Calomnie, injure ou diffamation ou ragots ?

Publié le 12/12/2019 Vu 758 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

27/11/2019 08:04

Bonjour,

Ma mère et mon beau-père colportent depuis plusieurs années, auprès de mes sœurs et de mes tantes, une accusation de nature à porter atteinte à l'honneur de ma famille.

L'accusation repose sur les dires de mon beau-père qui aurait surpris mon mari et ma fille (six ans à l'époque) en position incestueuse, au cours d'un week-end chez nous.

L'accusation, portée par ma mère et mon beau-père, vient de nous être révélée. Aujourd'hui, nous devons faire face aux doutes, qu'un message malveillant et répété, a laissé dans les esprits.

Comment puis-je faire cesser ces accusations infondées ? Existe-t-il un moyen légal de faire cesser des ragots qui pourraient fragilisés mon mari et mes enfants ? Je n'ai pas de preuves écrites, que des accusations portées par ma mère et mon beau-père.

Merci d'avance pour votre retour. Dernière modification : 27/11/2019 - par Tisuisse Superviseur

27/11/2019 08:58

Bonjour

Pour tenter quelque chose, envisagez une plainte en diffamation.. Procuteur, Police, Gendarmerie.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32079

Superviseur

27/11/2019 09:22

Bonjour,

Votre beau-père, dîtes-vous ? votre mère est remariée ou non ?

Si ce n'est pas le cas, cet homme n'est pas votre beau-père, il n'est rien pour vous, guère plus qu'un étranger à votre famille au même titre qu'un voisin ou qu'une personne habitant aux antipodes. Dans ce cas, une plainte contre lui serait efficace puisqu'il n'y a aucun lien familial entre vous.

Avant tout, essayez de savoir, tant auprès de votre époux qu'auprès de votre nièce, la version de chacun et de savoir s'ils sont en mesure de maintenir cette version devant des enquêteurs de justice. Ensuite, vous aviserez.

11/12/2019 09:48

Bonjour,

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me répondre.

En effet, le soi-disant témoin d'un acte incestueux entre mon mari et ma fille n'est pas mon beau-père, mais le compagnon de vie de ma mère.

Quant à la version des faits de chacun, ce sera compliqué, puisque nous savons juste que l'événement aurait eu lieu il y a cinq ans.

En outre, si je lis bien, ma fille et mon mari devraient se justifier pour un événement, qui n'existe que dans la tête d'un homme et de ma mère. C'est compliqué à faire passer, surtout auprès d'une jeune fille de 11 ans aujourd'hui.

Encore merci pour votre retour.

Superviseur

11/12/2019 12:44

Ladite "jeune fille" pourra porter plainte contre le compagnon de sa mère, lorsqu'elle sera majeure et pendant 10 ans à compter de cette majorité.

12/12/2019 08:23

Bonjour Tisuisse,

Si je vous lis bien, ma fille pourrait porter plainte contre le compagnon de vie de sa grand-mère, à compter de sa majorité et cela pendant 10 ans.

Ai-je bien compris ?

Quel avocat spécialisé dois-je rencontrer pour ce genre d'affaire ?

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.