Rétention permis et prefecture

Publié le 07/12/2020 Vu 527 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

04/12/2020 23:16

Bjr, suite à excès de vitesse supérieure à 50 km/h le 2. 09.2018, j'ai fait l'objet d'une rétention de permis de 3 mois, puis j ai reçu une décision judiciaire pour 6mois , mon véhicule a été confisqué . Le 2.12.2020, les gendarmes me convoquent . Lors de celle-ci, il m'indique que j'ai fait 5 mois et 17 jours, mon permis m'est donc retiré pour 3mois doit 2 ans après les faits J'ai respecté toutes les règles : paiement de l'amende, visite médicale. Comment est ce possible et que dois je faire pour récupérer mon permis

05/12/2020 05:27

Bonjour

Les 3 mois administratifs effectués sont en attente de la décision judiciaire suite à condamnation .

La condamnation comporte une mesure complementaire de 6 mois .

Le delai à prendre en compte est 6 , moins 3 effectué , soit 3 mois restant a compter de la date de notification de la suspension judiciaire demandant le depot de permis .

Le fait de ne pas avoir eu son permis restitué à l'issue des 3 mois ne constitue pas une durée de suspension administrative augmentée et comptabilisable .

05/12/2020 11:23

Pourquoi la prefecture a rendu le permis alors que la peine n'était pas finie ? Et pourquoi 3 mois 2 ans après pour 13 jours manquant ? C'est la prefecture qui a fait l'erreur je ne comprens pas

05/12/2020 13:33

La prefecture à mis à disposition votre permis à l'issue des 3 mois de suspension administrative . Si le PC à ete retenu 5 mois et 17 jours , c'est que vous n'avez pas été le récupérer à l'issue des 3 mois .

Le titulaire est libre de le reprendre ou non , ça ne change rien à la durée de suspension .

La prefecture ne s'occupe pas de la durée de suspension judiciaire ultérieure .

Les jours apres la durée de suspension effectuée ( ici 90 jours =3 mois) ou le titulaire n'a pas récupéré son permis ne sont pas comptabilisés pour le decompte de le suspension judiciaire ulterieure .

Le delai de prescription en matiere contraventionelle pour l'application de la peine (mise à execution ) est de 3 ans à la date de condamnation definitive , ce delai est reporté à chaque acte nouveau de procedure . La mise à execution est valablement faite apres notification de la mesure de suspension et rétention du permis , la durée de suspension judiciaire commence à la date de retention.

De plus

Suite aux 2 etats d'urgence 2020 / COVID 19, les delais sont INTERROMPUS et reportés 1 mois apres la fin de l'etat d'urgence .

Si je fais erreur par incomprehension de votre declaration , dites moi la date d'infraction /retention qui sera la date de depart des 3 mois administrtaifs .

Dites moi ensuite la date de jugement qui sera devenu définitif 1 mois apres

07/12/2020 14:18

bjr, merci pour vos précieux renseignements. La suspension de permis a été faite le 29.09.2018, la retention le 4.10.2018. l'ordonnance pénale a été faite le 28.01.2019 notifiée en recommandé le 8.02.2019. Une demande de nouveau permis a été faite le 29.04 (permis reçu avec cette date) soit 7 mois après la date de rétention. Pourquoi la préfecture retient 5 mois et 17 jours ? merci pour votre aide

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. CONSOLIN

Droit routier

0 avis

Me. Sarrailhé

Droit routier

0 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.