Suivi en exces de vitesse par gendarmes

Publié le 04/12/2015 Vu 1049 fois 10 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

04/12/2015 08:45

Bonjour, voilà j'explique brièvement ce qui m'est arrivé, hier soir je roulais sur une route limitée à 90, derrière un véhicule roulant à pas plus de 70, lorsque la voie se dégage et que je peux le faire sans risque, je le dépasse, comme le véhicule qui me suivait dépassait aussi, j'accèlère un peu pour qu'il ait le temps de se placer lui aussi environ 110 km/h maxi, mais je n'ai pas ralenti immédiatement, et au bout de 300m ce véhicule qui me suivait toujours me fait d'abord des appels, puis met son gyrophare, je ralentis à la vitesse normale, même en dessous, j'attend un peu de voir ce qu'il se passe, mais les gyrophares s'arrêtent. Ils me suivent un moment, je roule normalement, respectant toutes les limitations, puis nos routes se séparent, je vois en effet que c'était la BMO. Ma question est, à votre avis, vu leur comportement, c'était juste un avertissement pour me signifier de ralentir, ou puis-je m'attendre à recevoir une contravention, bon j'ai cru comprendre que comme ils m'ont pas intercepté le refus d'obtempérer ne peut être retenu? Merci de vos réponses

04/12/2015 10:01

Bonjour
j'ai cru comprendre que comme ils m'ont pas intercepté le refus d'obtempérer ne peut être retenu? Merci de vos réponses

Il n'y a pas refus d'obtempérer , puisque pas de tentative d'interception du véhicule .
Le VL intercepté le conducteur pouvait faire l'objet d'une contravention pour vitesse excessive .

La mission des gendarmes à cet instant n'était pas le contrôle routier et n'avait pas de temps à perdre avec cet événement . GYRO =avertissement d'avoir à modérer votre vitesse ou votre conduite .

04/12/2015 10:49

Merci, de votre réponse, oui c'est ce que j'ai pensé, je pense aussi qu'ils étaient pressés de rentrer, vu qu'ils ont enclenché le dépassement juste derrière moi et à ce moment là ma vitesse était pas visible pour eux, bon maintenant je sais qu'ils peuvent noter les infractions à la volée, et je sais aussi que pour me rattraper, ils ont du commettre eux aussi un excès, plus grand que le mien, et ce sans gyrophare et deux tons.

Superviseur

04/12/2015 11:24

Bonjour,
et je sais aussi que pour me rattraper, ils ont du commettre eux aussi un excès, plus grand que le mien, et ce sans gyrophare et deux tons.
Ceci n'a aucune importance pour vous...

04/12/2015 12:04

Si, parce-que le code est un peu le même pour tous et que je ne manquerais pas le cas échéant de le faire remarquer devant un tribunal, si on va par là. Mais il faut reconnaitre que si ils avaient du mettre les gyrophares pour me rattraper, dans ce cas j'aurais ralenti avant. J'ai lu des cas sur ce forum ou ailleurs, d'automobilistes qui se sont fait verbaliser aprés s'étre fait rattraper par des véhicules sans avertisseurs, et je me demandais si il y avait pas des moyens juridiques de demander au moins un traitement d'égalité, vu qu'ils n'ont pas plus le droit que nous de dépasser la limitation de vitesse.

04/12/2015 12:54

bonjour , peut etre que les gendarmes ne rentraient pas chez eux mais qu'ils se rendaient sur les lieux d'un accident , d'un cambriolage ,d'un bracage ou des violences faites par des inconnus à des personnes agées à leur domicile ;bref peut etre porter secours à quelqu'un .......

Superviseur

04/12/2015 13:09

Si, parce-que le code est un peu le même pour tous et que je ne manquerais pas le cas échéant de le faire remarquer devant un tribunal, si on va par là.
Et non...
Il n'y a que si l'irrégularité commise par les forces de l'ordre vous portait préjudice qu'elle aurait une importance.
Or, dans le cas présent d'une vitesse excessive, que le véhicule de gendarmerie fasse aussi preuve ou pas d'une vitesse excessive, n'a aucune conséquence pour votre propre infraction.

04/12/2015 13:11

C'est possible oui, mais je pense pas, là ils allaient direction leur gendarmerie, et comme c'est la bmo c'est pas généralement leur attribution que d'aller chez les particuliers. Mais vu qu'ils avaient l'air de rouler, puisqu'ils m'ont rattraper la première fois, bien avant que je double, assez rapidement, je me dis qu'ils étaient pas en patrouille, ou du-moins qu'ils avaient fini, car là lorsqu'ils le sont, ils avancent pas, et dans ces cas là on ose même pas les dépasser ^^.

04/12/2015 13:14

Votre histoire est différente de celle que vous avez raconté sur un autre forum. Les gendarmes sont assermentés et pas vous donc on ne vous écoutera pas.
Contentez-vous d'assumer vos infractions.

Cdt

04/12/2015 13:17

Je n'ai jamais raconté mon histoire encore, vu que ça m'est arrivé hier soir.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. CONSOLIN

Droit routier

0 avis

Me. Sarrailhé

Droit routier

0 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.