Quitter son travail pour aller chez un docteur,abandon de poste ?

Publié le 10/11/2016 Vu 33941 fois 13 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

19/12/2013 10:28

Bonjour,

J'ai dû quitter mon travail en cours de journée pour me rendre chez le médecin. j'informe un responsable qui prétend ne pas avoir compris et que j'ai commis un abandon de poste ! Que l'on a pas le droit de sortir de l'entreprise sans être escorté d'un chef qui nous raccompagne chez soi ! Est-ce crédible ?

Merci de votre réponse

19/12/2013 19:43

Bonjour,
Il s'agit plutôt d'une absence sans autorisation mais qui n'est pas injustifiée si elle pouvait avoir un caractère d'urgence et que vous apportiez les documents prouvant cette visite...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Superviseur

19/12/2013 21:49

Bonjour,
Le problème qui se pose est celui de la responsabilité.
En effet, en prenant votre poste, vous vous placez sous la responsabilité de l'employeur. Si vous quittez votre poste sans autorisation pour quelque raison que ce soit, votre employeur reste responsable. Si par exemple, vous avez un accident de voiture en vous rendant chez le médecin.
Il est donc préférable, dans un cas comme ça, d'obtenir une autorisation écrite de façon à dégager l'employeur de toute responsabilité.

20/12/2013 10:47

Bonjour,

Merci de m'apporter ces précisions, il est vrai que je n'y avais même pas pensé. Je suis en faute, en effet. Je possède un certificat médical, mais peut-être que je vais avoir une sanction !

Encore merci

20/12/2013 10:50

Bonjour,
Si vous êtes convoquée à un entretien préalable, je vous conseillerais de vous y faire assister par un Représentant du Personnel...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

20/12/2013 11:20

Ok, mais pensez vous que la faute soit "grave" dans ce cas ? Jusqu'où peut aller la sanction ?

Merci;

20/12/2013 11:39

J'ai l'impression que l'on essaie de vous faire peur...
Vous verriez bien si la convocation mentionne déjà que la sanction peut aller jusqu'au licenciement...
Je pense qu'en tout cas vous tiendrez compte de cela par la suite...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

23/12/2013 16:08

Bonjour,

Toute absence non autorisée constitue une faute que l'employeur peut librement qualifier de "grave", sous le contrôle du juge le cas échéant.

Toutefois, une absence pour se rendre d'urgence chez un médecin ne peut être sanctionnée peu important l'existence d’autorisation préalable ou même l'absence d'avertissement de l'employeur avant votre départ. Tout dépend donc du caractère urgent ou non de votre absence et du caractère prévisible ou non de votre problème de santé...

Cordialement.
__________________________
Cordialement.

Superviseur

24/12/2013 08:56

Bonjour Juriste-social,
Normalement, si caractère d'urgence, le salarié doit faire appeler le SAMU ou les pompiers par l'employeur afin que ceux-ci prennent en charge le salarié sur son lieu de travail.

24/12/2013 09:35

Bonjour,
Une consultation peut s'avérer urgente ou importante sans toutefois présenter une obligation de déplacer les pompiers ou le SAMU, chacun pourra trouver des exemples, mais on pourrait citer une infection ou les conséquences d'une maladie ou d'une lésion existante...
Il peut se faire aussi que le salarié soit appelé urgemment auprès d'un proche...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Superviseur

24/12/2013 10:15

Bonjour PM,
C'est pourtant bien, en tout cas, ce qui est rabâché tout au long des formations SST...
Ne jamais laissé partir seul un salarié présentant une urgence médicale et appeler le SAMU.

24/12/2013 10:27

Je pense que le SAMU ne se dépassera pas pour une montée de température du salarié ou si un de ses enfants est malade ou vient d'être accidenté...
En revanche, si j'ai bien compris ce qui est rabâché, c'est essentiellement en cas d'accident ou de malaise du salarié...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

09/11/2016 15:44

dans le même sujet, j'ai étais confronté a un problème similaire.
Hier matin, une de mes collègues (j'ai un rôle hiérarchique auprès d'elle) ne se sent pas bien. elle m'explique que la douleur est trop intense, qu'elle a envie de vomir tellement elle a mal, elle ne peut pratiquement plus marcher et souffre beaucoup. elle a rdv chez son médecin que le lendemain matin. au regard de son état qui empire d'heure en heure, je décide d'appeler le SAMU.
De là, ils lui obtiennent un rdv en urgence chez son médecin traitant et le samu me demande de la conduire au cabinet médical.
je m’exécute en prévenant mon responsable de la situation.
sauf que ce matin, on me reproche d'avoir quitter mon poste pour accompagner la salariée chez son médecin sans en avoir était autorisée !!!!!!!
bin oui, mais n'est ce pas non-assistance a personne en danger si j'avais refusé de l'y conduire ? aurais-je du (si j'avais su) dire au samu "désolée mon employeur m'interdit de l'accompagner" !
tout en sachant que cette femme est seule, sans permis, sans famille !!!! je suis un peu perdue là ! merci de vos conseils

09/11/2016 17:15

Bonjour,
Pour une meilleure compréhension, il serait préférable d'ouvrir un nouveau sujet...
__________________________
Cordialement.

Je vous conseillerais de vous méfier de réponses d'usurpateurs qui n'ont qu'une compétence limitée pour répondre et parfois les inventent sans référence juridique et/ou veulent se substituer au Juge en interprétant la Jurisprudence avec mauvaise foi.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Me. BERNON

Droit du travail

95 avis