diffamation d'un collègue dans l'entreprise

Publié le 01/04/2009 Vu 9064 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

31/03/2009 11:49

Bonjour,

Je viens de subir une diffamation pour vol de la part de 2 collègues.
Résumé des faits : une enveloppe a circulé pour le départ d'une collègue afin de lui offrir un cadeau, j'ai été la dernière à la recevoir. Quand j' ai remis l'enveloppe à la personne initiatrice de cette collecte, celle-ci m'a immédiatement accusée de vol, relayée dans cette accusation par une deuxième personne (qui fait partie du CE) sans preuve et de façon très partisane.
Cette diffamation a été publique au sein de tout le pool de collègues.
J'ai immédiatement été voir la DRH et demandé à ce que les 2 personnes soient convoquées.
La DRH a décidé que l'on s'en tenait là.
Mais, j'ai été attaqué dans mon intégrité, le parti pris contre moi a été immédiat sans vouloir envisager d'autres possibilités pour ce billet de 10 eur manquant (eh oui, 10 eur !)
Une des 2 personnes qui ont diffamé fait partie du comité d'entreprise et à ce titre elle aurait dû avoir une position de neutralité, que non seulement elle n'a pas eu mais a contribué très activement à la diffusion de cette diffamation.

Etant très choquée et au bord de la dépression, j'envisage de porter plainte.
Que dois-je faire ?
(Sachant que malgré les nombreux témoins, je doute d'en trouver par peur des conséquences et je doute que la DRH veuille s'investir également.)
Qu'encourt un membre du CE qui n'a pas de neutralité et qui diffame ?
Es-ce que le fait de rendre les conditions de travail d'une collègue intenables par diffamation est punissable par la loi ?

Merci d'avance pour vos réponses

01/04/2009 19:11

Une diffamation publique est réalisée par voie de presse (écrite, radio ou télévisée) ou lors de meeting public par exemple. Dans votre cas d'espèce, il n'y a pas de diffamation publique.
Pour pouvoir poursuivre, il faudrait que vos accusateurs déposent plainte et que vous soyez relaxée par un tribunal afin de déposer plainte à votre tour pour dénonciation calomnieuse.
Et pour une accusation ponctuelle, on ne peut pas parler de harcèlement au travail... si vous n'avez pas d'autres faits à soumettre.
L'intégrité sur votre lieu de travail doit être assuré en premier lieu par votre employeur, donc c'est vers lui que vous devez vous tourner.
__________________________
Le droit pénal général et spécial français est vaste, complexe et les peines individualisées, nul ne pourrai se prévaloir de détenir les seules vraies réponses aux questions...la collégialité et l'expérience de chacun sont de rigueur.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit pénal

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit pénal

1434 avis

249 € Consulter