quels sont les risques d'un abandon de poste?

Publié le 06/10/2009 Vu 4588 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

05/10/2009 16:31

je travaille auprès d'enfants en situation d'handicap en établissements scolaires pour l'inspection académique de l'education nationale.
cette annee, je me suis retrouvée à m'occuper d'enfants handicapés physiques, ce qui sous-entend qu'il faut les porter plusieurs fois par jour(toilettes, séances de kiné etc),manipuler des engins etc sans aide. Ceci nous mettait en danger les enfants et moi-même, étant donné que trop lourds pour moi et ayant le dos fragile, je me retrouvais souvent à tituber l'enfant dans mes bras et j'ai eu pas mal de soucis de dos bloqué.
On m'a donc proposé une réaffectation qui m'a finalement été refusée. Ca, additionné à d'autres soucis d'entente avec le personnel, j'ai décidé de déposer ma démission sur un coup de colère; je ne tiens pas à revenir sur ma décision mais on m'a conseillé d'opter pour l'abandon de poste qui engendrera un licenciement,qui me permettra une ouverture de droits aux assedics en attendant.

Seulement, j'aimerais savoir:

1) si l'employeur peut faire durer autant qu'il le souhaite la démarche de licenciement (dans ce cas, je me retrouverais à ne pas pouvoir prétendre aux assedics et à ne pas pouvoir chercher un autre poste pendant tout ce temps) (en sachant que mon employeur m'a precisé par entretien telephonique qu il fallait vite que j'envoie ma lettre de démission parce qu'ils ne pourraient engager personne d'autre à ma place tant que ça ne sera pas fait)

2) dans le cas où l'employeur fait durer pour me mettre dans la merde, est-ce qu'il est toujours possible de démissionner à ce moment-là ou je n'aurais plus qu'à attendre son bon vouloir?

3) ce qui me sert de contrat cette année, c'est mon contrat de l'an dernier, c'est à dire avec le nom de l'enfant dOnt je m'occupais l'an dernier, le nombre d'heures de l'année dernière etc, et par conséquent, un premier salaire équivalant à mes heures de l'an dernier et non de cette année. Un avenant devait arrivait. Est-ce que c'est légal de la part de l'employeur?

4) après un accident survenu au travail (j'ai eu le droit broyé par un plan de verticalisation de kiné), j'ai attendu que la directrice d'école revienne pour me remplir la déclaration d'accident de travail;
étant donné qu'elle n'arrivait pas, je suis partie mais ne suis pas allée chez le médecin(je pensais quil me fallait absolument la déclaration d'arret de travail) ET JE ne suis pas allée travailler pendant trois jours. L'employeur m'a alors dit qu'il déduirait ces quelques jours de mon salaire; seulement le salaire je l'ai déjà perçu donc est-ce qu'il est en droit de me réclamer de l'argent même si ce que j'ai gagné ce mois-ci ne correspond pas au salaire qui m'est dû etant donné que l'avenant netait pas encore signé? Et est-ce que je suis en droit moi, de réclamer la somme qui aurait due m'etre versée après signature de l'avenant? (je travaillais 24h/semaine et ai touché un salaire de 18H/semain


merci à vous si tu as la patience de me lire,

06/10/2009 18:31

1 & 2) Puisque vous avez démissionné, c’est définitif, peu réaliste d’envisager autre chose.
3) tout dépend de votre contrat ; comment il est rédigé, quelle est sa péremption,...
4) il est judicieux de régulariser en faisant la déclaration d’accident de travail.
voir aussi notre blog

06/10/2009 20:41

je nai pas démissioné, j'ai dit ors dun entretien au téléphone que c'est ce que je feraimais me suis ravisée etant donné qu'une déssion me ferait pedre mes droits aux assedics...DONC JOPTE POUR LABANDON DE POSTE

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. BERNON

Droit du travail

84 avis