Contre expertise au cannabis

Publié le 08/03/2022 Vu 877 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

08/03/2022 15:44

Bonjour,

J'ai été contrôlé vendredi 4 mars, positif au THC alors que je ne fume que du CBD. Le test envoyé, en labo., a été lui aussi testé positif au cannabis. Je voudrais faire une contre expertise car je ne veus pas perdre mon permis, ne fumant pas de vraie drogue. Est-ce possible ? combien de temps après le contrôle ai-je pour le demander ?

Merci d'avance. Dernière modification : 08/03/2022 - par Tisuisse Superviseur

08/03/2022 17:11

bonjour

un article ci dessous interressant de la revue "autoplus":

Peut-on conduire après avoir pris du CBD ?
Après la consommation du CBD, les effets se ressentent rapidement et peuvent durer assez longtemps. Il est donc vivement déconseillé de conduire un véhicule (voiture ou moto) après une prise de CBD.

Il est important de savoir que légalement, les produits à base de CBD contiennent 0.2 % de THC. Norme fixée à l’échelle européenne. Bien qu’elle soit infime, cette quantité est détectable en cas de contrôle de police au test salivaire. Être positif au test salivaire est passible de deux ans d’emprisonnement, d’un retrait de 6 points sur le permis de conduire et jusqu’à 4 500 € d’amende. Avant de reprendre le volant, il est nécessaire de laisser passer une durée d’au moins 6h. Il s’agit du temps qu’il faut au THC pour être totalement éliminé par l’organisme.

Consommer du CBD ne présente pas de danger pour la santé. Cependant, les effets de cette substance diffèrent en fonction des consommateurs. Certains y sont plus sensibles que d’autres et l’intensité des effets dépend du métabolisme de celui qui en prend. Pour les plus sensibles au CBD, ce dernier peut provoquer des migraines, des vertiges et des nausées. Être dans cet état peut altérer la conduite et causer un accident de la route.

La relaxation rapide ressentie après avoir ingéré du CBD est à double tranchant. Même si cet effet est léger et agréable, il augmente les risques d’accident. En effet, une relaxation soudaine est à l’origine d’une baisse de la concentration, ce qui est dangereux sur la route. Lorsqu’une dose importante de CBD est assimilée par l’organisme, il est fréquent de plonger dans un état de somnolence. De plus, les muscles peuvent se relâcher, ce qui constitue une gêne importante au volant d’une voiture.

Quoiqu’il en soit, on vous rappelle que la consommation de CBD, aussi bienveillante soit-elle, ne fait pas bon ménage avec la conduite !

Superviseur

08/03/2022 17:21

Bonjour
Je n'aurais pas dit mieux.
Effectivement actuellement, en France, le CBD est non détecté. Il doit contenir max 0,2 % de THC pour être considéré comme légal, mais c'est quand même du thc et donc une consommation régulière provoque l'accumulation dans l'organisme et peut potentiellement faire réagir positivement un test de dépistage.
__________________________
Tout membre a droit au respect. Juger ou culpabiliser, critiquer ou incriminer, est intolérable ici, c'est pourquoi les forums sont modérés... Pour la sérénité et le bien être de tous, merci à chacun d’être attentif.

Superviseur

08/03/2022 18:32

Bonjour,

J'ajouterai que le taux de THC ne doit pas exéder 0,1 nanogramme par millilitre de sang or 1 nanongramme est 1 milliardième (1 sur 1 milliard ou 0,000.000.001 g) de gramme. Autant dire que le taux qui doit resortir est de 0 (zéro).

08/03/2022 19:04

Bonjour,



si vous voulez de la lecture sur le sujet :

https://lejeune-avocat.fr/cbd-au-volant-attention-danger/
__________________________
Le Droit vient en aide à ceux qui sont vigilants.

De la discussion jaillit la lumière.

La dialectique est annonciatrice d'une ingénierie juridique au service du beau droit.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. CONSOLIN

Droit routier

0 avis

Me. LAFAYE

Droit routier

7 avis