microbe pris lors d'une opération

Publié le Vu 3413 fois 4 Par fabielyon69
30/05/2009 13:25

suite a un changement de cotyle de ma prothese de hanche j'ai pris un pseudomeneze pendant l'operation .Un microbe tres virulent qui ma causer beaucoup d'ennuie pendant plus de 6 mois.... au lieu de 10 jours d'hospitalisation je suis rester 4 mois et j'ai eu encore 3 mois de traitement par intra veineuse a la maison . en plus comble de malchance suite a cela il on mis 3 semaine a m'enlever mon catetere qui lui c'est aussi surinfecter et je suis repartie pour 1 mois de traitement encore sous intra veineuse ave c vois centrale et tous le reste....je ne voulais pas porter plainte mais au jour d'aujourd'hui je n'en peus plus ...ma vie de famille en patie j'ai trois enfants en bas age qui ne voiyent leur maman aller a l'hopital toutes les cinq minutes mon amie qui est au chomage ne peut plus en chercher puisqu'il faut qu'il soit la pôur les enfants .trop c'est trop guider moi pour les demarche a faire je suis perdu mais en colere.merci d'avance.

30/05/2009 21:48

fabielyon69, bonsoir

"pseudomeneze" considéré comme infection nosocomiale ? Votre cas y ressemble :

Les infections nosocomiales se définissent en général, comme des infections contractées dans un établissement de soins, qui n'étaient ni en incubation ni présentes à l'admission du malade.
Ces infections peuvent être contractées à l’occasion d’un acte réalisé pendant l’hospitalisation (intervention chirurgicale, ponction, mise en place d’un cathéter veineux...), d’autres pendant l’hospitalisation de malades dont les défenses immunitaires sont très affaiblies (SIDA, maladies cancéreuses prolongées...). Les secondes sont plus liées à la gravité de la maladie qui amène le malade à l’hôpital qu’à un défaut d’hygiène ou un défaut d’organisation. Elles sont dites «endogènes» car elles découlent de la propre flore bactérienne du patient et les autres «exogènes».
La circulaire du 13 octobre 1998 "relative à l'organisation de la surveillance et de la prévention des infections nosocomiales" définit l'infection nosocomiale comme :
- une maladie provoquée par des micro-organismes;
- contractée dans un établissement de soins par tout patient après son admission, soit pour une hospitalisation, soit pour y recevoir des soins ambulatoires;
- que les symptomes apparaissent lors du séjour à l'hôpital ou après
que l'infection soit reconnaissable aux plans clinique et/ou microbiologique;
Il faut que l'infection soit reconnaissable aux plans clinique et/ou microbiologique.

En général, on tient compte d'un délai de 48 à 72 heures entre l'admission et le début de l'infection. Ainsi, si l'infection se révèle moins de 48 heures après l'admission, on en déduit que l'infection était en incubation au moment de l'admission, et qu'elle n'a donc pas été contractée dans l'établissement de soins. Pour que l'infection nosocomiale soit retenue, il faut qu'elle se manifeste au moins 48 heures (parfois jusqu'à 72 heures selon l'infection) après l'admission.

Dans l'attente, bien à vous.

30/05/2009 22:42

"pseudomeneze" est considéré comme infection nosocomiale . et l'infection est bien apparue 72heure apres l'operation .

30/05/2009 22:51

fabielyon69, bonsoir

Se battre contre un hôpital, un médecin, c'est une gageure. Il y a un autre moyen de vous remettre de toute cette souffrances et ces tracas:
Vous pouvez saisir la commission régionales d'indemnisation. Ce site vous dira tout :
http://sos-net.eu.org/medical/esb.htm

Bon courage à vous.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. LEBLOND

Droit de la santé

2 avis

Me. BESSY

Droit de la santé

0 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.