Travaux en copropriété : Un copropriétaire peut-il tout faire dans son appartement ?

Publié le Modifié le 24/02/2019 Vu 2 280 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Ce texte évoque les travaux en copropriété qui peuvent être réalisés librement par un copropriétaire dans son appartement, et les travaux qui nécessitent l'accord de l'assemblée générale des copropriétaires.

Ce texte évoque les travaux en copropriété qui peuvent être réalisés librement par un copropriétaire da

Travaux en copropriété : Un copropriétaire peut-il tout faire dans son appartement ?

Généralement, c’est suite à un coup de cœur pour un appartement qu’un acquéreur potentiel décide de sauter le pas et d’acheter l’appartement de ses rêves.

C’est ainsi que le nouveau copropriétaire envisage d’effectuer un certain nombre de travaux dans les parties privatives acquises.

Il est ainsi utile de mentionner que l’article 2 de la loi du 10 juillet 1965 rappelle que « sont privatives les parties des bâtiments et des terrains réservées à l'usage exclusif d'un copropriétaire déterminé. Les parties privatives sont la propriété exclusive de chaque copropriétaire. »

Dès lors, au regard de ce principe, le copropriétaire va s’imaginer à juste titre qu’il a la possibilité d’effectuer tous les travaux qu’il souhaite dans ses parties privatives dont il est le seul propriétaire.

Or, la vie en copropriété est une vie en communauté qui impose certaines règles.

L’article 9 de la loi du 10 juillet 1965 édicte le principe selon lequel « Chaque copropriétaire dispose des parties privatives comprises dans son lot ; il use et jouit librement des parties privatives et des parties communes sous la condition de ne porter atteinte ni aux droits des autres copropriétaires, ni à la destination de l'immeuble. »

Il est donc intéressant de décrypter cet article.

Il en ressort que tout copropriétaire est libre d’effectuer des travaux dans ses parties privatives : le copropriétaire peut modifier les aménagements intérieurs, tels que la pose de papiers peints, la réfection de la peinture, la réparation de la moquette, du parquet, la remise aux normes de l’installation électrique, la création d’une salle d’eau ou d’une cuisine…

Toutefois, la liberté du copropriétaire de réaliser des travaux dans son appartement est encadrée par deux principes : ne pas nuire aux droits des autres copropriétaires et le respect de la destination de l’immeuble.

En d’autres termes, le copropriétaire qui souhaite par exemple changer son revêtement de sol et poser du parquet à la place de la moquette devra vérifier que ces travaux ne diminuent pas l’isolation acoustique et nuisent à la tranquillité du voisin situé en-dessous.

Le règlement de copropriété prévoit très souvent des normes acoustiques à respecter.

Le copropriétaire devra tenir compte également de la destination de l’immeuble, c'est-à-dire de l’usage donné à l’immeuble en fonction d’éléments matériels, tels que les caractéristiques de construction, le standing, l’environnement dans lequel se situe l’immeuble, les qualités esthétiques, le niveau social des occupants etc…

C’est au regard de cette destination que les copropriétaires ont aussi fait le choix d’acquérir un appartement dans un immeuble en particulier.

Dès lors, le copropriétaire ne pourra pas réaliser des travaux destinés à transformer un local à usage d’habitation en local à usage commercial, alors que le règlement de copropriété prévoit que l’immeuble est à usage exclusivement bourgeois.

Le copropriétaire devra veiller de surcroît à éviter toute atteinte aux parties communes (canalisations communes, murs porteurs, radiateurs collectifs etc…), ni à l’aspect extérieur de l’immeuble (changement de couleur des fenêtres…).

Le copropriétaire ne pourra pas installer par exemple librement une climatisation à l’extérieur de son appartement, installer une clôture dans son jardin ou créer une nouvelle ouverture.

Tous les travaux évoqués précédemment qui portent atteinte aux droits des copropriétaires, à la destination de l’immeuble, aux parties communes et à son aspect extérieur devront obtenir au préalable l’accord de l’assemblée générale des copropriétaires.

Cet accord est obligatoire. A défaut, le copropriétaire risque de se voir attraire en justice pour obtenir la remise en état des lieux.

Régine VANITOU

4 rue de Logelbach

75017 PARIS

http://www.vanitou-avocat.fr

http://www.vanitou.com

contact@vanitou.com

Tél : 01.42.66.44.84

Vous avez une question ?
Blog de Régine VANITOU Avocat Paris

Régine VANITOU

150 € TTC

Pas d'avis pour le moment

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Régine VANITOU Avocat Paris

Avocat au Barreau de Paris, je suis à votre disposition pour vous assister dans tous vos litiges immobiliers (copropriété, vente immobilière, baux...).

Tél: 01.42.66.44.84

contact@vanitou.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

150 € Ttc

Rép : 24/48h max.

Pas d'avis pour le moment

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles