Divorce en algérie de mon père lequel vient de décédé

Publié le 20/07/2014 Vu 2406 fois 10 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

08/07/2014 15:36

Bonjour,

Mon père ayant la double nationalité (Français / algérien ) s'est marié en algérie en 2008, et a divorcé en algérie en 2013.

Il est malheureusement décédé en janvier 2014.

Son ex épouse a mandaté un avocat auprès de notre notaire afin qu'elle fasse partie de la succession.

Le divorce n'a pas été encore retranscris à nantes auprès des services Français, car nous attendons les documents des avocats algériens.

a t elle des droits ??

Merci de votre réponse.

08/07/2014 16:22

Si elle est divorcée, elle n'a plus aucun droit sur la succession

08/07/2014 16:41

Merci de votre réponse.

Elle n'a aucun droit même si le divorce n'est pas encore retranscris en France ?

La notaire nous dit quil faut absolument la retranscription et que le délai ne semble pas positif pour nous ??!!

08/07/2014 17:12

Il faut un document pour le notaire attestant du divorce, quant au délai pour la liquidation de la succession, il n'y en a pas, il faut seulement être patient.

09/07/2014 11:27

Merci de votre réponse.

15/07/2014 15:48

la notaire vient de nous indiquer qu'elle pouvait bloquer la succession, et que cela pouvait durer des années, malgrés le fait de fournir le document de divorce !! ?

Peut-elle bloquer la succéssion ?
et si oui, dans quel délai ?

15/07/2014 20:42

bjr,
un notaire ne tranche pas un litige.
si il y a des problèmes de successions, le notaire établit un PV de difficultés qu'il transmet au juge qui seul peut trancher le litige.
cdt

15/07/2014 21:19

Je suppose que les délais sont très long

19/07/2014 09:19

pouvons nous fournir uniquement le document de divorce en algérie pour la notaire ?

ou faut il absolument la retranscription en France ?

19/07/2014 10:41

bjr,
si le mariage de votre père a été transcrit sur l'état civil français puisqu'il était français et si le divorce n'a pas été transcrit, pour l'état civil français votre père est toujours marié donc à mon avis la transcription de son divorce algérien est nécessaire sur l'état civil français pour que le notaire accepte de traiter la succession en tenant compte du divorce de votre père.
à moins que le notaire accepte le document de divorce algérien qui devra être traduit en français mais j'en doute.
cdt

20/07/2014 18:13

Merci de vos réponses

La personne a usé du nom de mon père pour avoir ses papiers français, alors qu'elle est divorcée depuis mai 2013 en algérie !!

Pouvons nous la poursuivre ?.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit international

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit international

1434 avis

249 € Consulter