POURQUOI PROUVER LE DON MANUEL ?

Publié le Modifié le 18/08/2016 Vu 61 334 fois 9
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le don manuel se prouve par tous moyens. Comment et Pourquoi sa preuve est-elle utile ?

Le don manuel se prouve par tous moyens. Comment et Pourquoi sa preuve est-elle utile ?

POURQUOI PROUVER LE DON MANUEL ?

Le don manuel s'effectue par le transfert d'un bien meuble, d’une somme d’argent , d’un chèque ou de valeurs mobilières de la main à la main. On parle de transmission réelle.

Cette absence de formalités permet, de réaliser à la fois une économie sur les frais de notaire et  sur les frais fiscaux.

Contrairement aux donations classiques formalisées par un acte notarié, aucun formalisme  n'est imposé, même s’il peut engendrer  un jeu d’écritures ( ex virement de fonds..)

 Comme toutes donations il est :

1°-soumis aux conditions de validité liées aux  libéralités : accord réciproque des deux parties (l'acceptation du bénéficiaire tacite ou implicite), cause licite, capacité juridique, etc

2°- irrévocable

3°- susceptible d’être réduit. En effet, lors du décès il pourra être réduit s’il porte atteinte à la réserve des héritiers. « action en réduction »

Dès qu'ils excèdent les simples présents d'usage, les dons manuels sont soumis au régime légal des donations et ne doivent donc pas porter atteinte à la réserve héréditaire.

I- L’intérêt civil de prouver  le don manuel

Comme la donation indirecte, la donation déguisée, le don manuel  est  normalement rapportable, ce qui signifie que le montant de la donation sera rajouté à l'actif de la succession lors du décès avec une répartition entre héritiers.

Les parts de chacun sont recalculées en conséquence.

Le bénéficiaire d'une donation peut ainsi être amené à indemniser les héritiers dits réservataires qui n'auraient pas perçu leur part minimale d'héritage.

Elle peut être réduite si elle porte atteinte à la réserve des autres héritiers.

Selon que le donataire est un héritier du donateur ou pas, ses conséquences varieront.

A)  si le donataire est un héritier : il s’expose aux risques du recel successoral et à la contestation des héritiers

Il doit révéler le don.

Celui-ci est considéré comme une avance sur sa part d'héritage, sauf si le donateur en a convenu autrement dans un acte de déclaration du don ou pacte adjoint;

Le risque sera de devoir subir la contestation des héritiers.

La dissimulation d'un don est donc risquée si les autres héritiers arrivent, par exemple, à prouver qu'il manque certains biens au moment du partage de la succession.

Ces derniers peuvent, par exemple, invoquer le recel successoral (acte de mauvaise foi par lequel l'héritier veut acquérir, sur les biens de la succession, un avantage illicite aux dépens de ses cohéritiers, par exemple : une soustraction d'argent).

L'héritier coupable peut ainsi être privé de sa part.(article 778 du code civil)

B) Les effets du don manuel révélé

Les conséquences financières de la révélation d'un don manuel entraîneront sa réintégration dans l'actif successoral, à la  valeur la plus forte  évaluée soit à la date du don, soit à la date de la révélation , qui pourra intervenir soit au moment de la succession, soit d'un contrôle fiscal , soit dans le cadre d'une déclaration spontanée par le donataire.

Pour les dons antérieurs au 31 juillet 2011 on se base uniquement sur sa valeur au jour de la révélation.

Ce rapport pourra être difficile pour un don d'argent  utilisé entre temps, par exemple, pour acheter des biens, effectuer des travaux,ou qui a pris une plus value dans le cadre d'un placement...

C) Si le donataire n'est pas un héritier 

Le risque sera moins important puisqu’elles ne sont  pas appelées à la succession du donateur.

Souvent leur  don ne sera pas  connu des héritiers.

D’un point de vue civil, en cas de révélation , le don manuel peut être contesté ou diminué à la condition qu'il dépasse la quotité disponible du donateur, c'est-à-dire la part d'héritage dont chacun est libre de disposer en la donnant ou la léguant à la personne de son choix.

La quotité disponible est la part d'héritage dont chaque personne est libre de disposer en la donnant ou la léguant. L'importance de cette part varie en fonction de la présence d'un ou plusieurs héritiers dits réservataires (enfant(s) et conjoint).

Quel qu'en soit le bénéficiaire, un don manuel a donc moins de chance d'être remis en cause s'il ne dépasse pas cette fraction.

Le défunt laisse pour héritier(s) réservataire(s)...

La quotité disponible
ordinaire est égale à...

La réserve
est égale à...

1 enfant

1/2 de la succession

1/2 de la succession

2 enfants

1/3 de la succession

2/3 de la succession

3 enfants ou plus

1/4 de la succession

3/4 de la succession

Son conjoint (en l'absence de descendant uniquement)

3/4 de la succession

1/4 de la succession

À défaut d'héritiers réservataires

Tout est disponible

Il n'y a donc pas de réserve

II La révélation du don manuel  au regard de l'intérêt fiscal : Tout enrichissement doit pouvoir se justifier

Il faudra pouvoir justifier de l'origine des fonds, du  don et non de revenus dissimulés.

Exemples: par la présentation d'une copie d'un chèque bancaire,d'une lettre du donateur.

La révélation interviendra soit suite à un contrôle fiscal soit lors du règlement d'une succession.

Une fois révélé et prouvé (intention libérale, absence de contrepartie ,caractère gratuit) le don manuel devra être déclaré dans le délai d'un mois.

Il doit être déclaré aussi à l'administration fiscale au plus tard un mois après avoir été porté à sa connaissance.

Toutefois, pour les dons consentis depuis le 31 juillet 2011, le donataire peut déclarer le don manuel et en payer les droits dans le mois suivant la date du décès du donateur si les 2 conditions suivantes sont remplies :

--si le donataire porte spontanément le don à la connaissance de l'administration fiscale en déclarant le don sur formulaire n°2735 rempli en 2 exemplaires et déposé  au Pôle enregistrement du centre des finances publiques de son domicile.

--si le montant du don est supérieur à 15.000 € .

Rappel:

Pour les dons consentis avant le 31 juillet 2011, les droits sont calculés sur la valeur des biens au jour de la révélation.

Pour les dons concentis depuis le 31 juillet 2011, c'est la date de leur plus forte valeur qui est retenue : ce sera ainsi soit celle du jour de la déclaration du don,soit celle du jour où le don est effectué.

A)  L'administration applique en cas de fraude avérée les droits de mutation à titre gratuit, assortis d'un intérêt de retard

Ainsi, si le donataire n'est pas en mesure de pouvoir justifier le don, le fisc est en droit de le considérer comme un revenu dissimulé et de le réintégrer au revenu imposable, auquel s'ajouteront les intérêts de retard et les pénalités.

-0,40% par mois de retard =

-40% en cas de mauvaise foi

-80% en cas de manœuvres frauduleuses.

Selon la règle du rappel fiscal (6 ans), toute donation portée à la connaissance du fisc doit en effet mentionner les donations antérieurement consenties par le donateur au même bénéficiaire.

Si, à la suite de la déclaration de succession, le fisc arrive à prouver que le donataire a omis volontairement de signaler le don manuel, il exigera les droits normalement dus assortis des intérêts de retard précités.

B)  Des droits à payer sont calculés sur la valeur du bien au moment de la révélation, au lieu de la date de transmission.

Cette valeur ayant tendance à augmenter avec les années, mieux vaut donc déclarer le don manuel le plus tôt possible.

Les donations déguisées relèvent en plus de la procédure de répression des abus de droit (art. L 64 du Livre des Procédures Fiscales).

Conséquence si le don porte sur une somme d'argent, celle-ci sera soumise aux droits de donation pour sa valeur nominale.

Mais s'il porte sur un bien, sa valeur au jour de la révélation, non au jour du don, constituera la base d'imposition.

Le donataire non héritier sera redevable des droits de donation sans pénalité particulière.

C)  Résumé des avantages liés à la déclaration

--Prendre date et bénéficier de l’abattement tous les 15  ans ( ex 100.000 euros  depuis le 17 aout 2012

--Eviter une requalification du fisc qui a accès aux comptes ( ex comme rémunération )

-- faciliter la preuve dans le rapportentre héritiers au décès

-- la révélation  à l'administration fiscale permet de le dater officiellement et ainsi de faire courir le délai au terme duquel l'abattement se reconstitue.(15 ans)

(La déclaration du don manuel est une question fiscale : elle permet de faire courir le délai de 15 ans en vue de recommencer tous les 15 ans un nouveau don inférieur aux abattements sur droits de succession.

Entre hértiers, elle a uniquement pour but de faciliter la preuve du don manuel.

--  éviter le paiement solidaire des droits de donation déclarés au décès par les héritiers indivis (art 784 CGI )

  -- éviter les pénalités fiscales

++ Un don manuel ( meubles) est déclaré en principe sur imprimé n° 2735.

ll  donne droit à un abattement  de 100.000 euros sans droit de mutation sur ces sommes à la condition que le décès des donateurs ou du donateur n'intervienne pas avant 15 ans.

++ Le don de sommes d'argent L'imprimé 2731 donne droit à 31 865 euros par donateur, sans droit de mutation, à la condition que le ou les donateurs soient agés de moins de 80  ans et le donataire agé de plus de 18 ans au moment de la donation, ou ayant fait l'objet d'une émancipation.

La somme de 31.865 euros peut être atteinte en plusieurs dons jusqu'à concurrence de ce montant

Dans un prochain article je présenterai la Preuve du don manuel : par  le pacte adjoint.

Demeurant à votre entière disposition pour toutes précisions en cliquant sur http://www.conseil-juridique.net/sabine-haddad/avocat-1372.htm

Sabine HADDAD

Avocate au barreau de Paris

Vous avez une question ?
Blog de Maître HADDAD Sabine

Sabine HADDAD

186 € TTC

2497 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
30/07/2013 11:35

comment retrouver trace d'un cheque emis en 1972 ayant servi à l'acquisition d'un bien et, si on retrouve la trace sert à établir la preuve d'un don manuel

2 Publié par Visiteur
21/10/2014 11:59

Maître

J'aurais souhaité y voir les prescriptions

Sentiments déférents

3 Publié par Visiteur
24/03/2015 09:32

Bonjour, Une reconnaissance de don écrite avec copie aux héritiers suffit-elle comme preuve de ce don ?
Merci et salutations.
Paul Kopp

4 Publié par Visiteur
04/07/2015 11:01

deuxième d'une fratrie de 3 enfants, mon frère cadet a bénéficié pendant plus de 30 ans d'une gratuité totale de logement chez mes parents, et a ainsi pu économiser des sommes considérables, en ne payant ni loyer, ni électricité, ni eau, ni chauffage, ni taxes locales, et en étant nourri et blanchi, même lorsque ma mère, veuve depuis février 2000 était dans une maison de retraite, son habitation n'ayant pas été tout de suite vendue. Comment récupérer une somme que je peux évaluer à 120 000 euros pour mon frère aîné et autant pour moi, alors que le notaire de famille connaît l'existence de cette donation cachée, mais ignore volontairement ce problème lorsque je l'évoque ?

5 Publié par Visiteur
04/11/2015 12:11

j'ai recu un don manuel en 2006 de ma mere
elle vient de deceder - doit on considerer ce don dans
la succession actuelle - merci pour votre reponse

6 Publié par Visiteur
17/01/2016 21:53

Bonjour, ma mère nous a donné 25.000€ pour mon mariage, dois je considéré ce cadeau comme cadeau ou comme donation? Merci de votre aide.

7 Publié par Visiteur
30/01/2016 22:01

Bonjour;mes parent ont fait une donnation de 50000 euro a moi et ma soeur l année dernière aujourd'hui. Il ont refait une donnation de 75000euro a ma soeur et aujourd'hui elle c est acheter une maison a la quelle mes parent paye les travaux toiture ect .que puis-je faire pour que ma soeur arrêt de leur soutiré autant d argent car il va leur rester rien a force de lui payer c est travaux.et pour moi plus tard aussi .c est don manuel ne dont pas déclarer..et mes parents ne voit pas que leur compte se vide a vue d oeil.

8 Publié par Visiteur
17/03/2016 06:08

Placement sous tutelle.. arriver à la limite de l'indigence envers la lois, tu devras leurs assurer une rente...

9 Publié par Visiteur
18/08/2016 09:48

Bonjour,

Héritière de ma grand-mère je verse un don à une cousine, si je fais ce don sous forme déguisée en prêt est-ce que je risque quelque chose par la loi si le fisc le découvre? Si je déclare ce don en bonne et due forme, quel formulaire dois-je prendre ?

A propos de l'auteur
Blog de Maître HADDAD Sabine

AVOCATE - ENSEIGNANTE

PLUS DE 3.000 PUBLICATIONS ET ARTICLES JURIDIQUES- VU SUR FRANCE2, M6, BFM TV, LE FIGARO , L'EXPRESS etc...

Je traite personnellement toutes vos questions.

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

186 € Ttc

Rép : 24h maximum

2497 évaluations positives

Note : (5/5)
Informations

 

L’Avocate vous fait Juge” Copyright Sabine HADDAD Première Edition : décembre 2013 ISBN: 978-1-291-48466-3 -330 pages

book_blue2.gif?20131216165508

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles