CONTEXTUALISATION DU COURS DE DROIT INTERNATIONAL PRIVE EN RD. CONGO

Publié le 13/01/2022 Vu 2 029 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Dans la perspective du système universel d'enseignement dit "LMD", nous avons aménagé ce cours de DIP en une synthèse des connaissances sur les principes essentiels du droit international privé.

Dans la perspective du système universel d'enseignement dit "LMD", nous avons aménagé ce cours de

CONTEXTUALISATION DU COURS DE DROIT INTERNATIONAL PRIVE EN RD. CONGO

COURS DE DROIT INTERNATIONAL PRIVE

Deuxième LICENCE EN DROIT

Université de Lubumbashi, 2022 

 

 

Par Professeur YAV KATSHUNG Joseph

 

 

 

1.    CONTEXTUALISATION DU COURS DE DROIT INTERNATIONAL PRIVE AUX NOUVELLES REALITES EN RDC ET APERÇU GENERAL DU DIP 

 

La licence de droit [ ici bac +5] vise à préparer les étudiants aux métiers juridiques. A l’issue de la formation les étudiants peuvent passer de nombreux concours de recrutement et peuvent, également, envisager de travailler dans les services juridiques du secteur privé ou public.

 

Dans la perspective du système LMD, un acronyme pour Licence-Master-Doctorat, un système d’enseignement supérieur aligné au système d’étude universel, nous avons aména ce cours de Droit International Privé en une synthèse des connaissances sur les principes essentiels du droit international privé. Sont développés les conflits de juridictions dans les droits congolais et africain [droit OHADA], la théorie générale des conflits de lois et les solutions spéciales du droit en la matière, les principes généraux du droit de la nationalité et le droit Congolais de la nationalité, et la condition des étrangers en République Démocratique du Congo [DRC]. 

 

Ce cours tombe à point nommé car en RDC, depuis un certain temps, un débat fait rage au sujet de l’existence ou pas du Code Congolais du Droit International Privé avec l’abrogation de l’article 915 du Code de la famillepar la loi n° 16/008 du 15 juillet 2016 modifiant et complétant la loi n°87-010 du 1er aout 1987 portant Code de la Famille, supprimant ainsi indirectement  - dans ses dispositions finales - le titre II du Code Civil Livre I et amputant ainsi, le droit international privé congolais d’une partie  essentielle de ses dispositions en matière de conflit des lois.

Ainsi, abroger une loi ou certaines de ses dispositions, c'est prendre le risque de créer un « vide juridique », une absence de législation concernant un domaine. J’ai donc décidé d’y consacrer un article qui vient d’être publié dans la Revue Générale de Droit de l’Université de Likasi, intitulé «  Le Droit International Privé congolais : Du droit vivant au droit mourant après l’abrogation de l’article 915 du Code de la famille. » Il est donc question dans cet article, d’essayer de donner de l’eau au moulin sur une question qui taraude tout juriste qui se frotte aux aspects d’extranéité du droit qui régit les rapports privés. Il s’agit bien du Droit International Privé, considéré comme l’une des matières les plus complexes et il constitue, de ce fait, un terrain propice pour les mésententes et les controverses doctrinales. Cette complexité contrevient, pourtant, à l’objectif principal de cette matière, qui est celui de « trouver des solutions raisonnables aux problèmes quotidiens des rapports juridiques familiaux ou commerciaux impliquant un élément d’extranéité ».[1]

Dans cet article, nous élucidons les circonstances et les conséquences de la disparition de l’article 915 du code de la famillel’état actuel du droit international privé congolais et plaider son rétablissement afin de garantir la sécurité juridique. Au finish, l’on pourrait se poser la question suivante : Existe-il encore un droit international privé congolais à – continuer d’- enseigner ? Voilà tout l’intérêt de cette mise au point valant contextualisation.

2.    PRÉ-REQUIS POUR CE COURS COMPLEXE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ
La complexité du droit international privé est consécutive au fait que cette matière requiert la maîtrise de plusieurs branches du droit. En effet, en examinant les rapports de droit interne, le droit congolais n’est pas unique au monde. Par des échanges internationaux de différentes natures et par le brassage des peuples, les rapports internationaux peuvent se présenter et se combiner à plusieurs niveaux.

Le Droit International Privé a ainsi pour objet principal les rapports entre particuliers au regard de toutes les branches du droit privé. A cela s’ajoutent les relations entre les particuliers et l’Etat, celui-ci n’agissant plus comme puissance publique. 

 

Le Droit International Privé constitue ainsi un carrefour de plusieurs branches du droit et de nombreuses autres disciplines. Et, la présence d’un ou de plusieurs éléments d’extranéité ne fait que compliquer davantage les problèmes à résoudre à cause de la recherche des facteurs de rattachement. 

 

En effet, le droit international privé est la branche du droit qui vise à résoudre les complications qu’engendre, dans les rapports privés, la division du monde en Etats souverains –donc ayant chacun sa propre loi. Il ne s’applique, par définition, qu’aux situations présentant un caractère international, pour lesquelles il constitue un point de passage obligé à un double titre : par la nécessité de déterminer : 

1. La loi applicable à une situation donnée (le contrat conclu entre une firme sud-africaine et une entreprise congolaise est-il régi par la loi sud-africaine ou la loi congolaise ? C’est ce que les internationalistes appellent un conflit de lois), 

2. Le tribunal qui, entre tous ceux qui existent à la surface du globe, sera compétent pour trancher un litige éventuel ou actuel, puis, une fois qu’un jugement est intervenu, l’autorité que peut avoir ce jugement hors du pays où il a été rendu (on parle de conflit de juridictions). 

 

Ainsi, le cours est centré sur l'étude des conflits de juridictions et des conflits de lois. Après une brève introduction, l'étudiant sera d'abord invité à explorer la théorie du droit international privé. Aussi, de brefs développements seront consacrés à la nationalité congolaise et à la condition des étrangers. 

 

III.            OBJECTIF DU COURS ET COMPETENCES VISEES :

 

3.1.         OBJECTIF DU COURS

 

Le cours a pour objectif de former l'étudiant aux méthodes qui régissent le traitement juridique de rapports privés à caractère international. L'accent est mis sur la compréhension des concepts, dans la perspective de leur utilisation dans la pratique professionnelle. Ainsi, « la transmission de la connaissance à la transmission de compétence » quand on se réfère au système classique, permettront aux étudiants de construire progressivement un parcours de formation personnalisée. Le raisonnement est privilégié à la connaissance de l'ensemble des règles du droit positif.

 

3.2.         COMPETENCES VISEES

 

 

3.2.1.     Compétences Générales

  • Développer des capacités d'adaptation et de compétence dans le domaine juridique lié au cours,
  • Maîtriser les textes législatifs et réglementaires congolais en la matière,
  • Analyser et résoudre une situation juridique, commenter un texte ou une situation juridique,
  • Maîtriser les concepts juridiques  et en faire usage et argumenter sur une situation juridique,
  • Traduire en termes juridiques une situation de fait et lui trouver une solution juridique.
  • Selon le parcours acquérir des outils d'analyse, évaluer une politique publique.

3.2.2. Compétences du Parcours  du DIP

·       Développer des capacités de réflexion théorique sur le droit.

  • Maîtriser les différentes techniques juridiques de base.
  • Découvrir le droit congolais et le système juridique africain, s’il échet.
  • Maîtriser les textes législatifs et réglementaires de différents systèmes juridiques.
  • Commenter un texte, argumenter sur une situation juridique ou résoudre une situation juridique présentant un caractère d’extranéité.

 



[1] M. BOGDAN, « Private International Law as Component of the Law of the Forum: General Course on Private International Law », Rec. cours La Haye, vol. 348, 2011, p. 28. 

 

Vous avez une question ?
Blog de YAV & ASSOCIATES

Joseph YAV KATSHUNG

65 € TTC

2 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par El Kasumba
13/01/2022 08:35

Ce sera un grand honneur de pouvoir participer à ce grandissime enseignement, lequel loin d'être spéculatif, répondra au questionnement qui est le nôtre, à savoir : le DIP vaut-il la peine d'être étudié, considérant le caractère épars et divergent des lois, d'un Etat à un autre?
Les attentes sont énormes et ce, tout naturellement, puisque nous comptons partir de l'acquisition de la connaissance à l'acquisition de la compétence comme susvisé.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de YAV & ASSOCIATES

Le cabinet YAV & ASSOCIATES, est implanté dans trois villes de la RD.Congo dont Lubumbashi, Kolwezi et Kinshasa. Nous sommes heureux de vous présenter les informations concernant notre cabinet d'avocats ainsi que nos publications et recherches. -

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

65 € Ttc

Rép : 24/48h max.

2 évaluations positives

Note : (5/5)
Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles