Surdité sévère accidentelle

Publié le 05/07/2017 Vu 803 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

05/07/2017 12:27

Bonjour,

Je ne ne sais si je suis sous la bonne rubrique, je m'excuse si je fais une erreur.

Je suis sourde sévère, reconnue cotorep depuis plus de 30 ans, sans aucune indemnisation.
Je suis devenue sourde par la faute non intentionnelle de mes parents lorsque j'était petite (avant 6 ans). Devenue adulte, j'ai été suivie pendant presque deux ans par un professeur dans un institut de sourd et muet pour connaitre les causes de mon handicap puisqu'il n'était pas de naissance sinon je n'aurai pu parler correctement.

Cet handicap m'a porté préjudice toute ma vie tant sur le plan professionnel que sur le plan privé.

A ce jour, compte tenu que mes parents sont décédés, puis-je prétendre à une indemnisation à prendre sur la succession de mes parents au titre du préjudice que j'ai subi toute ma vie et que je subirais jusqu’à ma mort ?

merci de vos avis

Modérateur

05/07/2017 12:58

bonjour,
il vous faudra prouver une faute de vos parents et pour cela saisir un tribunal qui ordonnera sans doute une expertise pour savoir si à l'époque vos parents ont commis une faute.
mais je crains que dans votre cas, il y ait prescription.
je vous conseille de consulter un avocat spécialisé en droit de la santé.
salutations

05/07/2017 13:14

Merci de votre participation
la faute de mes parents non intentionnelle a été prouvée lorsque j'ai tenté de me faire soigner. Je suis née à la campagne et ma surdité provient du fait que j'ai subi trop de bruit. Je vous avoue que lorsqu'on m'a invoqué ce motif j'ai pris cela pour du n'importe quoi car vivant à la campagne , quid du bruit ! et au final ils m'ont fait raconter mon enfance et j'avais le souvenir très net d'avoir passé des heures et des heures sur le tracteur de mon père. Mes parents avaient 3 enfants et pour soulager ma mère mon père m'emmener avec lui des journées entières car à cette époque il était un des premiers à avoir investi dans du matériel agricole et il partait en journée chez d'autres agriculteurs pour gagner 4 sous. C'est donc le bruit du tracteur de cette époque (année 1960) qui a détruit mes oreilles. J'ai donc une preuve médicale et non juridique en effet mais je pensais que cela pouvait prouver l'origine de ma surdité.
Tanpis pour moi !
cordialement

Modérateur

05/07/2017 14:59

bonjour,
personnellement, c'est la première fois que j'entends que l'usage d'un tracteur pouvait provoquer une surdité.
vous parlez de journées entières mais étant enfant je pense que vous passiez plus de temps à l'école que sur le tracteur de votre père.
salutations

05/07/2017 15:19

J'en ai été surprise aussi !

Mais c'était la seule chose bruyante dans mon quotidien, on n'avait même pas de télévision !

Il n'y avait pas d'école maternelle à cette époque dans la région ou je vivais. Comme tous les autres enfants du village nous avons été scolarisés à l'âge de 6 ans donc je passais bien plus de temps sur un tracteur que sur le banc d'une école avant mes 6 ans...

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. LEBLOND

Droit de la santé

5 avis

Me. BESSY

Droit de la santé

0 avis