On me dit de bloquer mon harceleur

Publié le 01/02/2020 Vu 697 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

31/01/2020 23:55

Bonjour,

Voici 2 mois de cela, je suis allée porter plainte contre mon compagnon (nous sommes depuis ce jour séparés) pour violences conjugales. Celui-ci a été jugé et ne s'était pas présenté à son jugement, la juge a décidé d'une sanction de 3 mois de prison fermes, sans possibilité d'aménagement de peine, et interdiction d'essayer de me voir ou de me contacter.

Ma première question est : pourquoi n'a t il toujours pas été arrêté pour purger sa peine ?

Depuis quelques jours, je reçois des messages et des appels très menaçants de sa part me disant qu'il souhaite ma mort et prie pour que je meure très vite, il me demande de réaliser son souhait. De plus, il appelle régulièrement mes parents pour raconter des mensonges sur moi (évidemment, ils ne le croient pas). Il a été bloqué de partout : appels WhatsApp et toutes autres applications, et maintenant, ne pouvant plus me contacter sur mon téléphone, il m'envoie des mails avec les mêmes propos.

Je me suis donc décidée à retourner au commissariat pour leur montrer les messages et déposer plainte. J'explique ma situation au policier à l'accueil, je lui précise que j'ai déjà déposer plainte contre cette personne, je lui explique également les sanctions qu'il a eu et lui montre les différents messages et e-mails qu'il m'a envoyés. La seule réponse du policier en face de moi a été "bloquez le". Je lui explique donc que ça a déjà été fait et il me répond : "de toute façon, ce ne sont que des menaces dans le vent, ça se voit, tant qu'il ne passe pas à l'acte ce n'est pas si grave."

Faut'il que mon ex compagnon me tue pour que ce soit "grave" ? Comment un officier de police peut il nous donner ce genre de réponse ? Que faire dans cette situation ?

Merci d'avance. Dernière modification : 01/02/2020 - par Tisuisse Superviseur

Superviseur

01/02/2020 08:59

Bonjour Sam92150,

Vous avez aussi la possibilité de déposer une plainte pour harcèlement et menaces de mort, directement auprès du Procureur. Votre avocat vous aidera dans ce sens.

Un conseil, changez votre pseudo car vous êtes facilement identifiable (l'abrégé de votre prénom sans doute + le code postal de votre commune et vous êtes vite retrouvée).

01/02/2020 15:51

Bonjour, je vous remercie pour votre réponse!
Je vous rassure, j’ai pris la précaution de trouver un pseudo qui n’a rien à voir avec ma vie !

Superviseur

01/02/2020 18:25

Via votre avocat, vous devez redéposer une plainte, directement auprès du Procureur, pour harcèlement et non respect de son jugement. En effet, il a interdiction de prendre contact avec vous sous quelques formes que ce soient. En téléphonant, en vous adressant des courriels, il enfreint cette interdiction, le Procureur devrait le lui rappeler.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.