Enquête au point mort

Publié le 16/07/2019 Vu 963 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

07/07/2019 21:26

Bonsoir,

A la suite d'une usurpation de mon adresse IP il y a 3 ans, j'ai déposé plainte avec CPC

Un délinquant utilisait mon IP pour importuner une personne sur internet

Je suis donc victime colatérale

A l'époque, j'avais été perquisitionné par un service Cybercriminalité de la police qui a conservé mon matériel informatique 4 mois avant de tout me rendre

J'ai vu un juge d'instruction avec mon avocat et versé 1 500 € de consignation en... 2016

Depuis 3 ans, mon dossier est vide

Et on nous interdit l'accès au dossier de la victime principale ne sachant même pas s'il a lui même un juge d'instruction ou s'il a juste fait une plainte simple

Il ne se passe rien depuis 3 ans et mon avocat n'a pas l'air de savoir quoi faire

En tant que victime, quel recours j'ai pour savoir pourquoi ça n'avance pas depuis 3 ans et savoir si il y a vraiment une enquête ?

D'avance merci Dernière modification : 07/07/2019 - par fricero

09/07/2019 21:40

Bonsoir,

Personne n'a eu le cas ?

Vous êtes victime et votre dossier est vide et il ne se passe rien pendant des années

Qu'a fait votre avocat auprès du Juge d'Instruction ou autre ?

Je vois que le mien cale techniquement

D'avance merci

10/07/2019 07:18

bonjour,

il est possible de faire une demande d'actes, de saisir la chambre de l'instruction après un mois sans action du juge d'instruction. maintenant, pour savoir quoi demander, il faudrait avoir la copie du dossier.

16/07/2019 11:01

Merci

Sous pression, mon avocat a fait des recherches

Apparemment c'est l'artice 90-1 du CPP

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000032654236&cidTexte=LEGITEXT000006071154&dateTexte=20160605

Le délit que je subis figure au livre II du CP

"le juge d'instruction avise tous les six mois la partie civile de l'état d'avancement de l'information."

Je peux vous dire que ce juge d'instruction, en 2 ans, ne m'a jamais informé

Un courrier part

On verra ce qu'il nous répond

Cdlt

16/07/2019 13:10

bonjour,

si votre avocat consulte régulièrement le dossier et que rien ne bouge, cela ne va pas changer grand chose que le juge d'instruction vous dise la même chose.

16/07/2019 13:22

Je comprends

J'ai un dossier vide depuis 4 ans : c'est insupportable

Alors qu'il s'agit d'une usurpation d'IP et d'adresses mail avec une commission rogatoire à un service de Cybercriminalité de la Police Nationale

Un français usurpe un français sur le réseau français et personne ne le retrouve

Le PDG d'Orange : " Stéphane Richard rappelle que “95% des enquêtes sont résolues grâce aux traces numériques[/i]”.

https://www.universfreebox.com/article/43769/Orange-collecte-des-donnees-personnelles-mais-ne-les-utilise-pratiquement-pas-selon-Stephane-Richard

Mon usurpateur a laissé des traces sur une dizaine de sites et une vingtaine de mails

Ca la fera remettre le nez dans le dossier et de comprendre pourquoi ça bloque depuis 4 ans

Peut être aussi confier le dossier à des policiers plus forts techniquement

Je ne lâche pas, cette perquisition et la saisie pendant 4 mois de mon matériel informatique, je l'ai toujours en travers de la gorge

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis