temps de travail de mon apprentie

Publié le 09/12/2015 Vu 16347 fois 26 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

12/09/2010 21:01

Bonjour,

Je suis un tout jeune patron et j'aurai besoin que l'on me conseille au sujet de mon apprentie..
A ce jour, elle rentre dans son 6eme mois d'apprentissage coiffure dans mon salon, elle a une semaine d'ecole par mois, le probleme pour moi aujourd'hui, est qu'elle n'est pas presente au salon les samedis de sa semaine de CFA, et nous le savons tous, le samedi est un jour tres important..
Ai je le droit de la faire venir quand meme et lui faire récuperer sur un jour plus calme dans la semaine ?

merci d'avance pour votre reponse

12/09/2010 21:21

une apprenti n'est pas fait pour remplacer du personnel permanent, si le samedi vous avez plus de travail,embauchez !
et les jours dit, plus calme prenez le temps d'apprendre son metier a cette jeune femme.
les apprentis quel que soit le corps de metier ne devraient pas etre de la main d'oeuvre pas chere a laquelle on ferai appelle pour eviter de payer plein pot un salaire à un travailleur au chomage.

vraiment c est pas un bon comportement, voila pourquoi les travailleurs se retrouvent souvent devant le conseil
__________________________
eric legrand
conseiller prud'homme
phoenixx1@free.fr
http://phoenixx1.free.fr

13/09/2010 15:29

Bonjour,

En règle générale.. la gestion du temps de travail des apprentis est extrêmement simple :
temps d'école = temps de travail...

Après vous organisez les horaires comme s'il s'agissait d'un salarié lambda...


Cordialement.

13/09/2010 18:55

Bonjour phenixx1, pourquoi tant d'agressivité ?? je suis un jeune employeur et je veux juste me renseigner sur mes droits ainsi que sur ceux de mon apprentie,je ne pense pas exploiter cette jeune fille monsieur !! Loin de là, elle reconnait elle meme qu'elle a beaucoup de chance d'etre si bien encadrée..

pour votre gouverne, j'ai toujours eu le gout de transmettre a un jeune l'amour du metier. Et meme en tant qu'employé j'ai toujours eu des apprentis sous mon aile et ce, depuis plus de 10ans, la difference aujourd'hui est que je suis patron et je suis conscient que la jeune generation (generation 35h)est bien au courant de ses droits..Pas comme moi qui a 15 ans, travaillai plus de 50h/semaine car j'aimais vraiment mon metier, je faisais ce dont j'avais toujours révé et je ne regardais pas a un samedi pres, j'avais juste la soif d'apprendre..Sans pretention aucune, si aujourd'hui j'en suis là ce n'est pas pour rien..je pense que dans n'importe quel metier, mais surtout un metier artistique, il faut avoir cette flamme au fond de soit..Mais je doute que vous sachiez de quoi je parle..
Le but pour moi est evidemment d'embaucher du personnel mais pour cela il faut avoir les reins solides. Mon entreprise n'a que 6 mois et pour l'instant, je ne peux toujours pas me donner de salaire, alors vous pensez Bien que payer un employé et les charges qui lui sont associées m'est impossible..Le reel probleme est là je pense, trop de charges salariales mais c'est un autre débat..
Avez vous deja monté une entreprise ? une societe ? avez vous deja eu des employés ? ou vous permettez vous de faire de telles reflections juste parce que vous etes assis derriere un bureau toute la journee à representer le conseil des prud'hom ?
Je ne pense pas faire partie de ses patrons froduleux et vous feriez bien d'etre moins agressif envers les gens qui ne font que se renseigner et ne plus mettre tout le monde dans le meme sac..
il est peut etre courant pour vous de voir des travailleurs exploités passer la porte de votre joli bureau mais pour moi il est courant de voir passer des jeunes tres peu motivés, qui choisissent un metier artistique juste par dépit, juste parce que "la coiffure c'est branché"..
Pour terminer, vous vous sentez pousser des ailes car vous representez peut etre le conseil des prud'hom mais ça ne vous donne en rien le droit d'etre agressif, vous n'etes qu'un employé de bureau, pas dieu le pere..

Nous ne faisons vraiment pas parti du meme monde je crois que cela ne sert vraiment a rien de continuer a me justifier aupres de vous..

Sur ce,

Veuillez agréer, MONSIEUR le conseil des prud'hom, mes sinceres salutations..

13/09/2010 18:58

Bonjour Francois,

Merci pour votre reponse, beaucoup plus constructive que notre ami des prud'homme ci-dessus..

cordialement

14/09/2010 22:29

Autant pour moi et tant mieux si vous avez l amour de votre metier, mais avouez quand meme que la facon dont vous avez pose votre question pretait a l ambiguite.
je m excuse je nz voulais pas vous blesser.
Pour info je me garderai bien de representer dans son integralite le conseil des prud fommes je ne fait qu exprimer une opinion individuelle.
croyer mol je suis un ferveur defenseur des petites entreprises y compris quand les employeur lgnorant les du droit se mettent dans les ennuis jusqu au coup.
Souvent il sagit de ne pas condanner trops fort les contrevenant a la loi car nous sommes conscient que l entreprise doit vivre pour faire face a ses responsabilites envers ses autres travailleurs.
C est marrant, juste pour info je suis un ouvrier de la metalurgie et croyer moi mes conditions de travail sont des plus horribles.
Vous avez de la chance vous avez un metier avec lequel vous avez un rapport passionnel,moi mon travail n est qu alimentaire je le deteste et je hait la societe qui m emploi.j ai trouve dans le conseil des prud hommes une raison d exister car je me sent utile au autres et cela me ravi.
Je suis encore desole si j ai mal interpreter vos intentions
__________________________
eric legrand
conseiller prud'homme
phoenixx1@free.fr
http://phoenixx1.free.fr

14/09/2010 23:51

BONSOIR,
Il faudrait ,je pense voir du côté de la chambre des métiers,puisque vous êtes artisan ,pour connaitre si il n'est pas possible d'arranger quelque chose ,en accord avec votre apprenti,pour le samedi.Figurez vous que j'ai mon frère qui est également coiffeur ,et il est comme vous passionné de son métier .Il a le brevet de maitrise et forme également des apprentis et les préparent aux concours comme meilleur apprenti de France et les ouvriers au MOF .Il n'est pas patron ,mais professeur et travaille pour l'*** ,donc connait bien les TPE comme vous.
Il me dit que si l'apprenti est d'accord et que si vous ne dépassez pas la limitte horaire autorisée ,c'est possible de faire ce que vous voudriez faire,mais avec l'accord de la chambre des métiers et de l'apprenti.A vous lire ,je suis convaincu que vous êtes un excellent patron que se comporte en bon père de famille avec son apprenti.Dans mon métier ,quand j'ai des jeunes stagiaires ,je fais la même chose pour leur transmettre le savoir et les bonnes habitudes nécessaires à leur avenir.
A votre service pour tout autre renseignements.
Amicalement vôtre
suji KENZO

22/10/2010 11:39

bonjour, malheureusement rien ne s'arrange avec mon apprentie, je voudrais lui mettre un avertissement car, malgres les 6 derniers entretiens d'evaluations mensuels ou je lui ai demandé d'etre plus attentive, moins bavarde (car elle ne sait pas parler et travailler en meme temps, son choix se porte plus sur la parole que sur l action au sein du salon,)en gros elle tient la grappe au clientes en debitant plus de 200 mot/minute, elle m'agace ainsi que la clientele (deja au des reùarques de leur part) pendant que moi je fais son travail..
1 : ai je droit de lui mettre un avertissement pour ca ? est ce une raison valable ?
2 : si oui, quelle est la marche à suivre ?
3 : dois-je en référer a son CFA ?

merci d avance pour vos reponses
PS: Phenixx1 si c'est pour etre desagréable ce n'est pas la peine de perdre votre temps a me repondre

22/10/2010 17:58

Bonjour,
Il faudrait que vous preniez rendez-vous avec le CFA.
S'il l'apprentie ne vous convient pas (on ne peut pas plaire à tout le monde) et si les choses ne s'arrange pas, vous avez la possibilité de la "rupture d'un commun accord".
Bon courage à vous.

23/10/2010 00:00

je suis pas désagréable,j'ai juste un parti pris pour les salariés.
d’ailleurs si vous pouviez me communiquez l'adresse mail de votre apprenti ça me permettrai de l'informer de l'odieux complot que cherche a mettre en place son méchant employeur pour la sanctionner et je n'en doute pas une seconde pour la virer.
cette histoire va mal finir pour les deux parties, pensez donc au répercussion de votre décision sur l'avenir de cette gamine.
personne n'a dit qu’être maître d'apprentissage était facile mais préférez tous les moyens de conciliation possible avant de rentrer dans un contentieux stérile.
en fait le problème c'est qu'un apprenti n'est pas fait pour travailler mais apprendre un métier.
l'aide et la plus value au quotidien qu"apporte un apprenti à l'entreprise viens surtout d'un cursus d'apprentissage efficace dans l'entreprise c'est une conséquence d'un bon apprentissage pas un but.
dans ces condition je vous cite "pendant que moi je fais son travail"
le contrat d'apprentissage n'est pas en soi un contrat de travail tout a fait classique votre apprenti n'est pas la pour faire du travail mais pour apprendre un métier.
ca me rappelle le temps ou j’étais apprenti dans le bâtiment et ou mon maître d'apprentissage me faisait porter des sacs de ciment toute la journée,sans doute pour mieux savoir poser le carrelage,du coup j'ai tres vite changé de metier. j’espère que votre apprenti sait faire de bon shampoing.
réaliser un contrat d’apprentissage ne doit pas avoir pour but de se substituer a un contrat de travail ordinaire.
en fait en ne suivant pas vos conseil et vos enseignement elle se sanctionne elle meme, maintenant la sanctionner parce que dans un metier dit sociale elle papote avec les clients est difficilement réalisable.
quand à la rupture du contrat, sans sa volonté c'est quasi imposible et il vous faudra passer par le conseil es prud'hommes et avec les délais oulala mon pauvre petit monsieur,d'autant que ce genre de procédure ne s'improvise pas et qu'il vous faudra un avocat.
vous etes pas sorti de l'auberge
__________________________
eric legrand
conseiller prud'homme
phoenixx1@free.fr
http://phoenixx1.free.fr

23/10/2010 00:35

Bonsoir,
Il ne faut quand même pas exagérer .
Voila une apprentie qui est là pour apprendre correctement son métier et si elle agace les clientes par ses propos ,il est tout à fait normal ,que l'employeur lui dise ,surtout si la clientèle se plaint.
Il faut donc lui dire simplement ,et si cela ne suffit pas ,lui envoyer une lettre recommandée AR ,sous forme de lettre d'observation ,c'est psychologiquement moins fort qu'un avertissement en lui expliquant que ce n'est pas ainsi qu'il faut faire.Si cela continue ,alors oui ,il faudra mettre un avertissement ,prévenir le CFA et même une mise à pied conservatoire ,si la rupture du contrat n'est pas possible à l'amiable,si vraiment les choses tournent mal.
En cas de faute grave le contrat peut être rompu ,sans passer par la case prud'hommes.
Amicalement vôtre
suji KENZO

23/10/2010 09:45

Bonjour,
Une lettre d'observation remise en main propre contre décharge ou envoyée recommandée avec AR vaut avertissement...
Dans le cadre d'un contrat d'apprentissage, il n'y a qu'un Jugement du Conseil de Prud'Hommes qui puisse le rompre après la fin de la période d'essai si une résiliation expresse des co-signataires n'est pas possible...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

23/10/2010 12:32

Bonjour,
OUI PM ,d'accord ,la lettre d'observation vaut avertissement ,mais psychologiquement ,elle est mieux perçue ,c'est ce côté psychologique que je voulais nuancer.
Donc dans le cas présent ,il faut faire cette lettre d'observation ,et puis ensuite,si acun progrès, une autre lettre avec mention avertissement et en précisant que c'est la dernière fois ,avant d'autres mesures plus sévères.
N'oublions pas que nous avons à faire à des jeunes ,qui parfois n'ont pas toujours le sens de la réalité .Il est donc du devoir du maître d'apprentissage de veieller à la bonne formation ,tout en préservant les intérêts légitimes de l'entreprise .Si la clientèle se plaint ,c'est grave .Certe ,il y a toujours des clients éternelles insatisfaits,mais lorsque l'on a plusieurs plaintes ,c'est grave.
Le CPH est le seul à pouvoir décider de la rupture du contrat d'apprentissage ,sur le fond ,néanmoins ,si l'employeur constate une dégradation grave des relations contractuelles pouvant mettre en péril son entreprise ,il peut immédiatement prendre une mesure de mise à pied conservatoire dans l'attente du jugement prud'homal et surtout ,il doit prendre contacte immédiatement avec le CFA.
Il faut aussi recueillir ,le maximum de témoignages écrits de la part de la clientèle et constituer un dossier solide.
Perso ,je défends bien entendu les salariés ,mais il faut aussi savoir nuancer.Dans les TPE ,c'est très difficile et il ne faut surtout pas décourager les jeunes patrons sincères , c'est eux qui crées des emplois .Car je suis certain que si COIFFEUR84 ,a des problèmes avec son apprentie ,PLUS JAMAIS IL NE REPRENDRA D'APPRENTI ET CE SERAIT BIEN DOMMAGE.
Amicalement vôtre
suji KENZO

23/10/2010 12:52

Je ne me suis placé que sur le plan de l'information et j'avais bien compris cet aspect psychologique que je n'ai en aucune manière dénié...
En revanche, j'ai réagi à cet affirmation qui était donc fausse :
En cas de faute grave le contrat peut être rompu ,sans passer par la case prud'hommes.
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

23/11/2010 13:34

Bonjour a tous et vraiment merci pour toutes ses reponses..
je vois que Phoenix a encore tout compris a la choucroute, on est pas dans la merde nous les patrons avec de tels blaireaux au conseils...bref ! Je vous rappl juste qu'elle est au courant de tout cela car elle passe des entretiens d'evaluations tous les mois ou je lui refere ce qui ne va pas mais aussi ce qui va pour la motivée d'avantage mais a ce jour rien n'est pris en compte..donc apres plusieurs avertissements non officiels je passe a la vitesse superieure (ce qui est dans mon droit) en esperant la reveiller un peu, pour son bien mais aussi pour le bien de MON entreprise car si ce n'etait que du bavardage cela serait beaucoup moins grave.. je n'ai en aucun cas envie de rompre mon engagement envers elle, mon but est qu'elle reussise son CAP.Apres que je la garde ou pas pour son BP cela ne tient qu'a elle..
Je voudrais avant tout dédramatiser le cas de mon apprentie, c une jeune fille humainement tres gentille, attentionnée, polie et j'ai conscience d'avoir beaucoup de chance a ce niveau la. Mais professionnelement, elle n'est tout simplement pas prete pour la vie active, elle fait partie des intellectuelles mais pas des manuelles.L'ennui aujourd'hui est que je l'apprend a mes depends, je suis juste décu mais l'emmenerai qd mm jusqu'au bout de son CAP..
Non phoenix, a part parler, a ce jour et au bout de 8 mois d'apprentissage elle ne ne fait toujours pas de shampoo au top, les soins sont mal rincés, les emulsions couleurs sont baclées donc les couleurs sont ternes et qui est visé dans ce cas la ?? pas l'apprentie mais bien le salon..sans compter les risques d'allergies dus a des colorations mal rincées vous y avez songer ? je suis donc obliger de tout recommencer, je suis seul, mon planning est regler comme du papier a musique et ca me fais perdre beaucoup de temps..Qd a elle, elle perds petit a petit toute crédibilité aupres de la clientele..Pensez vous que cela soit facile a gerer ?? vous etes a des milliards d'annees lumiere de cela, et s'il vous plait arretez de comparer la coiffure avec la maconnerie, le carrelage ou je ne sais quels autres metiers alimentaires auquels vous avez eu affaire plus jeune, ca n'a rien a voir..je suis un peu aller voir vos differents message et reponse dans les forum et Je constate que vos traumatismes de l'apprentissage vous ferme completement a toutes objectivité, vous devriez consulter vous savez..vous en seriez peut etre un peu moins aigris..
Decidemment nous ne sommes pas sur la mm longueur d ondes et vous vous méprenez a mon égart, mais je sais qui je suis et votre jugement hatif n'y changera rien alors SVP, ne publiez plus votre avis sur mes questions..

comme a pu le preciser miyako, il est vrai que je v reflechir a 2 fois avant de reprendre des apprentis, tout comme mes confreres qui d'ailleurs m'avaient conseillé de ne pas en prendre..

bonne journee a tous et merci pour vos conseils

Voila qui donne à penser (lourd, lourd)...

23/11/2010 20:27

bonsoir coiffeur 84,
j'ai mon frère cadet qui a un salon de coiffure avec plusieurs employés et deux apprentis.
comme vous ,il est passionné par son métier et essaye de mener ses apprentis à un très haut niveau ;l'un traine les pieds ,l'autre est super motivé et prépare le concours de meilleur apprenti de France.
Effectivement ,avec les teintures ,si les rinçages sont mal faits ,les problèmes peuvent être sérieux et en plus les couleurs ratées;Même chose avec le shampoings ,cela gratte .
La transmission du savoir aux jeunes qu'ils soient étudiant ou apprenti ,ou simple élèves est une passion et j' ai toujours gardé une profonde admiration pour mes anciens prof et instituteurs sur leur manière d'enseigner et leur volonté que leurs élève réussissent leurs examens que ce soit à l'école primaire ,au lycée ou à la fac.
Aux conseil des prud'hommes ,il y a malheureusement ,certains conseillers qui confondent mandat syndical et mandat prud'homal ,c'est dommageable pour une bonne administration de la justice ,le fonctionnement de certains conseils ,notamment à Paris et en région parisienne est inadmissible et je ne comprends pas que la chancellerie tolère de tels disfonctionnements graves.
Je vous souhaite ,bon courage avec votre apprentie ,elle a de la chance d'avoir un patron comme vous et un bon maître d'apprentissage.
Amicalement vôtre
suji KENZO

23/11/2010 23:15

merci du soutien miyako, je trouve ca aussi inadmissible que les patrons soient tout de suite montrés du doigt face a un litige en conseils des prud'homm mais c'est le pot de terre contre le pot de fer, et il faut en plus faire avec la demotivation de la jeune generation et la lourdeur des charges que nous accable l'etat, il faut etre ultra motivé pour se lancer et j'en sais qlql chose, tout comme votre frere j'en suis sur...
Mais c'est la passion du metier qui me porte pour faire face a tout ceci et surtout le sourire de ma clientele..
J'aurais aimer aussi pouvoir soutenir mon apprentie dans un concour comme le meilleur apprenti de france mais nous en sommes loin..peut etre le prochain apprenti si je renouvelle l'experience..
passez bien le bonjour a votre frere
cordialement

24/11/2010 21:25

On m'insulte et il faudrait que je me taise.
bien que le blaireau soit un animal charmant, je crois avoir annoncé la couleur quand à mon statut de magistrat qui ne tient pas que devant le conseil.
le fait d'insulter un magistrat peut couter très chère, je conseil au camarade employeur d'être plus pondéré dans ses propos et me contente sur ce forum de m'adresser au modérateur pour que soit sanctionné les écarts de langage de ce monsieur.
Exprimer vous monsieur, exprimez vos idées et vos différends mais dans le respect de l’intégrité morale de vos interlocuteurs.

Je rappelle l’article 1382 du code de procédure civile
Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer.

Vous venez de m’insulter sur un forum public, mais je suis un homme indulgent alors je ne vous adresse qu’un simple avertissement en espérant que vous en tiendrez compte
__________________________
eric legrand
conseiller prud'homme
phoenixx1@free.fr
http://phoenixx1.free.fr

10/05/2014 20:52

Bonjour, je suis apprentis en coiffure 2eme année de cap et j'aurais aimer avoir un renseignement. Je suis seule avec mon patron et il me fait partir en avance quand il n'y a pas de travail(donc ne fais pas tout le temps mes heures obligatoire) et ferme des fois les samedi ou prend des ponts.. a t'il le droit de m'enlever de l'argent sur mon salaire?
Merci d'avance.

10/05/2014 22:16

Bonjour,
Pour une meilleure compréhension, il serait préférable d'ouvrir un nouveau sujet...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

09/03/2015 12:38

bonjour j'ai ma fille qui est en 2e année apprentissage, mais passe ses journées a faire shampoing ou ménage quelques couleurs , n'a le droit que couper que des modeles est ce normal?

09/03/2015 13:06

Bonjour,
Pour une meilleure compréhension, il serait préférable d'ouvrir un nouveau sujet...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

18/03/2015 21:47

Bonjours, je suis actuellement en 1er année de Bp depuis le 1er juillet, les 3 premier mois se son très bien passer. Mais après tout à basculer, mon travail ne lui convient pas.
Je passe des journées à faire des shampooings qu'elle que coupe coupe homme et enfant, et un peux de couleurs je ne fais n'y mèche n'y coupe femmes. Que dois-je faire ? .

18/03/2015 22:22

Bonjour,
Pour une meilleure compréhension, il serait préférable d'ouvrir un nouveau sujet...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

09/12/2015 09:26

bonjour,
Ma fille est en 2 eme année apprentissage et passe c'est journée a faire du ménage quelques shampooing quand ou lui laisse en faire un. Passe derrière les filles pour ranger leur matériels.On lui demande de faire du chiffre pour l'entreprise (comment peut t'elle en faire en faisant que du ménage et du rangement).Elle doit faire des coupes que sur des modèles à elle.En plus on lui demande de travailler tous les soirs jusqu'a 19h30 depuis 6 mois maintenant, pour soit disant que les autres employées ne fasse pas d'heure supplémentaires alors qu'il suffirait juste de modifier leur planning( ce sont d'ailleurs les employées qui font le planning et non la maitre d'apprentissage).Est ce normal tous ceux ci ?

cordialement
bb

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.