Refus chômage partiel

Publié le 05/05/2021 Vu 2361 fois 87 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

04/05/2021 11:16

Bonjour,


aujourd'hui changement de ton , on ne m a pas payé pour le mois d avril , la partie de chômage partiel..
Le ton à monté, je leur demande donc un licenciement à l amiable ..refus
Seul solution pour eux , c'est un abandon de poste , c'est réglé en 3 -4 semaines mais abandon du chômage partiel, et me demande de rester le temps de trouver un remplaçant..ce que je refuse... F après vous si je ne vais pas au travail des demain peuvent ils faire durée la procédure pendant des mois?

Merci

04/05/2021 13:31

Bonjour,

Le licenciement à l'amiable n'existe pas mais il existe la rupture conventionnelle...

L'abandon de poste est une très mauvaise méthode car l'employeur n'a aucune obligation de vous licencier et si finalement il y procédait, vraisemblablement pour faute grave, il peut prendre tout son temps, résultat, jusque là, sans ressources, vous ne pouvez pas être embauché par une autre entreprise puisque pas libre de tout engagement et pas plus vous inscrire à Pôle Emploi...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

04/05/2021 13:49

merci de votre réponse...

La rupture conventionnelle voilà le bon terme merci à vous ... ils refusent systématiquement.

Leur procédure, c est vous abandonnez votre poste et on fait le nécessaire pour vous licenciez rapidement.

04/05/2021 14:04

Ne pouvant plus psychologiquement bosser pour eux , je vais leur dire que j accepte de ne pas avoir le chômage partiel du mois d avril, mais que je ne reste pas plus longtemps dans leur entreprise .
Si ils désirent que je signe un papier de refus de chômage partielle, je ne le signerai que le jour de mon licenciement.

04/05/2021 14:30

Refuser l'activité partielle me paraît limite puisque c'est un dû mais si l'employeur pense le contraire, il ne devrait pas avoir besoin que vous fassiez un abandon de poste puisqu'il tient une faute de votre part lorsque vous n'êtes pas venu travailler, tout cela n'est pas clair et à la limite vous pourriez prendre acte de la rupture du contrat de travail aux torts de l'employeur pour refus de vous payer l'activité partielle après conseils d'un défenseur syndical ou d'un avocat spécialiste...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

04/05/2021 14:42

Ouh la suis perdu lol

Il m'a proposé au vue du refus de la rupture conventionnelle , de faciliter mon licenciement après un abandon de poste, aux conditions que je renonce au paiement du chômage partiel, et que je reste le temps qu un remplaçant soit trouvé.
Pour vous le fait qu'ils ne m ont pas versé la partie chômage partielle en avril est une faute de leur part ?

04/05/2021 15:29

Faciliter un licenciement par un abandon de poste, je vous ai dit que c'est une très mauvaise méthode...

Bien sûr que c'est une faute de ne pas vous verser l'indemnisation de l'activité partielle et à la limite on ne sait même pas s'ils n'ont pas fait la déclaration et qu'ils se la conservent...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

04/05/2021 16:22

personnellement je pense qu'ils n ont pas encore fait la déclaration, et ce choix es fait pour éviter de me payer de leur poche... du a leur faute.

Je suis perdu , plus envie d y retourner ...

04/05/2021 16:26

Alors, faites comme vous voulez mais les prévenir que vous êtes en train d'envisager une prise d'acte de rupture pour non paiement de l'indemnisation de l'activité partielle pourrait changer les choses...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

04/05/2021 16:46

Donc je reste chez moi, et leur envoie un recommandé, ou alors je m'y rends, et quand il me convoquerons , je leur dis qu'au vue du non paiement de l indemnisation de l activité partielle , je prends acte de la rupture du contrat qui nous lie ?

04/05/2021 17:10

ils m ont aussi indiqué que l État avait du retard dans le paiement ...mais je sais au fond de moi que la déclaration n a pas du être faite

04/05/2021 17:29

Ce que j aimerai savoir et je ne trouve pas l info , devait il me payer la totalité de mon salaire d Avril , ou ont ils le droit d attendre que l État leur verse...

04/05/2021 17:43

Il ne fallait pas attendre mais les recontacter pour leurs dire que vous envisagiez une prise d'acte...

Cela ne tient pas debout, ils vous disent que l'Etat a du retard après vous avoir dit qu'ils ne vous paieraient pas l'indemnité d'activité partielle mais comme tout ça est à l'oral alors que dès le début, je vous avais conseillé de demander des écrits, on ne sait pas à quoi s'en tenir...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

04/05/2021 17:53

Moi j ai contacter par écrit, après eux le font à l oral, et refuse l écrit, j ai seulement.recu mon salaire ce matin ... je ne pouvais pas savoir si j allais être payer avant

04/05/2021 18:16

Il faudrait donc leur demander des explications sur la raison pour laquelle l'indemnisation de l'activité partielle ne vous est pas payée par lettre recommandée avec AR avec réponse par retour de courrier...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

04/05/2021 18:34

Je prends note.

Merci

05/05/2021 11:16

bonjour,

C'est vraiment incroyable,aussi tenez bon et ne vous laissez pas faire .

Et en plus, dans le lettre LRAR,vous menacez de prendre acte de la rupture du contrat aux tords de l'employeur,avec saisine immédiate du CPH en référé pour exiger le paiement "du chômage partiel".Vous leur préciser que vous envisagez de monter un dossier pour harcélement moral.

Cela devrait les faire réflèchir.

Amicalement vôtre

suji KENZO

05/05/2021 11:32

Bonjour,

Ce n'est pas en référé qu'il convient de saisir le Conseil de Prud'Hommes suite à une prise d'acte de rupture du contrat de travail aux torts de l'employeur comme l'indique l'art. L1451-1 du Code du Travail :


Lorsque le conseil de prud'hommes est saisi d'une demande de qualification de la rupture du contrat de travail à l'initiative du salarié en raison de faits que celui-ci reproche à son employeur, l'affaire est directement portée devant le bureau de jugement, qui statue au fond dans un délai d'un mois suivant sa saisine.


En référé, il pourrait être demandé une ordonnance en non-paiement des salaires ce qui ouvrirait droit à indemnisation par Pôle Emploi...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

05/05/2021 12:45

Bonjour,

je viens d avoir ma fiche de paie d Avril , et pour la période du 7 au 24 avril , normalement indemnisé par chômage partiel , j ai " congés sans soldes"...

je ne sais plus quoi faire ...

05/05/2021 13:01

en plus vu que c'est indiqué congé sans solde , je n ai pas le droit à mon A.R.E. par pôle emploi ...

je ne vais pas trouver la force de retourner demain au boulot

05/05/2021 13:07

De toute façon, je ne pense pas que vous ayez l'intention de suivre ce que l'on peut vous conseiller, cela ne devrait pas être insurmontable de retourner au travail pour récupérer ce qui vous est dû...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

05/05/2021 13:36

Pardon Mr P.M. et encore merci

05/05/2021 14:58

Ce que je désir c est quitter le plis rapidement cet entreprise, et perdre le moins possible...voilà tout

05/05/2021 15:06

Je crois vous avoir dit que vous pourriez les prévénir que vous envisagez de prendre acte de la rupture du contrat de travail aux torts de l'employeur ou alors si vraiment vous ne voulez plus y retourner, vous envoyez carrément une lettre recommandée avec AR que devant leur refus de vous indemniser au titre de l'activité partielle, vous prenez acte de la rupture du contrat de travail aux torts de l'employeur et en même temps vous saisissez le Conseil de Prud'Hommes...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Peschaud

Droit du travail

101 avis

Me. KADDOUR

Droit du travail

1 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.