Surcharge de travail en restauration

Publié le 12/03/2018 Vu 1842 fois 11 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

09/03/2018 13:20

Bonjour,

Gérant d'une société dans le domaine de la restauration je possède 2 enseignes. Le cuisinier (préparation et plonge) exerce au sous sol qui est commun au 2 établissements. Il a une fiche de paie unique et un seul et même contrat de travail pour les 2 enseignes depuis 2011. Il se plaint et dénonce une surcharge de travail bien qu'aucune heure supplémentaire ne lui est demandée.
Comment gérer cette situation ? Que dois je mettre en avant et lui dire ?

Merci pour votre aide sur ce point. Dernière modification : 09/03/2018

09/03/2018 14:11

Bonjour,
Une surcharge de travail n'est pas liée forcément à l'accomplissement d'heures supplémentaires et s'il devait en effectuer sans qu'elles soient payées, ce serait du travail dissimulé...
Comme l'employeur doit se sentir responsable de la santé physique et morale du salarié, il serait important d'analyser avec lui la situation et d'en parler avec lui éventuellement avec l'aide d'un médiateur...
Il semble en plus qu'il y ait un prêt de main d'œuvre d'une entreprise à l'autre qui même si elle n'a pas un caractère lucratif doit recueillir l'accord du salarié...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

09/03/2018 14:17

Bonjour,
Un cuisinier pour 2 enseignes, travaille en sou-sol et qui fait la plonge en plus !!! mérite un gros salaire...

09/03/2018 14:20

Nous ignorons s'il n'est déjà pas énorme et tout dépend par rapport à quoi...
L'argent ne remplace pas tout y compris des conditions légales de travail...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

09/03/2018 14:30

Bonjour,

oui mais, cuisinier est un grand mot, il s'agit de préparation des légumes (éplucher, couper), l'essentiel étant la plonge. Salaire 1 600 € net.
Il n'y a pas de prêt de main d'oeuvre d'une entreprise à l'autre, s'agissant d'une même entreprise exerçant sous 2 enseignes. J'ai pu lire que lorsqu’un salarié travaille pour deux établissements de la même entreprise, il n’est rédigé qu’un seul contrat de travail. Le contrat de travail est établi au nom de l’entreprise.
Quant à la surcharge de travail, son contrat de travail précise qu'il travaille pour 2 enseignes.`

SK

09/03/2018 14:50

Effectivement, comme ce n'était pas clair, j'ai préféré émettre une supposition et si le contrat de travail le mentionne il n'y a pas d'ambiguïté sur ce point ce qui n'empêche pas une surcharge de travail si son volume a augmenté au fil du temps...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

09/03/2018 15:08

"ce qui n'empêche pas une surcharge de travail si son volume a augmenté au fil du temps..."

D'accord sur ce point, 2 restaurants ouverts midi et soir. L'augmentation de la clientèle = surcharge de travail. Diminution de la clientèle = Rythme de croisière ? La restauration est aléatoire.

Toujours est il que Midi ou soir, le salarié part en fonction de ses horaires et laisse la vaisselle non lavées qu'il nettoie le lendemain. Et aucune remarque ne lui est faite.
Avez vous d'autres idées ? Merci pour votre aide de nouveau.

SK

09/03/2018 15:28

Le volume global de clientèle a pu augmenter en 11 ans sans que ce soit réellement aléatoire, c'est le salarié qui peut exprimer ce qu'il ressent car il ne peut pas laisser s'accumuler le travail non fait pendant plusieurs jours, des problèmes d'hygiène peuvent aussi apparaître...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

09/03/2018 16:12

Merci PM pour vos remarques. Effectivement je vais creuser cette notion de "surcharge"ou de charge excessive de travail.
Merci encore
SK

12/03/2018 14:29

Bonjour,
C'est pas interdit de travailler pour deux enseignes avec un même contrat ,mais un salarié n'a que deux bras et deux jambes et ne peut pas faire le travail de deux .
Amicalement vôtre
suji KENZO

12/03/2018 14:34

Bonjour KENZO

c'est exacte mais en cuisine, ils sont 2. Cela fait 4 jambes.

SK

12/03/2018 14:59

Bonjour,
Vous avez eu une excellente réaction en tenant compte de mes remarques, je pense qu'il est inutile que vous perdiez votre temps en répondant à des élucubrations farfelues et ridicules comme si le nombre de salariés dépendait du nombre d'enseignes un pour une enseigne, 2 pour 2 enseignes, 3 pour 3 enseignes, etc... et pourquoi pas le double ou le triple ou le quadruple...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit du travail

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit du travail

1434 avis

249 € Consulter