mon fils de 8 ans a reçu une gifle en sortie scolaire

Publié le Vu 5695 fois 8 Par soussy01
12/10/2010 15:07

Bonjour,
Mon fils de 8 ans est aller hier à la piscine avec l'école.Il aurait frapper un enfant et une personne qui accompagne les enseignants pour aider à l'habillage....a donner une gifle à mon fils lui brisant ses lunettes.Que faire dois-je porter plainte?
J'ai essayé de dialoguer avec elle pour comprendre pourquoi elle avait fait ça elle m'a dit:"il y a des claques et des coups de pied au cul qui se perdent" Merci de votre aide.

12/10/2010 15:37

Bien sur qu'il faut porter plainte. Non seulement parce qu'on n'a pas le droit de frapper un enfant comme ça (surtout de la part d'un professionnel surveillant des enfants) mais en plus pour avoir le remboursement des lunettes.

et ne vous laissez pas avoir par les mensonges de la police prétendant qu'une main courante est la seule chose possible.

12/10/2010 15:50

Merci de votre reponse et merci de n'avoir pas porter de jugement personnel comme un de vos collegues me suggerant de lui mettre une deuxieme gifle.

12/10/2010 16:37

Que votre fils mérite une punition, c'est certain, s'il a frappé un autre enfant et que vous devez revoir l'éducation que vous donnez à votre enfant s'il en frappe un autre. Le fait de s'être fait frapper en retour, ne doit pas le dégager de sa punition.

Mais comment faire comprendre à un enfant qu'il ne doit pas frapper un autre enfant, si un adulte en charge des enfants se permet, lui, de frapper ? Comment lui faire comprendre que la violence n'est jamais une réponse, quand l'adulte répond par la violence ?
Comment comprendrait-il être puni, si l'adulte ne l'est pas.

Faire punir l'adulte violent et faire en sorte que l'enfant soit aux 1ère loges pour ça, permet de donner à la punition sévère que vous allez lui donner, tout son sens juste et équitable.

Vous pouvez, aussi, au préalable et à la place de la plainte, exiger que l'adulte s'excuse devant l'enfant et publiquement, devant tous les enfants qui ont assisté à la gifle. Pas de plates excuses, mais des excuses argumentées sur la violence illégitime(on en profite pour faire de la prévention). Votre enfant faisant de même pour l'enfant frappé.
Au lieu d'une plainte, il y a action pédagogique, profitable à tous.

Evidemment, ça s'accompagne d'un accord écrit pour le remboursement total des lunettes et remise d'un chèque ou d'espèces immédiatement (extinction de l'action civile), cette fois, en privé, évidemment.

Si la personne refuse, plainte avec constitution de partie civile pour obtenir la condamnation pénale de la personne et des dommages et intérêts (vous prendrez un avocat pour l'enfant, c'est gratuit)

Modérateur

15/10/2010 15:43

Mouaih, les lunettes cassées, c'est une chose.
Après, sur le débat de "on ne touche pas à un enfant", je serai plus mesuré...Je fais partie de la génération (j'ai 35 ans) qui considère en effet qu'avec la génération actuelle, il y a des coups de pompe au cul qui se perdent, et que si certains parents (je ne vise pas soussy01) étaient moins laxistes dans leur appréhension de l'éducation de leur enfant, on en serait peut-être pas là aujourd'hui. Les parents demandent aux enseignants de réussir à faire ce que eux même n'arrivent pas à faire au quotidien avec leur progéniture, tout en condamnant toute forme de "châtiment corporel", ce qu'ils ne se privent pourtant pas, eux, de faire dans le secret familial.
En tant qu'élève adolescent, j'ai pris un jour une claque par un professeur, et en effet, quand je suis rentré chez moi et que je l'ai dit à la mère, j'en ai pris une deuxième sitôt ma phrase finit et avant que ma mère ait eu connaissance du motif ayant conduit à la claque de l'enseignant!
Mais les temps ont changé et la déresponsabilisation d'une frange croissante des parents a causé bien des dégâts à mon sens.
L'idée qu'il faille interdire la fessée me fait doucement rigoler!
Bref, pour en revenir au sujet initial, que vous vous fassiez rembourser les lunettes cassées, c'est une évidence!
De là à aller déposer plainte, je ne partage pas l'avis de Domil. Il faudrait en premier lieu peut-être, et sans porter de jugement de valeur, se poser la question :" pourquoi mon enfant tape t'il sur les autres enfants?" car il doit bien y avoir une explication...
Et au passage, n'hésitez pas à vous proposer pour accompagner les enseignants lors de ce genre de sorties, vous verrez ce que celà représente comme difficultés de "gérer" une vingtaine, voir une trentaine d'enfants comme le vôtre...
Cordialement

15/10/2010 15:54

Je suis plus agée que vous. Ce n'est pas une question d'age, mais d'opinion : préférer la répression à la prévention.

C'est surtout une question sociale : habituer l'enfant à trouver la réponse violente normale, c'est se préparer à ce que lui-même réponde par la violence. Faut pas venir se plaindre ensuite que la société devient de plus en plus violente.

Vous avez subi cette violence, donc vous la trouvez normale. Vous reproduisez le schéma de votre propre enfance comme beaucoup d'enfants confrontés à la violence, enfant.

Punir l'enfant, se remettre en cause éducativement car un enfant qui frappe c'est anormal, oui.
Apprendre à l'enfant que la réponse à la violence c'est la violence, c'est de l'irresponsabilité parentale, c'est de l'irresponsabilité sociale. C'est un comportement très grave.

Si cet enfant, dans 10 ans, vous casse la figure parce que vous avez souri à sa petite amie, vous ne viendrez donc pas vous plaindre ...

Modérateur

16/10/2010 17:05

Votre raisonnement ne tient pas. Pour aborder l'autre extrémité de ce que vous pronez: regardez l'éducation à l'école ou à la maison il y a 50, 60, ou 70 ans...Les enfants allaient à l'école en blouse, et pour avoir discuté avec mon grand père de 90 ans, instituteur à la fin de la 3ème République, il m'a souvent raconté les châtiments corporels qui avaient lieu à l'école quand les enfants "bougaient" trop, ou bien à la maison par le "Patriarche". Et pourtant, ces générations là, celle de mon grand père et de mon père, n'ont pas donné des générations "violentes", bien au contraire si on les compare à celles d'aujourd'hui..Donc le raisonnement qui veut qu'une éducation "dure" engendre des enfants et adultes "violents" pour vous citer, ne tient pas la route...

08/09/2014 22:14

MON FILS NE PEUT PAS LIRE UN ROMAIN MALGRE TOUT. SON AGE SE SITUE ENTRE 8ET 9ANS IL VA ENTRER A LA CLASSE 3IEME PRIMAIRE MAI JE SAIS PAS COMMENT IL VA ETRE EN CLASSE JE DEMANDE SEULEMENT DES EXPLICATION SUR CE SUJET

Superviseur

09/09/2014 07:43

Bonjour ALPHA539,
Vous êtes sur un forum juridique. Je ne crois pas que votre question porte sur un point juridique ou bien je ne l'ai pas comprise.

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. DEVYNCK

Droit de la conso.

5 avis

Me. Seignalet

Droit de la conso.

6 avis

Me. BARRY

Droit de la conso.

4 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.