Litige entre héritiers et CRAM

Publié le 06/09/2015 Vu 9002 fois 8 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

23/03/2010 20:12

Bonjour,

Mon problème est le suivant : une succession est ouverte et elle est rapidement traitée par le notaire qui envoie les chèques aux héritiers correspondant à leur quote part. Mais quelques temps après, la CRAM se manifeste et elle estime que l'actif de la succession étant supérieur à 39 000 euros, elle a droit à un certain montant sur la succession (somme correspondante aux paiements effectués au titre de l'allocation supplémentaire). Mais les héritiers ont déjà dépensé ce qu'ils ont touché et n'ont pas d'argent pour rembourser la CRAM. Mon but est donc d'aider les héritiers.

Ma première question est relative à la caisse : a t-elle le droit de réclamer quoi que ce soit après la clôture de la succession, sachant que le notaire l'avait informée dès le début etre en charge du règlement de la succession? n'y a t-il pas un délai à respecter en la matière?

Ma deuxième question est relative au notaire : pensez-vous qu'on puisse jouer sur la responsabilité du notaire? Les héritiers lui reprochent effectivement de ne pas les avoir mis en garde sur d'éventuels remboursements...

Merci par avance pour votre aide.

24/03/2010 14:29

Bonjour
Pourriez vous être trés précise sur les termes suivant :
- rapidement : combien de mois
- quelque temps aprés : idem

pour que le notaire prévienne la cram, c'est que quelqu'un lui a communiqué ses coordonnées, avec sans doûte un document provenant de la CRAM. est ce le cas ?

Cordialement

24/03/2010 14:52

Merci pour votre réponse.

1. Le notaire clôture la succession 3 mois après le décès du de cujus

2. La CRAM a été informée 5 jours après le décès du DC de l'ouverture de la succession.

La CRAM écrit au notaire 2 mois après la clôture de la succession pour réclamer ce qu'elle estime lui etre du.

3. Je ne sais répondre à votre dernière question (je n'ai connaissance que de certains éléments du dossier).

Merci encore pour votre réponse

24/03/2010 15:55

Pour une fois qu'un notaire est ultra rapide.....
il a fait le nécessaire auprés de la CRAM dans un temps record et distribué les fonds ensuite.
il est tout à fait possible qu'il ait, dans le compte de répartition remis avec la lettre chéque ou sur ladite lettre elle même, mentionné le passif CRAM pour mémoire.

La créance est bien sûr dûe avec un effet de seuil (c'est à dire que la CRAM ne peut réclamer sur ce qui dépasse 39 000 €).
même si les héritiers ont "consommé" avec rapidité l'héritage, cette créance est dûe par eux mêmes. Ils peuvent toujours puiser dans leurs propres économies, demander des délais ou faire un crédit pour cela.
peuvent ils jouer sur la responsabilité du notaire ? On peut toujours tout faire et essayer de faire payer ses dettes par autrui, mais celui ci a fait toute diligence pour prévenir la cram et les héritiers qui lui ont remis le document initial de la cram, ne pouvaient pas être sans savoir que leur parent touchait l'allocation supplémentaire. Il n'est donc pas évident qu'ils gagnent sur ce sujet.

Cordialement

24/03/2010 16:20

Je vous remercie énormément pour votre aide.

J'aurais une toute petite dernière question si cela ne vous dérange pas trop.

Les héritiers m'ont dit qu'ils n'étaient pas au courant du fait que le défunt touchait une allocation supplémentaire retraite...ils ne l'ont découvert que lorsque la CRAM s'est manifestée après la clôture de la succession.

Dans ces cas là, pourquoi, selon vous, le notaire a t-il écrit à la CRAM lorsque la succession s'est ouverte?

Je suis bien embêtée de ne pas avoir plus d'éléments en ma possession pour poser des questions plus précises.

En tout cas, je vous remercie vraiment beaucoup pour votre aide. C'est très gentil de m'avoir aidée.

24/03/2010 17:12

Le notaire a écrit à la CRAM car le document qu'il avait sous le nez et que les héritiers lui ont apporté, devait mentionner la prestation en question.
De plus, de nombreux notaires le font automatiquement pour justement faire leur boulot correctement.
tous les mois, les retraités reçoivent un document écrit émanant de la caisse de retraite pour indiquer d'un coté le type de retraite (deux lignes, une pour la retraite principale, l'autre pour l'allocation supplémentaire) d'autre part le montant viré.
les héritiers pouvaient ne pas savoir bien sûr, mais peuvent aussi essayer de trouver une solution pour pallier à la digestion rapide de la succession (vu les délais : envoi de la lettre à la CRAM 5 jours aprés le décès , ils sont allés chez le notaire quasiment avant l'enterrement !)
Cordialement

24/03/2010 17:22

Merci beaucoup pour toute votre aide.

Modérateur

25/01/2013 18:44

bsr,

parado5, votre message est incompréhensible, et quelle est la question ?

cdt

06/09/2015 22:13

Bonjour, je suis rentrée de vacances hier et j'ai trouvé au courrier une lettre de l'assurance retraite CARSAT qui me réclame 64500€ au motif que l'actif net de la succession de ma grand-tante étant supérieur à 39000 €. Jusque là, je ne conteste rien, si ce n'est que la succession a été réglée en Juillet 2012 (le document de notification de la demande est daté au 27 août 2015). J'ai un document annoté du notaire avec l'actif et le passif, et aucune dette au sujet de la CARSAT n'a été évoquée. Il est évident que si j'avais vu une dette pareille, j'aurais refusé la succession. Le notaire a-t-il une responsabilité dans cette histoire? Merci de vos réponses, car là, j'avoue que je ne suis pas bien du tout.

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

3 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.