Accident auto choc arrière

Publié le 21/05/2020 Vu 543 fois 6 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

30/04/2020 06:56

Bonjour,

Il ya presque 2 mois ,à bord de notre véhicule mon mari contournait un rond point lorsqu'il fut obligé de marquer un temps d'arrêt suite au véhicule qui le précédait et qui avait stoppé à ce moment là (densité de la circulation). A cet instant un autre véhicule, venant de la droite, heurte l'arrière gauche de notre véhicule. Après s'être mis en sécurité, le conducteur à reconnu verbalement ses tords et s'est excusé mais n'ayant pas l'habitude de remplir un constat à l'amiable, je n'ai pas précisé que le conducteur sortait d'une station service.

Quelques semaines, après j'apprenais de mon assurreur que l'assurance adverse évoquait des tords réciproques. Le conducteur étant parti au CANADA, je l'ai contacté pour modifier et annuler le constat à l'amiable que nous avions rédigé. Après un mail de relance concerant cette demande, ce monsieur se retranche sur l'avis de son assureur (à ce jour je n'ai toujours pas de réponse, ,je crains que son assureur ne lui conseille vivement de ne pas répondre afin d'échapper à la réparation de notre véhicule).

Que dois-je faire ? ,j'ai toujours entendu, que l'orsque l'on heurtait un véhicule par l'arrière, on avait tord parce que l'on doit rester maitre de son véhicule.

Je vous remercie de l'attention que vous porterez au contenu de ma demande. Dernière modification : 30/04/2020 - par Tisuisse Superviseur

Superviseur

30/04/2020 07:56

Bonjour,

Si vous pouvez apporter la preuve que ce véhicule sortait d'une station-service, vous avez des chances d'obtenir gain de cause. Vous adressez à votre assurur, une LR/AR de contestation sur votre pourcentage de responsabilité en lui rappelant que le barême inter-assurances, établi dans ce domaine, n'est pas opposable aux assurés et que, en cas de refus de sa part, vous demanderez au tribunal de prendre position. En règle générale, ce type de courrier a un effet bénéfique sur l'attitude de l'assureur car ceux-ci n'aiment guère, outre le coût des frais de justice, la mauvaise publicité d'un procès, peut importe que ce procès soit en leur faveur ou non. A l'assureur de se retourner contre l'assureur adverse.

30/04/2020 08:05

bonjour

comment est rempli le constat amiable: croix plan, observations éventuelles?

Modérateur

30/04/2020 10:34

Bonjour,

ce qui est compte , c'est ce qui est mentionné sur le constat amiable et non ce que disent les conducteurs.

d'ou la question de Chaber spécialiste en assurances

le conducteur adverse ne va pas s'opposer à son assurance pour vous faire plaisir.

salutations

Superviseur

30/04/2020 15:48


mon mari contournait un rond point lorsqu'il fut obligé de marquer un temps d'arrêt suite au véhicule qui le précédait et qui avait stoppé à ce moment là (densité de la circulation). A cet instant un autre véhicule, venant de la droite, heurte l'arrière gauche de notre véhicule.


Bonjour,

Pas clair tout ça !

A vous lire, on comprend que vous étiez sur un rond-point, donc l'autre véhicule rentrait-il sur ce rond-point ? Que vient faire alors la station-service ?

01/05/2020 09:52

Bonjour,



Il faut prouver la faute pleine et entière de ce véhicule :

- attestation

- rapprocher le constat amiable de la réalité de la situation sur site etc

un courrier RAR pourra alors être adressé à l'assureur.

A défaut de retour positif et en cas de preuves suffisantes, il conviendra de saisir le Tribunal pour faire trancher la question de la responsabilité.

Très cordialement,



Me Caroline DENAMBRIDE

Avocate au Barreau de LYON

Superviseur

01/05/2020 11:07


comment est rempli le constat amiable: croix plan, observations éventuelles?


Nous attendons les réponses...

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. CONSOLIN

Droit routier

0 avis

Me. Sarrailhé

Droit routier

0 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.