Observer cour d'école de son enfant car parents inquiets

Publié le 30/03/2021 Vu 307 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

30/03/2021 12:07

Bonjour , pardon par avance pour ce message assez long. Je ne sais pas du tout si je suis dans bon domaine mais j'espère que vous pourrez nous aider:
Étant des parents inquiets, nous sommes allés observer notre fille de 4,5 ans dans la cour de récréation de son école pour nous rassurer et voir que tout allait bien à l'école . Pour ce faire, nous devons aller en haut du belvédère de la ville , du haut duquel nous pouvons voir une partie de la cour de récréation de l'école de notre fille. C'est mon conjoint qui y monte (car j'ai le vertige ) pendant que je l'attends en bas du belvédère. Il peut voir ce qu'il se passe dans la cour grâce à des jumelles et il me téléphone en même temps pour me dire ce qu'il voit, si notre fille joue avec les autres enfants , cours etc.. et est heureuse à l'école. Mais quelqu'un qui, nous pensons, était en même temps que mon conjoint au belvédère , en est redescendu pour appeler la police nationale de la ville pour dire qu'il y avait un homme qui regardait dans la cour d'école avec des jumelles et qui téléphonait en même temps. Trois policiers sont ensuite arrivés et sont montés au belvédère alors que mon conjoint y était toujours . Ils lui ont demandé ce qu'il faisait avec des jumelles , mon conjoint leur a expliqué que c'était pour nous assurer par nous même que tout se passait bien à l'école pour notre fille et qu'il me disait en même temps au téléphone ce qu'il voyait. Ils l'ont fouillé et ont regardé sa carte d'identité pour prendre son identité . Mon conjoint leur a demandé si c'était illégal , le policier a dit que non mais que c'était louche. Ils sont ensuite redescendus avec mon conjoint, un des policiers est directement venu me voir pour me demander ce qu'on faisait là, j'ai répondu la même chose que ce que mon conjoint leur à dit, c'est-à-dire qu'on voulait se rassurer pour voir si tout se passait bien pour elle à l'école. Un autre des policiers m'a demandé mon nom , prénom , date et lieu de naissance et numéro de téléphone. Ils n'ont pas demandé à voir ma carte d'identité et ne m'ont pas fouillé. Un des policiers a terminé en nous disant de trouver d'autres méthodes et façons pour faire ce genre de chose et verifier que tout se passe bien à l'école et de ne pas recommencer pour qu'ils n'aient pas à revenir pour la même chose. Ce à quoi mon conjoint leur a répondu "d'accord".
Ma question est de savoir si observer son enfant dans la cour d'école pendant 20 mn pour vérifier que tout se passe bien est illégal? Devons nous nous attendre à des suites et à des ennuis (convocation au poste, tribunal, inscription au casier ou autre etc..) ?
Pouvons nous aussi porter plainte contre cette personne qui a appelé la police, pour dénonciation calomnieuse ? N'importe qui peut il porter des accusations sans être sûr de ce qu'il avance sur nimporte qui, impunément? Merci d'avance pour vos réponses, Christian et Anais , juste des parents inquiets pour leur fille à l'école.

30/03/2021 12:26

bonjour

nous ne pouvons pas dire ici quelle suite sera donnée à cette affaire

cependant avec les histoires graves de pédophilie il n'est pas étonnant que la police ait trouvé votre attitude "louche"

je pense que les autres parents peuvent etre inquiets qu'un homme surveille la cour de récréation avec des jumelles...

30/03/2021 12:35

Bonjour,

Comme a répondu le policier, vous n'avez rien fait d'illégal mais votre comportement est tout de même louche.

Il n’y a pas eu de dénonciation calomnieuse. La police a seulement été alertée d’un comportement effectivement suspect qui justifiait son intervention.

Modérateur

30/03/2021 18:29

bonjour,

je partage les réponses précédentes, votre comportement et vos arguments me semblent inappropriés.

pourquoi ne pas demander simplement à rencontrer l'enseignant de votre fille ?

je doute que le personnel de cette école maternelle apprécie de savoir être espionné.

salutations

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. ayache

Droit pénal

3 avis

Me. Fregosi

Droit pénal

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.