Régularisation fiscale des Avoirs à l'étranger non déclarés

Publié le 26/08/2017 Vu 1 847 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Une circulaire du 21 juin 2013 a décrit la procédure et les conditions dans lesquelles les contribuables qui détiennent des avoirs non déclarés à l'étranger peuvent se mettre en conformité avec le Droit auprès de l'administration fiscale.

Une circulaire du 21 juin 2013 a décrit la procédure et les conditions dans lesquelles les contribuables qui

Régularisation fiscale des Avoirs à l'étranger non déclarés

Par Isabelle ARPAÏA avocat fiscaliste au Barreau de Paris

Une circulaire du 21 juin 2013 a décrit la procédure et les conditions dans lesquelles les contribuables qui détiennent des avoirs non déclarés à l'étranger peuvent se mettre en conformité avec le Droit auprès de l'administration fiscale.

Quel intérêt à demander le bénéfice de la régularisation de sa situation ?

La dissimulation d’avoirs à l’étranger constitue une fraude fiscale.

Dans ces conditions, la régularisation des actifs constitue un acte de responsabilité civique pour les personnes qui mettent leur situation fiscale en conformité avec la législation.

Ne pas le faire expose à des poursuites pénales en cas de découverte ultérieure de ces avoirs par l'administration.

La législation en la matière a été récemment renforcée puisque le recours à des comptes ouverts ou à des contrats souscrits auprès d’organismes établis à l’étranger constitue une circonstance aggravante du délit de fraude fiscale (art. 1741 du CGI) dès lors que leur existence a été cachée au fisc français.

La fraude aggravée est alors passible d’une peine de 7 ans de prison et d’une amende de 2 millions d’euros.

La régularisation spontanée offre la possibilité d’utiliser les fonds déclarés sans risque, et de bénéficier de pénalités atténuées par rapport à l’application des pénalités au taux plein en cas de découverte par l’administration fiscale. Un avocat peut accompagner son client dans cette démarche.

En plus, il faut souligner que les outils juridiques offerts au fisc se développent sans cesse et que les conditions des échanges d’informations entre Etats s’améliorent de plus en plus pour arriver prochainement à des procédures d’échange automatique sans application du secret bancaire.

Qui est  concerné par cette regularisation fiscale ?

Le dispositif de régularisation s’applique aux demandes spontanées effectuées par des personnes physiques auprès de l’administration fiscale.

Le caractère spontané de la demande exclu de ce dispositif les contribuables qui font l’objet d’une procédure engagée par l’administration fiscale tels que l’examen de situation fiscale personnelle, ou une demande d’information portant sur les comptes étrangers etc ... ou par les douanes ou les autorités judiciaires et portant sur des actifs et comptes non déclarés détenus à l’étranger.

Sont également exclus de cette procédure les avoirs à l’étranger provenant d’une activité occulte ou activité illicite.

Isabelle ARPAÏA avocat fiscaliste au Barreau de Paris

Source :

www.economie.gouv.fr/dgfip/actualites-et-reponses-aux-questions

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.