

J'espère avoir compris votre question.
Bien à vous.

05/12/2013 15:16

j'ai demander un certificat de cassier judiciaire comme prevu pour obtenir la nationalité il m'ontrepondu sans probleme donc ledecret qui parle de l'obtention de la nationalité est fondée

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. PRINCE AGBO.

Droit international

0 avis

Me. ABEGG

Droit international

0 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.