Licenciement pour désorganisation de l'entreprise suite à maladie

Publié le Vu 1006 fois 4 Par
29/04/2015 13:15

Bonjour

J’espère poster dans la bonne section.

Donc voici mon cas. Entrée en CDI dans une entreprise en mars 2014 ma période d'essaie a été validé.Fin juin je me retrouve en arrêt de travail pour une semaine puis prolongé de deux autres, s'en suive mes congés. Je reprends mon poste fin juillet (sans visite médicale, j'ai été arrêté 18 jours calendaires), tout le monde voit que je ne vais pas bien, mais je tiens que jusque mi-août (problème de dos).
Donc je suis arrêté depuis mi août. Début avril je reçoit une courrier de convocation à un entretien préalable pouvant aller jusqu'au licenciement. Je me fait assister lors de mon entretien par un délégué syndical. Le jour de l'entretien on m'informe que mon absence mais on ne précise pas pour maladie car il ne faut pas parler de maladie désorganise l'entreprise. Pour vous situer je travail pour une entreprise de 3500 salariés environ et le service dans lequel je travail nous sommes 4 et une responsable. Je reçoit donc quelque jours après une lettre me notifiant mon licenciement pour désorganisation de l'entreprise alors que depuis septembre je suis remplacé par une intérimaire mais soit disant cette situation ne peut pas perdurer.
Donc me sentant vexer, et me trouvant dans mon bon droit je contacte mon assistance juridique. La il m'invite à envoyer un dossier et, suite à sa consultation on me dira si il est pris en charge ou pas. Je reçois aujourd'hui un courrier m'invitant à prendre rendre vous avec un avocat nommé par ma protection juridique en vue d'un entretien et suite à cela on me dira si mon dossier est pris en charge ou pas. J'appel donc cet avocat pour prendre rendez vous et la la secrétaire m'apprend que c'est l'avocat de mon employeur, donc pas de rendez vous avec lui ok sauf que dans la lettre il y a d'indiqué que les pièces que je leur ai fait parvenir ont été transmises à l'avocat.....
Je ne sais pas si l'avocat à une obligation de confidentialité vis à vis de tout ça mais je reste mal grès tout qu'il risque quand même d'informer mon employeur que je vais peut être intenter une action contre eux. J'espère avoir été assez clair, si vous avez besoin de précision n'hésitez pas et merci par avance pour vos avis sur mon cas.

Superviseur

29/04/2015 14:47

Bonjour,
De toute façon, si vous saisissez le CPH, votre employeur sera bien avisé, donc où est le problème ?

29/04/2015 15:54

Oui c'est sur. Mais j'aurais préféré avoir vu l'avocat avant afin d'être sûr de moi avant que mon employeur soit informé étant donné que je suis actuellement en préavis. Je viens d'avoir confirmation qu'il est tenu au secret professionnel et que les documents seraient détruits.

29/04/2015 21:56

Bonjour,
L'avocat est tenu au secret professionnel mais vous ne pouvez pas avoir la certitude que l'employeur ne sera pas prévenu...
De toute façon, c'est fait maintenant et il faut bien faire avec...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. JANVIER

Droit du travail

20 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.