délabrement des parties communes : que faire

Publié le Vu 182 fois 8 Par mnel
03/04/2019 08:39

je suis propriétaire d'un appartement mis en location.



lors d'une récente visite à mon locataire, j'ai été horrifié de découvrir les parties communes (notamment l'entrée) dans un état de délabrement inadmissible :

- sonettes tordues,

- murs abimés (trou)

- dalle de faux plafond manquante

- spot pendant à son câble électrique

- serrure du local poubelle cassée

- grille du local d'aération cassée

- tapis du sas d'entrée dans piteux état.



Je comprends que les choses puissent se dégrader ... par contre je suis très remonté contre mon syndic qui devrait selon moi veiller à réaliser au fur et à mesure ces petits travaux d'entretien courant.

l'entrée de mon immeuble fait l'effet d'un HLM ce qui est de nature à dévaluer la valeur locative ou de revente de mon bien.



j'ai alerté il y à 3 semaines mon gestionnaire de copropriété par mail, lui demandant :

- de me notifier la date de la prochaine visit du CS et/ou gestionnaire de copropriété sur le site. Souhaitant être présent pour comprendre comment autant de petits travaux ont pu ne pas être réalisés.

- de me faire un retours sur les actions prises pour chacun des points remontés.

dès le lendemain j'ai rebouclé par téléphone avec mon gestionnaire de copropriété pour m'assurer qu'il prenne bien connaissance de mon mail.



depuis, et en dépit de nombreuses tentatives, de mon insistance, de mes différents messages laissés, je ne parviens plus à joindre mon gestionnaire de copropriété, ni même à obtenir un créneau d'appel.

le standard et son assistante font barrage en me sygnifiant qu'il va me répondre par mail.



j'ai par contre compris que ni le gestionnaire de copropriété, ni les membres du CS ne réalisent plus les visites mensuelles de longue date.

il n'y à plus de directeur sur l'agence de mon syndic,

les contacts affichés sur le site internet de mon syndic sont obsolètes (personnes ne faisant plus partie de la société),

mon gestionnaire de copropriété va être en congé maternité sous peu et son remplaçant à quitté la société il y à quelques semaines.



je ne sais par où commencer ... mon principal souci est de maintenir l'immeuble en bon état et de sauvegarde la valeur de mon bien.

- Comment faire pression pour forcer mon syndic à réagir ? n'est-il pas en faute en laissant nos bien se délabrer de la sorte ?

- qui du rôle du Conseil Syndical ? comment puis-je le contacter pour avoir des explications ?

- mon gestionnaire de copropriété peut-il se tenir hors d'accès tel q'uil le fait ?

- puis-je à mon niveau demander des explications à mon syndic sur les moyens qu'il met en oeuvre pour assurer ses missions et notamment remettre en question sa capacité à assurer son rôle de syndic ?



merci pour vos aides.



Cet investissement représente à mon échelle nombre de sacrifices et de privations. je suis très inquiet par cette impression de "laissé à l'abandon" ...



Bonjour,
Les formules de politesse telles que "bonjour" et "merci" sont obligatoires sur ce forum !
Merci.
Dernière modification : 03/04/2019 - par janus2fr Superviseur

Modérateur

03/04/2019 13:31

bonjour,

le syndic qui d'après son contrat doit effectuer un certain nombre de visites dans la coprorpiété est responsable de l'administration de l'immeuble, de pourvoir à sa conservation, à sa garde et à son entretien et, en cas d'urgence, de faire procéder de sa propre initiative à l'exécution de tous travaux nécessaires à la sauvegarde de celui-ci selon l'article 18 de la loi 65-557.

le rôle du conseil syndical est d'assiter le syndic et de contrôler sa gestion.

mais les copropriétaires ont également un rôle à jouer en particulier lors des assemblées générales du syndicat des copropriétaires en proposant des travaux d'entretien.

si votre A.G. refuse tout travaux, le syndic ne fera rien.

assistez-vous aux assemblées générales de votre copropriété ?

Salutations

03/04/2019 14:06

Je dois avoué avoir été défaillant dans mon rôle de membre du CS, et n'avoir pas assisté aux AG.

Erreur que je mesure désormais et suis fermement déterminé à corriger.



En loccurence mon grief ici porte sur l'absence de réalsiation de petits travaux d'entretien courrant normalement laissés à la discrétion du Syndic et ne nécessitant pas d'être soumis au vote de l'AG.



l'accumulation des petites réparation demandant à être effectués laisse à penser que les visites (prévues contractuellement) ne sont pas faites (confirmé à demi mot par les membres du syndic que j'ai pu "cuisiner") ou en tout cas pas avec le serieux requis.



Tel que je l'ai souligné je prends ma part de responsabilité. Ma priorité est désormais de remédier à la situation et d'obtenir du syndic qu'il se bouge !

Modérateur

03/04/2019 14:31

ce que vous signalez dépasse le cadre de menues réparations que le syndic peut engager seul.

en principe vote A.G. vote un montant à partir duquel le conseil syndical doit être consulté e tun montant ou la mise en concurence est obligatoire.

je vous conseille de faire un état des lieux et de faire inscrire les travaux à votre prochaine A.G.

dans notre copropriété, pour les petits travaux non prévus, le syndic consulte (par mail) les membres du C.S. et en l'absence de réponse renvoit un nouveau message indiquant que l'absence de réponse vaudra accord.

mais il faut regretter que très souvent les copropriétaires occupants ou non, ne sont pas très intéressés par la gestion de leur copropriété alors que c'est leurs patrimoines, laissant souvent cette tâche aux retraités qui sont disponibles sauf, bien sur quand cela les impacte directement et deviennent alors subitement très exigeants et très pressés.

03/04/2019 14:45

dans la mesure où j'ai donné mon bien en location, je n'ai plus accès au bâtiment.

Je compte donc sur le syndic et ses visites pour veiller a la conservation de notre copropriété. Je pensais naïvement qu'il s'occupait de la sauvegarde de nos biens, prenait les initiatives nécessaires et proposait les travaux requis.



le syndic dispose d'une enveloppe de 5000 €/an pour les menus travaux.

pour moi ça reste (pris individuellement) des petits travaux d'entretien :

- remplaer une lampe

- remplaer une serrure

- remplacer une grille d'aération

- remplacer une plaque de faux-plafond

- re-fixer convenablement la plaque avec le logo du syndic au-dessus de l'entrée ...



évidemment si on laisse tout se délabrer, qu'on ne fait pas ses visites ... le jour où moi je passe et m'en rends compte, ça fait une somme de travaux.



de quelle manière puis-je m'impliquer plus ?

Modérateur

03/04/2019 17:09

même si vous avez confié le gestion de votre appartement à une agence, vous avez le droit d'accéder aux parties communes de votre copropriété donc de conserver les moyens pour y accéder.

03/04/2019 17:36

les clés ouvrant l'accès aux parties communes (porte d'entrée principale) sont les mêmes que les clés ouvrant les parties privatives.

A ma connaissance je n'ai aucun droit de conserver une clé donnant accès aux parties privatives occupées par mes locataires.

je n'ai donc aucun droit de conserver LA clé qui ouvre à la fois l'accès aux parties communes et au domaine privé de mon locataire.



Je dois avouer que vos retours m'ouvrent une nouvelle lecture de la situation.

je pensais que le syndic, assisté des représentant du conseil syndical veillaient au maintien de la résidence dans un état décent.

vous me dites finalement que ce ne sont que des exécutants administratifs, que c'est à moi (entre autres copropriétaires) de veiller à l'état de la copropriété, de demander solenellement avec LR+AR les remises en téat les plus élémentaires.

que ces demandes ne seront mises en délibéré qu'une fois par an et que si les autres copropriétaires n'ont pas envie de mettre la main à la poche, on laissera notre résidence sombrer dans le délabrement, nos appartements voués à voir leurs valeurs locatives ou de revente dégringoler.

03/04/2019 18:45

Bonsoir,

Pas tout à fait !

L'article 18 lui fait obligation :


- d'administrer l'immeuble, de pourvoir à sa conservation, à sa garde et à son entretien et, en cas d'urgence, de faire procéder de sa propre initiative à l'exécution de tous travaux nécessaires à la sauvegarde de celui-ci ;


Cdt.

Modérateur

03/04/2019 19:18

si on veut qu'une coprorpiété fonctionne bien, il faut que les copropriétaires s'occupent de leurs biens, que le conseil syndical soit présent et vigilant et fasse le relais entre les copropriétaires et le syndic.

si le conseil syndical est muet, le syndic aura tendance à faire ce qu'il veut et à ne pas faire ce qu'il ne veut pas.

vous pouvez obtenir une clé qui ne permettent d'accéder que dans les parties communes, comme celle que possède le personnel d'entretien.

il faudrait connaître le serrurier qui intervient habituellement dans votre copropriété.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. GALLET

Droit de l'immobilier

8 avis

Me. Bloch-Fisch

Droit de l'immobilier

7 avis

Me. BERNON

Droit de l'immobilier

78 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.