Qu'est-ce que le pretium doloris?

Article juridique publié le 19/03/2015 à 09:59, vu 55049 fois, 112 commentaire(s), Auteur : Redac Recours
Il est important de savoir à quoi correspond le pretium doloris afin de déterminer en quelque sorte le prix de la douleur, c'est à dire la compensation financière liée au préjudice corporel ou moral subi.

Le pretium doloris

Le pretium doloris (maintenant dit : Souffrances endurées) ou en français le prix de la douleur. Cette expression latine désigne en fait la valorisation du préjudice subit, le mot prix étant ici ramené à une compensation financière en regard des douleurs physiques mais aussi des douleurs morales qui auront été subies suite à une blessure.

On pourrait traduire en fait pretium doloris par l’indemnisation des souffrances morales ou physiques. Il s’agit d’un poste de préjudice temporaire. A noter que le pretium doloris peut également être appelé quantum doloris.

Le pretium doloris concrètement

Monsieur Martin se fait violemment bousculer dans un escalier il chute, se brise la mâchoire, plusieurs dents, se coupe à moult endroits à la face, se casse une jambe et perds connaissance. Le responsable de cette bousculade est identifié et Monsieur Martin va donc engager des poursuites à son encontre.

Il demande donc des indemnités qui tiendront compte de la douleur physique qu’il a subit mais aussi de la douleur morale que tout cela a engendrée et entame des poursuites judiciaires.

Pour que le juge puisse rendre une décision sur le montant du préjudice subit au titre de la douleur, il faut donc que ce préjudice soit quantifié et cette évaluation va être faite par un expert.

L’évaluation du pretium doloris

Le pretium doloris est évalué sur une échelle comportant 7 niveaux :

Niveau 1 = très léger

Niveau 2 = léger

Niveau 3 = modéré

Niveau 4 = moyen

Niveau 5 = assez important

Niveau 6 = important

Niveau 7= très important

Le pretium doloris est estimé par un médecin expert, qui évaluera celui-ci en fonction de la nature du dommage, des blessures et des conséquences de celles-ci, du nombre de jours d’hospitalisation, du nombre d’interventions chirurgicales nécessaires, de l’ensemble des soins pendant et après comme la rééducation par exemple.

L’évaluation que fera l’expert devra être argumentée et expliquée, et fonction de celle-ci le juge pourra alors décider du montant du préjudice.

Mais attention il n’existe pas de barème d’indemnisation exact et le montant correspondant au niveau de l’échelle pourra varier selon la juridiction.

Voici néanmoins toutefois pour vous quelques indications

- Pretium Doloris 1/7 : entre 750 et 1500  €
-
Pretium Doloris 2/7 : entre 2000 et 3500 €
-
Pretium Doloris 3/7 : entre 3500 et 5500 €
-
Pretium Doloris 4/7 : entre 5 000 et 9 000 €
-
Pretium Doloris 5/7 : entre 9 000 et 15 000 €
-
Pretium Doloris 6/7 : entre 18 000 et 25000 €
-
Pretium Doloris 7/7 : 25 000 € et plus

*Source : www.efl.fr (Editions Francis Lefebvre)

Il faut surtout bien comprendre que le pretium doloris n’est qu’une évaluation de la douleur, on indemnise ici la douleur. D’autres indemnisations pour le préjudice esthétique, le préjudice professionnel ou le préjudice d’agrément viendront en sus.


Commentaire(s) de l'article

Posez votre question sur le forum
Posez gratuitement vos questions sur le forum juridique Légavox
bri [Visiteur], le 12/08/2015 à 12:43
Bonjour,
A qui s'adresser pour faire une demande d'indemnités?
Merci
Redac Recours [Membre], le 12/08/2015 à 16:35
Bonjour,
Nous nous en excusons mais votre question reste bien vague...
En tant que victime d'un accident, vous devez déclarer celui-ci dans les 5 jours à votre compagnie d’assurance.
Votre compagnie d’assurance va vous demander d’avantage d’information sur les circonstances de l’accident et vos séquelles, il faudra lui fournir au minimum :
- Votre exemplaire du constat amiable d’accident complété et/ou une déclaration circonstancielle,
- un certificat médical ou un certificat d'hospitalisation,
- un avis d'arrêt de travail,
- une lettre explicative sur les dommages subis
Voici les premières démarches à respecter, par la suite chaque cas est diffèrent et chaque victime mérite une gestion particulière de son dossier.
C’est pourquoi, il est toujours préférable d’être assisté dans son parcours d’indemnisation par des professionnels tel que la société Redac-Recours.

REDAC RECOURS
Arep Center
1,traverse des brucs
Sophia Antipolis 06560 Valbonne
Tel: (+33) 04.93.95.25.53
Fax: (+33)04.93.95.24.53
http://www.redac-recours.com/
Guilaine [Visiteur], le 08/10/2015 à 23:21
Bonjour,
La plaque d'une bouche d'égout a basculée lors de mon passage;dermabrasion au niveau de la jambe droite et gauche 2 petites coupure.La Mairie a bien déclaré à son assurance ,mais la mienne dit qu'il n'y avait pas de témoin.Donc puis réclamer le Prétium Doloris car depuis je n'ai que des soucis de santé car ma hernie discale et mon nerf sciatique et autre.Merci
Redac Recours [Membre], le 09/10/2015 à 19:06
Bonsoir Guilaine,
Suite à votre témoignage, nous pensons qu'il serait plus simple de nous contacter directement pour que nous puissions comprendre votre mésaventure et ainsi essayer de vous aider dans votre parcours, vous pouvez joindre l'un de nos experts en réparation du préjudice corporel au :

- 0 805 026 008 (numéro Vert gratuit depuis un poste fixe)
- 04.93.95.25.53 (numéro de ligne direct)
- Ou par mail : info@redac-recours.com
SOPROG [Visiteur], le 19/12/2015 à 14:30
A qui dois je m adresser ?
Redac Recours [Membre], le 21/12/2015 à 09:28
La société REDAC-RECOURS peut vous aider et vous informer sur vos droits à l'indemnisation suite à un accident corporel.
Vous pouvez joindre les experts de REDAC-RECOURS au : 04.93.95.25.53
Restant à votre disposition,
Cordialement.
isa1981 [Visiteur], le 11/01/2016 à 10:09
comment savoir,si le montant du préjudice est suffisant ou pas et si je peux accepter l'offre?
Redac Recours [Membre], le 11/01/2016 à 16:38
Seul des professionnels du recours corporel tel que la société REDAC-RECOURS peut vous apporter un avis objectif sur l'offre que l'on vous propose, n'hésitez pas à nous contacter au : 04.93.95.25.53 ou par mail : info@redac-recours.com pour obtenir un avis gracieux de l'un de nos experts du recours corporel.
Information complémentaire : Sachez que vous avez le temps nécessaire pour accepter, refuser ou négocier une offre d'indemnisation.
Restant à votre disposition.
Malou33 [Visiteur], le 20/01/2016 à 21:09
Bonsoir j'ai eu accident de voiture il y a 15 jours dont je ne suis pas du tout responsable par contre ma voiture a été mise en epave (je n'ai pas les moyens d'en racheter une) et moi j'ai eu les cervicales et le dos de touché du coup je ne peux plus travailler pour l'instant . Pensez vous que je puisse avoir un recours ? Merci d'avance de votre réponse .
Redac Recours [Membre], le 21/01/2016 à 10:08
Etant non responsable de l’accident, vous êtes par principe une victime au sens large du terme ! La compagnie d’assurance doit vous remettre dans le même état que vous étiez avant cet accident tant au niveau matériel (automobile) que corporel (séquelles physiques, cervicales, dos, etc…)
Le recours et une indemnisation pour tous vos préjudices sont en cours… Mais le parcours et long et fastidieux ! N’hésitez pas à prendre d’avantage d’information sur les diverses étapes de votre parcours d’indemnisation auprès de nos services d’aide aux victimes d’accidents corporels.
Malou33 [Visiteur], le 21/01/2016 à 15:39
merci beaucoup de votre réponse
Marie307cc [Visiteur], le 15/02/2016 à 14:49
Bonjour
J'ai eu une fracture du poignet droit lors d'un cours avec un professeur de ski.
Du coup j'ai été opérée et suis plâtrée pour 6 semaines.
Je ne peux pas aller travailler et faire du sport.
Comment puis faire valoir ce préjudice ?
Merci d'avance pour votre réponse
Redac Recours [Membre], le 16/02/2016 à 16:35
Bonjour,
Quand vous nous dite « comment faire valoir ce préjudice » de quel poste de préjudice parlez-vous ? Car de votre court témoignage nous pouvons déduire que suite à votre chute de ski vous avez plusieurs préjudices tel que les souffrances endurées (la douleur), l’incidence professionnelle (l’impact au niveau de votre vie professionnelle), le préjudice d’agrément (l’impact au niveau de vos loisirs sportifs ou autres), gène et handicap dans votre vie suite à cet accident et encore plein d’autres préjudices indemnisable en fonction de vos séquelles et l’impact qu’elles ont eu dans votre vie. Vous comprendrez aisément qu’au vu de la complexité il est toujours bien d’être conseillé au mieux dans ce parcours d’indemnisation. Nous restons bien évidement à votre disposition au : 04.93.95.25.53 pour vous aiguiller d’avantage.
eric [Visiteur], le 10/03/2016 à 10:43
bonjour suite a un accident du travail ,(je suis tomber de mon camion,fracture de la glene,luxation de l'epaule, etirement des ligaments)la medecine du travail m'a mis inapte,je ne peut plus porter de charges et je ne peut plus faire certains mouvement de la vie courante et j'ai ete licencier je touche une rente de la cpam mais puis je demander le pretium doloris envers mon employeur
eric [Visiteur], le 10/03/2016 à 10:44
merci de votre repônse
Redac Recours [Membre], le 11/03/2016 à 17:43
Eric,
Pour pouvoir vous répondre avec précision nous aurions besoin de connaitre en détail les circonstances de votre accident. En fonction, votre dossier d’indemnisation peut s’orienter différemment. N’hésitez pas à contacter directement l’un de nos experts corporel pour en discuter.
Hass [Visiteur], le 17/03/2016 à 18:20
Bonsoir suite à un accident de travail du 16/10/13 au 6/3/16...j'ai fait une demande d'ouverture d'une procédure de reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur. J'ai reçu un courrier pour procéder au chiffrage de mes prétentions..
_4 sur l'échelle de 7 pretium doloris
_1.5 sur une échelle de 7 le préjudice esthétique
_préjudice d'agrément:oui
_le préjudice professionnels : Inapte, réorientation en cours

Comment faire le calcul et sur quoi doit je me basé ?

Cordialement
merci
Redac Recours [Membre], le 18/03/2016 à 15:14
Madame, Monsieur,
En réponse à votre commentaire et vu la complexité de votre dossier il nous est impossible de répondre avec si peu d’élément. Pour obtenir des informations plus précise sur vos droits n’hésitez pas à contacter l’un de nos experts au : 04.93.95.25.53
Restant à votre entière disposition,
Cordialement.
Pista [Visiteur], le 29/03/2016 à 15:32
bonjour, suite à l'accrochage de mon véhicule A par la boule d'attelage d'un véhicule B qui manoeuvrait pour se garer, j'ai voulu faire un constat à l'amiable. La conductrice du véhicule B refuse de reconnaître qu'elle reculait, alors que je roulais normalement sur ma voie et que le choc s'est produit entre ma roue avant droitequi est fortement marquée et la portière avant droite, qui est déchirée, ainsi que la portière arrière droite et une partie de l'aile arrière droite.
La discussion qui s'ensuivit ma laissée des séquelles nerveuses qui m'empêchent de dormir depuis 10 jours et m'obligent à prendre des calmants.
Sachant que je suis, reconnu par l'expert, dans mon bon droit, puis-je prétendre à un prétium doloris pour préjudice moral ?
Redac Recours [Membre], le 29/03/2016 à 15:51
Monsieur,
Suite à notre conversation téléphonique de ce jour, nous vous confirmons de nouveau que nous restons à votre entière disposition pour d’éventuelle information complémentaire au besoin. Vous pouvez nous joindre sur notre ligne direct au : 04.93.95.25.53
philou [Visiteur], le 15/04/2016 à 12:01
Bonjour
Suite à une expropriation pour le contournement EST de Rouen,peut on parler de prétium doloris?.
J'ai développé un cancer du sein suite à ce choc.
D'avance merci pour votre réponse
Redac Recours [Membre], le 15/04/2016 à 16:30
En réponse à votre témoignage : Les souffrances endurées physiques et psychiques anciennement appelé « Le pretium doloris » font partie des postes de préjudices mis en avant dans la nomenclature Dintilhac. Une souffrance physiologique endurée ne pourra qu’être évalué lors d’une expertise médicale notamment concernant la relation de cause à effet. Hélas quand à la maladie développée la littérature actuelle ne permet pas d’imputer de manière directe certaine et exclusive le développement de la maladie à l’expropriation.
cpam [Visiteur], le 12/06/2016 à 13:45
j'ai eu un accident de travail au poignet j'ai eu 3 opérations mon taux i p est de 5 % j'ai des douleurs dans le poignet plus de l'arthrose et le versement en un fois un capital de 1900 euros;merci pour votre réponse.
cpam [Visiteur], le 12/06/2016 à 13:49
est normal?
Redac Recours [Membre], le 13/06/2016 à 10:58
Il nous est très compliqué de vous répondre avec si peu d’élément en notre possession. L’indemnisation d’une victime d’un accident dépend des séquelles physiques, psychologiques, économiques et bien d’autre… lier à cet accident. Toutes ces séquelles sont à prendre en compte et l’impact que ces séquelles ont eu dans votre vie aussi !
Pour pouvoir vous aiguiller plus facilement n’hésitez pas à prendre contact avec l’un de nos experts en indemnisation corporel. Nous restons à votre disposition.
clarini [Visiteur], le 28/07/2016 à 11:48
Y a-t-il une délai de prescription pour demander réparation?
Si oui, de combien de temps?
J'ai eu un accident en 2012 et je n'ai rien touché de mon assurance car il n'y avait pas de témoin.
Merci de me répondre.cla
carange [Visiteur], le 08/08/2016 à 17:20
Bonjour j ai eu un accident de voiture je roulais a 80 km sur nationale un homme s est rabattu a 130 a l arriere de mon vehicule en gros : 10 seances de kine et je vois une psychologue depuis 6 mois car je n arrive plus a reconduire choc psychologique car nous avons fait plusieurs tètes à queue et fini dans la rambarde de sécurité nous avons failli mourrir... je ne conduis plus et stress aussi en tant que passager. Mon mari a eu doloris 2 / 7 et moi je dois voir un psychiatre qui va m evaluer pouvez vous m expliquer tout ca ? A quoi je vais avoir droit ?
Redac Recours [Membre], le 09/08/2016 à 16:38
Bonjour Cla,
En réponse avez-vous déclaré votre accident par écrit (mail, fax ou courrier) a votre assureur à l’époque ?
Redac Recours [Membre], le 09/08/2016 à 16:38
Carange,
Il est bien compliqué de tout vous expliquer par un simple mail surtout au vu de l’importance de votre accident et des séquelles qui en découles. Pour que nous puissions vous aiguiller au mieux dans vos parcours d’indemnisations nous vous conseillons de prendre attache avec l’un de nos experts en recours corporel au 04.93.95.25.53. Un avis gracieux et objectif vous sera transmis.
Restant à votre disposition,
Malcom [Visiteur], le 09/08/2016 à 17:24
Bonjour j'ai eu un accident de travail le 02/08/2016 Après avoir chargé un camion j'ai loupé l'échelle escabau pour descendre résultat fracture ouverte du poignet pose de broches et fixateur ,vu la douleur engendrée a qui dois je demander le pretium doloris?
Redac Recours [Membre], le 09/08/2016 à 17:27
Malcom, le pretium doloris est tout simplement le prix de la douleur mais il existe de nombreuse poste de préjudice indemnisable lors d’un accident corporel.
Toutefois dans votre cas avez-vous déclaré votre accident auprès de votre employeur et des organismes sociaux ?
Veronique [Visiteur], le 23/08/2016 à 14:30
Bonjour,
Je me présente Véronique,maman du jeûne ados de 13 ans ma fille à subi des harcèlements répète.
Aux dernier coup et insulte nous avons porté plainte,une expertise psyciatrique à été ordonné par la procureur après d'un professionnel judiciaire.
La conclusion à été clair notre enfants présente bien les méfaits du harcèlements et présente le syndrome de stocolm
Depuis le 15 mais plus de scolarisation phobie scolaire nous avons présenté un ITT d un mois.
Un procès devrais avoir lieu,notre fille qui est dyslexique étai scolarisé en section spécial.
Ça nouvelle renter ne ce ferra dans aucun établissement public ou privé étant encor très affectée par ces épreuve et ça phobie scolaire.
C est avec l''aide du CNED qu' elle serra scolarisé à la maison,mais moi même dyslexique vous pourra en jugée par l' irrégularités orthographique je perd confiance dans mes possibilité de l' aidé aux mieux.
Je m adresse à vous pour savoir qu'elle dédommagement financier serrai recevable à auteurs des fais présider ci dessus.
Cordialement
sabribouille [Visiteur], le 23/08/2016 à 20:53
Bonjour,
Je suis une femme de 37 ans et je travaille dans la même usine depuis 17 ans. Je suis en AT pour mon épaule depuis 6 mois. J'ai été déclaré inapte à mon poste et je vais être licencier car il n'y a pas de reclassement possible pour moi. Les conséquences de mon état son dû à mon travail depuis 17 ans dans de mauvaise conditions. Je portais des charges de 25 kg. Je devais claquer des tonnes de légumes en cartons de 10 kg, chaque carton claquer des 2 côtés, ou des sacs de 10 ou 15 kg. J'ai toujours prévenu mon employeur sur les conditions de travail et les conditionnements inadaptés pour des femmes. Nous n'avions pas de transpalette électrique toute nos palettes ont les prenaient à la main et ont devaient se baisser jusqu'en 2013.
Conclusion je ne peut plus travailler à cause de mon épaule et mon dos.
Est ce que peut demander des préjudices professionnel et le pretium doloris ? et comment procéder ?
Merci de votre réponse
Cordialement
Redac Recours [Membre], le 24/08/2016 à 15:56
Véronique,
Nous comprenons parfaitement votre demande mais hélas il est bien trop tôt pour pouvoir répondre à votre interrogation. Il va falloir patienter et voir les conclusions qui vont être rendus dans ce procès et par la suite voir ce qu’il va être retenue comme séquelles sur le rapport d’expertise des médecins judiciaires, une fois sa consolidation acquise. A partir de ce moment vous serez en possession de calculer les montants définitifs pour l’indemnisation corporelle de votre fille. Vous souhaitant le meilleur pour la suite de vos démarches.
Redac Recours [Membre], le 24/08/2016 à 16:31
Madame Sabribouille,
Les organismes sociaux vous ont-ils mis en arrêt pour maladie professionnelle ? Si tel est le cas, vous devriez obtenir une compensation financière pour les pertes éventuelles de revenus, votre incidence professionnelle. C’est démarches doivent être effectués auprès de l'organise auquel vous êtes affilié.
Veronique [Visiteur], le 24/08/2016 à 21:20
Bonsoir,
Merci d avoir prête attention à ma question.
J'ai ce matin eu une conversation tephonique avec l' aide aux victimes nous en avons parlé le dédonagement que je pensais demandé semble très modeste pour le ,les préjudices encourus sachant qu'il serra demander des dédommagement par ricochet.
Je vous avoue que toutes mes démarches via Internet sont instructifs,et vous remercie ainsi que tous les forums judiciaire pour les renseignements donnée,mais il faut une volonté de fer pour devenir le propre avocat de ça chair
Redac Recours [Membre], le 25/08/2016 à 09:13
Bonjour Véronique,
Il est vrai que le deuxième combat après celui de retrouver un état physique et psychologie correct suite à son accident corporel et de se battre pour obtenir gain de cause dans son parcours d’indemnisation et faire reconnaitre les préjudices subis. N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez besoin d’avantage d’information tout au long de votre parcours, vous pouvez même joindre l’un de nos experts en recours corporel au : 04.93.95.25.53 ou par mail à l’adresse suivante : info@redac-recours.com. Nos avis restent gracieux !
stefcasteva [Visiteur], le 08/10/2016 à 12:35
Bonjour,
Suite à l'achat d'un appartement que je ne peux toujours pas mettre en location depuis le mois de juillet car je me suis rendue compte qu'il n'était pas en état de location après la signature (moisissures),
J'ai effectué des démarches auprès d'un avocat, huissier (et l'expert de l'assurance n'a pas pu ouvrir la porte pour quantifier les travaux à faire car la serrure tourne dans le vide malgré le changement de barillet en juillet).
Je me demande si je peux prétendre à un préjudice moral ?
Je vous remercie
Redac Recours [Membre], le 10/10/2016 à 09:57
Bonjour,
Nous sommes navrés mais nous ne sommes pas qualifiés pour répondre à votre interrogation,
Nous intervenons uniquement pour les victimes d’accidents corporels tels que les accidents de la route (auto, moto, scooter, cycliste, piéton), accident de la vie, de sport, agression, intoxication, erreur médicale, etc…
Dès qu’il y’a une victime corporel nous pouvons accompagner et aider ces victimes dans leur parcours d’indemnisation pour faire reconnaitre leur droit.
Vous remerciant pour votre compréhension,
Cordialement.
Jeanoli [Visiteur], le 03/11/2016 à 01:37
Etant reconnu travailleur handicape a 80% depuis 1990 suite a polio en 1962 les jambes ayant eu les sequelles de cette maladie j'ai toujours travaille meme a l'international (plusieurs annees en afrique) j'ai eu un accident a la cantine (sol mouille) je me suis fracture le femur gauche avec pose de plaques et vis (definitif) ainsi qu'une greffe osseuse est que mon taux de handicap peut etre superieur a celui avant accident je suis convoque par la CPAM pour connaitre la consolidation et eventuellement mon taux d'IPP. Travaillant pour un grand groupe Francais, peut on cumuler une rentre AT (CPAM) et une indemnisation pour longue maladie (assurance employeur) jusqu'a la retraite. Sachant que je peux partir a la retraite a 56 ans mais rien de m'y oblige
Redac Recours [Membre], le 03/11/2016 à 09:53
Madame, Monsieur,
Nous prenons connaissance de votre témoignage,
Compte tenu du nombre de sollicitations et de l’importance de vos séquelles, il ne nous est pas possible de répondre simplement avec si peu d’élément malgré vos explications.
Pour nous permettre de vous conseiller, Je vous invite à nous contacter Téléphoniquement sur notre numéro de ligne direct au : 04 93 95 25 53, ou encore de nous communiquer les éléments de votre dossier par mail : info@redac-recours.com, par fax : 04.93.95.24.53 ou encore par voie postale à notre adresse (voir notre page internet contact : http://www.redac-recours.com/contactez-nous/)
Nos avis sont gracieux.
Très courtoisement.
nana [Visiteur], le 06/11/2016 à 09:28
j ai eu 1 acident de voiture pas en tort j etais a l arret etla voiture suivante m a poussee j ai eu le volan dans la poitrine tres mal aux cotes mais rien de visble en plus j avais subit une operation 2 mois avant qpuis je reclamer suis allee 3 fois chez le medecin et radio coups interne depuis je pleure tous les jous que faire
Redac Recours [Membre], le 07/11/2016 à 16:59
Bonjour nana, Avez pu faire un constat amiable avec le tiers responsable qui vous a percuté ?
Si oui, ou en êtes-vous dans les procédures avec les compagnies d’assurances ? Ont-elles pris contact avez-vous ?
zelda54 [Visiteur], le 29/01/2017 à 09:42
Bonjour
Ayant fait une chute dans l escalier d un établissement géré par un CCAS en sortant d une réunion de l association pour laquelle je suis bénévole, il en est resulte une entorse du genou qui m'a valu un transfert aux urgences et une immobilisation de 3 semaines, plus rééducation, etc. Puis je prétendre à une indemnisation pour pretium doloris ? Et si oui, auprès de qui et comment? Merci.
Sincères salutations
Redac Recours [Membre], le 30/01/2017 à 11:27
Zelda54,
Suite à votre témoignage concernant votre chute nous aurions besoin d’obtenir d’avantage de renseignement sur les circonstances de votre chute, pour cela n’hésitez pas à nous contacter de vive voix sur notre ligne directe : 04.93.95.25.53 pour une meilleure compréhension,
De plus bénéficiez-vous d’un contrat d’assurance accident de la vie (G.A.V) ?
Restant à votre disposition,
lili [Visiteur], le 30/01/2017 à 19:55
Bonjour
Ma petite fille a eu un accident a cause d un sanglier Aura t elle le droit au pretium doloris Merci de votre reponse
Redac Recours [Membre], le 31/01/2017 à 10:03
Bonjour,
Pour rappel le pretium doloris et un poste de préjudice parmi tant d’autre que peut subir une victime d’un accident corporel. Celui-ci concerne le prix de la douleur.
Pour savoir si votre fille peut obtenir réparation de la totalité des postes de préjudices et notamment ce fameux pretium doloris que l’on nomme « souffrance endurée » actuellement. Il va falloir étudier son droit à réparation, voir les circonstances exactes de son accident et étudier les contrats d’assurances qui peuvent couvrir ce risque. Nous restons à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.
Cordialement.
Gargamel [Visiteur], le 14/02/2017 à 23:24
Bonjour,
Les personnes ici ont l'air très compétentes, je me permets de poser une question. J'ai été opéré d'une hernie inguinale il y a bientôt 3 ans. Depuis, je ressens quasiment en permanence des douleurs qui vont de faible à intense selon les jours, sans que cela ne se calme jamais. Le chirurgien qui m'a opéré m'a vu plusieurs fois par la suite, sans apporter la moindre solution. Juste "vous êtes douillet", ou "repassez dans deux mois, ça ira sûrement mieux"... J'ai fini par renoncer à aller le voir, j'ai essayé un centre de la douleur qui devait me proposer une solution il y a un an, mais malgré mes relances ne propose rien.
Le moral en a pris un sérieux coup (je suis sous antidépresseurs, maintenant), je ne peux plus faire de sport, il est parfois difficile de m'asseoir, etc.
Que puis-je envisager dans ce cas ? Déjà en tant que remboursement des sommes engagées pour les déplacements (et les jours de congés consommés), une compensation pour la souffrance, et enfin trouver quelqu'un qui me proposerait une solution pour que la douleur cesse ?
Merci
Redac Recours [Membre], le 15/02/2017 à 10:47
Gargamel, nous vous remercions pour votre témoignage,
Suite à votre parcours de soin post opératoire, il n’est pas encore établi la raison de ces préjudices et douleurs que vous vivez aujourd’hui ? La situation est purement médicale et avant d’entamer une démarche en responsabilité il faut en connaitre la cause. Pour ce faire, nous pouvons vous conseiller deux solutions : Dans un premier temps il va falloir, si ce n’est pas déjà le cas, obtenir l’intégralité de vos dossiers médicaux auprès des différents établissements hospitaliers concernant votre opération de l’hernie inguinale et de tous les autres soins et analyses que vous avez pu avoir par la suite. Il va falloir constituer un dossier médical complet.
Dans un second temps prend l’avis d’un médecin expert de recours pouvant vous aider, vous conseiller et surtout vous défendre d’un point de vue médical pour démontrer qu’une faute a été commise et évaluer tous les préjudices que vous subissez.
Au vu de la complexité, n’hésitez pas à contacter l’un de nos experts au : 04.93.95.25.53 pour d’avantage de renseignement. Restant à votre disposition, Cordialement.
Gargamel [Visiteur], le 16/02/2017 à 12:59
Merci beaucoup pour votre réponse, je vais faire ce que vous me conseillez. La cause de la douleur serait la suivante : une agrafe a été placée sur un ligament pour maintenir le filet, mais au vu des IRM il semble qu'un nerf ait été "attrapé" avec. On me dit qu'il n'y aurait pas de solution facile, à cause du risque de déchirement du péritoine... Cela n'a l'air de rien, mais c'est assez difficile à vivre.
Merci encore !
Redac Recours [Membre], le 16/02/2017 à 14:31
Nous comprenons votre situation et nous vous souhaitons une bonne continuation dans vos démarches et dans votre parcours de soin,
Très courtoisement.
Taty [Visiteur], le 17/02/2017 à 04:37
Bonjour, mon fils autiste était placé en foyer d'accueil pour personne de mme pathologie. Après lui avoir fait sa toilette, la personne qui s'occupait de lui la laissé seul dans la sdb à l'étage pour soit disant aller chercher un tshit dans sa chambre qui est au rdc dans un 1er temps, confirmation peu claire, car autres excuses données par la suite ( bien probable, je n'en doute pas), bref, mon fils ne s'exprime pas et étant nu à du vouloir retourner pendant ce temps d'absence dans la baignoire et a refait couler l'eau qui était brûlante. De ce fait, brûlures des pieds et fesses second degrés profond, urgence centre des brûlés, greffes des pieds 15 jours après, total 5 semaines d'hôpital puis les conséquences de l'après( retour à la maison) , avons retiré de ce foyer, car déjà eu autre problleme cause médication . Le médecin expert de l'assurance adverse a conclu les pretium doloris à une échelle de 4/7 pour un montant de 280€, l'accident ayant eu lieu le 20 février 2014 est sortie de l'hôpital le 1er avril , je trouve que cette somme est dérisoire pour ces 1eres douleures, j'aimerai avoir votre avis car mon avocate me conseil d'accepter cette proposition faite par l'assurance adverses, car cela fait durer trop longtemps. Merci d'avance pour me conseiller, cordialement
Taty [Visiteur], le 17/02/2017 à 04:46
Nous n'avons pas porté plainte pensant qu'un avocat nous aurait défendu mieux qu'une assurance
Redac Recours [Membre], le 17/02/2017 à 09:31
Madame, Monsieur,
Suite à votre témoignage concernant l’accident de votre fils, nous avons besoin d’avantage d’éclaircissement pour pouvoir vous répondre efficacement :
- Suite à cet accident, à-t-il été reconnu une faute du foyer d’accueil ?
- Avez-vous perçu des provisions ?
- Etes-vous certain du montant de 280€ énoncé ? N’est-ce pas là une faute de frappe ?
- Dans votre proposition d’indemnisation, une offre est faite uniquement pour le pretium doloris (Souffrances Endurées) ? ou y’a-t-il d’autre poste de préjudice indemnisé?
Dans votre cas et ayant un avocat qui gère votre dossier, nous pouvons que vous conseiller de vous rapprocher de celui-ci pour vous apporter tous les éléments de réponses et les explications nécessaires pour apporter la meilleure suite au dossier de votre enfant. Lui seul ayant tous les éléments utiles de votre dossier pour vous répondre efficacement.
Nous restons à votre disposition,
Cordialement.
Taty [Visiteur], le 20/02/2017 à 09:24
Bonjour, en réponse à notre fils brûlé par l'eau chaude de la baignoire, il n'y a pas d'erreur, j'ai le rapport du médecin expert, les pretium doloris sont bien de "4/7 pendant 4 semaines ensuite inclus dans les taux d'incapacités personnelles temporaires"
"Dommage esthétique 4/7, non améliorable" ,
Les autres préjudices rien de noté.
Pour ce qui est conclu de l'assurance : IPTemporaire2039,€75
IPermanente1290
Pr.doloris280€
Préjudice esthétique 7800
Préjudice agrément 500€
A ce jour il n'y a eu aucune indemnisation
Merci pour vos réponses
Taty [Visiteur], le 20/02/2017 à 15:56
A ce jour je me pose la question de porter plainte, n'est ce pas trop tard?
Redac Recours [Membre], le 22/02/2017 à 10:11
Madame, Monsieur TATY,
En réponse à nos précédents échanges, le fait d’aller déposé une plainte ne changera en rien les séquelles de votre enfant et donc l’indemnisation qu’il peut prétendre. Ce sont la deux choses, deux procédures bien différentes et qui n’ont pas la même utilités.
Qu’elle compagnie d’assurance a missionné cette expertise médicale ?
Concernant l’évaluation médicale, avez-vous été seul à cette expertise ? Ou étiez-vous accompagné par un autre médecin expert « de recours » pour vous défendre d’un point de vue médical ? Cela est important dans l’intérêt de contrôler l’exactitude de ce rapport et de ces évaluations réalisées par un médecin des compagnies d’assurances.
Taty [Visiteur], le 22/02/2017 à 22:47
Merci de l'intérêt que vous portez à nous tous.
La compagnie d'assurance qui a mentionnée le médecin expert est une compagnie belge, Belfius' de la responsabilité du foyer qui est en Belgique également. L'évaluation médicale se faisait qu'avec le médecin expert de belgique et personne d'autre. Est ce que vous me suggérez de faire une contre expertise? Et dans ce cas,
qui faut il voir? L'avocate ou ma propre assurance? Bien que c dernier m'avait dit à l'époque que l'assurance adverse étant engagé il n'y avait pas de raison d'intervenir et d'engager ma responsabilité civile. Merci encore pour votre soutien, cordialement
Redac Recours [Membre], le 23/02/2017 à 09:17
En effet une contre-expertise peut être une possibilité de contrôler l’exactitude de cet examen médical. Avant de mettre en place cette démarche, nous vous conseillons de prendre contact avec un autre médecin expert « de recours », c’est-à-dire un médecin expert indépendant des compagnies d’assurances et de tous autres organismes. Son avis sera alors des plus objectifs. Vous pouvez trouver la liste de ces médecins sur internet, sur les sites de l’A.N.A.M.E.V.A ou de l’A.N.MC.R.
Vous pouvez lui apporter votre rapport d’expertise et après étude de votre dossier il vous donnera son avis médical précis. Parlez-en à votre avocat avant toutes démarches, étant gestionnaire de votre dossier il aura certainement d’avantage de renseignement sur votre dossier et donc des meilleures suite à y apporter.
Restant à votre disposition,
Cordialement.
Taty [Visiteur], le 23/02/2017 à 13:50
Je vous remercie de vos conseils, je vais intervenir auprès de l'avocat afin de voir ce qu'il dira pour ces médecins expert indépendant de l'assurance. Je vous tiendrai au courant de l'évolution du dossier si cela vois dit , encore grand merci a vous, cordialement
Redac Recours [Membre], le 23/02/2017 à 15:35
TATY, n'hésitez pas à nous en tenir informé, nous restons à votre disposition même téléphoniquement au : 04.93.95.25.53 au besoin, Cordialement.
Franycat [Visiteur], le 25/03/2017 à 13:51
Bonjour,
Ma fille et moi étions à un stop, une voiture arrivait à notre gauche. Nous étions donc à l'arrêt. C'est alors que nous avons été projetées en avant, le choc a été violent nous avons été surprises notre tête à fait avant arrière. Nous nous sommes dit "qu'est ce qui se passe?"
Nous sommes sorties de la voiture en nous tenant la tête car nous avions très mal. La voiture était très abîmée, le jeune homme qui conduisait une grosse Mercedes n'a pas fait d'histoire et à été honnête. Nous avons fait un constat et noté que nous étions blessées. Sa voiture était très abîmée aussi, il a dû arriver très vite derrière nous. C'était en novembre dernier, je faisais des séances de kinésithérapie car j'ai de l'arthrose, depuis cet accident j'ai mal dans le cou, le bras gauche et la main gauche, j'ai fait 10 séances de kinésithérapie à nouveau.
J'ai toujours mal et je ne peux plus rester en position pour écrire où taper à L'ordinateur où tout simplement rester assise sans que mon cou soit posé souvent avec un coussin de maintien.
Aujourd'hui je reçois une proposition de notre assurance de 150€.
Ma fille a fait constater son état aussi, ses douleurs se sont passées elle a accepté 100€ de l'Assurance.
Entre temps ses douleurs sont revenues et le médecin lui a fait une attestation d'agacement de ses douleurs au niveau du cou et du dos.
Elle a envoyé des mails sans réponse, elle essaie de joindre la personne au téléphone sans résultat.
Aujourd'hui Aurélie qui a 24 ans à mal au cou et au dos, elle ne peut pas faire d'activité physique.
Quant à moi, j'ai 58 ans et mon état ne changera plus désormais, je peux seulement prendre des Anti douleurs et faire de la kinésithérapie de temps en temps.
Que pouvons faire, est ce que les propositions de L'Assurance sont correctes?
Merci de me lire et de me répondre s'il vous plaît .
Cordialement


B
Franycat [Visiteur], le 25/03/2017 à 13:54
Agravement au lieu d'agacement
Redac Recours [Membre], le 27/03/2017 à 16:55
Franycat,
Concernant l’accident que vous avez subi avec votre fille, êtes-vous sur que ces montants proposés (150€ et 100€) ne sont pas des avances, des provisions ?
De plus avez-vous réalisés une expertise médicale pour relever tous les préjudices que vous avez subis avec votre fille ?
Restant à votre disposition,
Maryse [Visiteur], le 07/05/2017 à 15:31
Bonjour
Le 23 avril 2017 j ai eu un accident au Maroc. Fauchée sur le trottoir par une mobylette triporteur qui ne s est pas arrêtée. Avec 7 fractures, bras, poignet, côtes . Mon mari a contacté notre assureur accident famille de la Maaf et j'ai été rapatriée sanitaire le 2 mai. Bien sûr une plainte a été déposée au Maroc, mais le coupable à fuit. Est ce que j'ai droit à un pretium doloris, et de qui ? Merci
Redac Recours [Membre], le 09/05/2017 à 14:47
Maryse,
En tant que victime vous avez le droit au pretium doloris (prix de la douleur) et bien d’autres postes de préjudices que peut subir une victime d’un accident. Comment et de qui ? Cela est une bonne question surtout dans votre cas un peu plus complexe, accident à l’étranger…
L’enquête de Police du Maroc à t’elle débouchée à quelque chose ? L’auteur a t’il été reconnu ? La matérialité des faits a pu être fondée ?
Si tel n’est pas le cas, il vous est possible sous certaines conditions d'être indemnisé par la solidarité nationale, c'est à dire par la C.I.V.I (Commission d'Indemnisation des Victimes d'Infractions). N’hésitez pas à nous consulter pour d’éventuelle information pour cette procédure, nous restons à votre entière disposition au : 04.93.95.25.53
Cordialement.
ly2da [Visiteur], le 08/06/2017 à 14:27
Bonjour,

J'ai été victime d'un accident de la circulation le 17 novembre 2016. J'étais passagère dans le véhicule, et mon préjudice corporel est le suivant : deux côtes fêlées. Le soir même j'ai été emmené aux urgences. C'est à la suite d'une radio quelques jours plus tard que j'ai pu voir l'ensemble des dégâts non visible le soir même.

Par la suite, j'ai été voir mon médecin traitant qui a constaté mon préjudice et j'ai envoyé le certificat médical à mon assurance.

Quelques mois plus tard, je suis retourné voir mon médecin traitement qui a conclu à une consolidation sans séquelles. A nouveau j'ai envoyé ce certificat à ma compagnie d'assurance.

Il y a quelques jours, j'ai reçu une transaction dans laquelle mon assurance propose de m'indemniser de mes souffrances endurées (soit le pretium doloris) à hauteur de 100 euros au titre d'une somme dite forfaitaire. J'ai donc appelé pour demander comment mon assurance a pu arriver à une telle somme. Les justifications qui m'ont été données sont douteuses puisque que mon assurance se dit s'être basé sur la jurisprudence des tribunaux de mon ressort soit la CA d'Amiens.

Je refuse de signer cette transaction. Que puis-je faire par la suite.

Bien cordialement
Redac Recours [Membre], le 08/06/2017 à 14:51
Ly2da,
D'après votre témoignage, vous avez en effet réalisée votre parcours de soin et votre procédure d'indemnisation comme il se doit !
Concernant ces 100€ êtes-vous sûr que cela ne concerne pas une avance, une provision ?
De plus, avez-vous passée une expertise médicale ? Si tel n'est pas le cas, nous vous conseillons de réclamer la mise en place d'une expertise pour qu'un médecin expert puisse par la suite évaluer tous les préjudices corporels que vous avez vécus suite à cet accident et ainsi en calculer une indemnisation plus précisément...
ly [Visiteur], le 06/08/2017 à 06:19
bonjour
j ai eu un accident fin mai. la voiture a freiné net sans raison sur la voie rapide. mon véhicule est réformée . mon enfant bleus et contusionscontusion. moi côtes déplacées chevilles douloureuse idem poitrine avec déchirures et fracture de la clavicule. toutefois le compte rendu de la radio ne mentionne pas la fr2cgure de la tête de la clavicule que mon Generaliste à décelée de suite.
que dois-je faire ? je suis toujours en arrêt 2 mois presque et demi après.
merci
Redac Recours [Membre], le 09/08/2017 à 09:43
Ly,
J’ai pris connaissance de votre mail et compte tenu du nombre de sollicitations, il ne nous est pas possible de répondre par mail avec si peu d’élément. Pour nous permettre de vous conseiller, nous vous invitons à nous contacter Téléphoniquement sur notre numéro de ligne direct au : 04 93 95 25 53, ou encore nous contacter par mail à notre adresse : info@redac-recours.com
Très courtoisement.
BConor [Visiteur], le 24/08/2017 à 13:16
j'ai subit un accident de travail auprès d'une société utilisatrice. Doit-elle me dédommager? Ou bien c'est à la société qui m'emploie par intérim de me dédommager. Il s'agit d'un pretium doloris
Redac Recours [Membre], le 24/08/2017 à 15:32
BConor,
Votre interrogation reste trop vague pour une réponse précise. Que s’est-il passé au niveau de l'accident, êtes-vous responsable ou victime de l'accident ?
caroline [Visiteur], le 24/08/2017 à 16:10
En fermant la porte d'une ambulance à la demande du chauffeur ma mère agée de 81 ans a chuté et c'est cassé le poignet 1 mois et demi avec une orthese et 6 mois de rééducation. a t elle doit à un prétium doloris de l'assurance de l'ambulance ?
Redac Recours [Membre], le 24/08/2017 à 17:29
Caroline,
Avez-vous établi une déclaration d'accident avec ce chauffeur ?
caroline [Visiteur], le 26/08/2017 à 16:55
j'ai établi une déclaration avec deux certificats médicaux de l'opération plus le courrier du témoin de l'accident que j'ai remis au responsable de l'ambulance.
Redac Recours [Membre], le 28/08/2017 à 11:27
Caroline,
Les démarches effectuées sont correcte, avez-vous conservée une copie de ces éléments et fait suivre aussi à votre assurance ?
caroline [Visiteur], le 28/08/2017 à 13:15
Oui j'ai conservée une copie mais je n'ai pas fais suivre à mon assurance. est il trop tard ou pius je le faire maintenant.
merci baucoup pour les réponses.
Redac Recours [Membre], le 28/08/2017 à 14:39
Caroline,
Il n'est pas trop tard, envoyez le tout à votre assurance pour qu'elle puisse entrée en jeux et vous apporter des informations sur le suivi de votre dossier.
Cordialement.
Dumontroty [Visiteur], le 05/11/2017 à 23:38
Bonjour je me suis casser le 4 em métacarpe le 16 janvier on m’a posé 2 broches que l’on m’a retiré début mars j’ai repris le travail le 22 mars je me suis cassé le 5 em métacarpe après l’opération le chirurgien m’a dit que j’avais un staphylocoque épidermidis donc on m’a posé un fixateur externe pendant 3 mois avec antibiotiques je me suis refait opéré en juin pour auto greffe et mettre une plaque plus antibiotiques jusqu’à septembre aujourd’hui ce n’est toujours pas consolidé , quels démarches doit je faire
Redac Recours [Membre], le 06/11/2017 à 08:50
Dumontroty,
Votre témoignage soulève de grosse complication médical mais avant d'entamer le point de vue médical il va falloir déterminer les circonstances, les responsabilités s'il y en a, ou des garanties contractuelles que vous auriez pu souscrire avant votre accident pour ainsi déterminer au mieux les recours possibles dans votre cas.
Nous restons à votre disposition au : 04.93.95.25.53 pour en débattre plus longuement. Cordialement
wassycerise [Visiteur], le 08/11/2017 à 18:33
Bonsoir
J'ai eu une fracture du poignet droit
Du coup j'ai été opérée plaque et suis plâtrée 3 mois et controle avec le chirurgien pour 3 semaines après.
Je ne peux pas travailler et faire du sport, aji plus la force comme avant.
Comment puis faire valoir ce préjudice ?
Merci d'avance pour votre réponse
Redac Recours [Membre], le 09/11/2017 à 08:42
Wassycerise,comment avez-vous eu cette fracture du poignet ?
netty [Visiteur], le 09/11/2017 à 17:52
bonjour,

je vous remercie de vos réponses.
J'attendrai la suite de l'enquete de la police.

bien cordialement,
Netty
Titoune [Visiteur], le 18/01/2018 à 18:35
Bonsoir. Ma mère est tombée elle est âgée de 90ans au supermarché Auchan car il n'y avait une grande flaque d'eau devant le rayon poissonnerie non signalée par le magasin. Après avoir passé une radio elle n'a rien de cassé mais de très fortes douleurs au bras et la main droite, peut elle demander une indemnisation car la douleur l empêche de se mouvoir. Et qui doit demander cette indemnisation. Merci
Redac Recours [Membre], le 19/01/2018 à 09:07
Titoune,
En effet peu importe les séquelles et les douleurs importe ou légère de votre mère, vous êtes en mesure d’ouvrir un dossier d’indemnisation auprès de l’assurance du supermarché en question. En relation avec ce magasin vous devez réaliser une déclaration d’accident circonstanciel des faits commune auprès de leur assurance et part sécurité n’hésitez pas à en informer votre assurance RC par la même occasion.
Suite à cela cette assurance devra prendre connaissance de toutes les séquelles de votre mère, l’évaluer médicalement et calculer au juste niveau l’indemnisation en conséquence de toutes les séquelles subis suite à cet accident.
Restant à votre disposition au besoin et vous souhaitant une bonne continuation.
Cordialement.
Teddy [Visiteur], le 14/02/2018 à 20:35
Bonjour,
Mon épouse, notre fils et moi avons été victimes d'un accident de la route, causé par un tiers. De nombreuses blessures, surtout pour moi. Le responsable de l'accident est le conducteur de l'autre voiture, en effet, il a effectué un dépassement alors que la signalisation routière l'interdisait. Il était sous empire alcoolique, avec un taux de 2,7 g/l de sang. Après une hospitalisation de plusieurs semaines et une immobilisation au domicile, nous sommes allés faire notre déposition et dépôt de plainte au commissariat de police. Nous apprenons à cette occasion que le responsable s'est suicidé, deux jours après l'accident. Aujourd'hui, pas de pénal pour cette procédure, en effet, personne sur le banc des accusés. Un conseiller de la compagnie d'assurance auto me dit que je ne peux pas réclamer de pretium doloris ! Je ne suis pas encore guéri, je ne sais pas si je pourrai reprendre mon poste au travail,voire même faire du sport. Sauriez vous m'aiguiller s'il vous plaît ?
Redac Recours [Membre], le 15/02/2018 à 09:23
Teddy,
Nous vous remercions pour votre témoignage,
Bien entendu, l’un de nos gestionnaires de sinistre pourra vous accompagner et vous conseiller sur les démarches à suivre dans vos parcours d’indemnisation malgré les circonstances de cet accident.
N’hésitez pas à nous contacter par tel au : 04.93.95.25.53 pour que nous puisons faire le point avec vous,
Dans cette attente, nous restons à votre entière disposition,
Très courtoisement.
FLOetJo [Visiteur], le 25/03/2018 à 23:32
Bonjour,
Mon fils de 10 ans a été victime d'un accident de luge (luge pour 2 enfants dirigé par un autre enfant) lors de sa colonie le 26 février.
Il a eu une double fracture de la jambe, pose de broches internes.
J'ai déclaré cet accident auprès de mon assurance (Gab + extension extra-sco) et le CE de la colonie également. Mon assureur a adressé un courrier de mise en cause à l'assureur adversaire qui reste sans réponse à ce jour.
De plus le CE, malgré ma demande, ne répond pas à mes sollicitations de prise en charge ni de l'attestation détaillée relatant la faits.
Pour le moment mon fils est immobilisé au moins jusqu'au 29 mars, dispensé de sport pour au moins 5 mois et devra se faire opérer à nouveau au cours du dernier trimestre 2018 pour retrait des broches.
De mon côté (je vis seul avec mon fils) j'ai du prendre des dispositions familiales (grands parents venus pour garde à domicile) et professionnelles qui ont engendrées des dépenses d'une part et des pertes financières professionnellement.
Voici les grandes lignes de ce sinistre j'aurai plein de détails à y ajouter mais compliqué de tout vous retranscrire.
Mais pourriez vous m'indiquer si mon fils peut prétendre à une indemnisation ? Si je dois porter plainte contre le CE responsable ? Dois je faire appel à mon assurance protection juridique ? Suis je également prétendante (ainsi que mes parents) à une indemnisation par effet collatéral ?
Merci par avance de m'apporter des éclaircissements sur notre situation.
À bientôt
Florence
Redac Recours [Membre], le 27/03/2018 à 10:35
Bonjour Florence,
Nous vous remercions pour votre témoignage,
Nous comprenons vos interrogations concernant l’accident de votre enfant et pour y répondre rapidement, en effet l’assurance doit prendre en charge les séquelles de votre enfant et l’impact dans sa vie actuelle et dans le futur (en fonction des futures opérations et de sa croissance…). De plus en tant que parents, comme vous le précisez, vous avez pris des dispositions pour accompagner votre enfant dans son parcours de soin et autres… Tout cela est bien en lien direct avec l’accident et par conséquent vous êtes victime par ricochet des préjudices de l’accident de votre enfant. Ne tient qu’à justifier tous les préjudices que vous avez subis auprès de la compagnie d’assurance.
Pour d’avantage d’information dans votre parcours d’indemnisation et au vu de votre cas, nous vous conseillons de prendre contact directement avec l’un de nos gestionnaires de sinistre corporel au 04.93.95.25.53. Il pourra rentrer dans les détails avec vous est vous fournir tous les éléments utiles à une bonne gestion du dossier corporel de votre enfant.
Restant à votre entière disposition,
Très courtoisement.
Marie-jeanne [Visiteur], le 23/04/2018 à 10:21
Le chien d'une amie labrador de 40 kg m'a percutée en pleine course avec un autre chien.j'ai senti craquer ma jambe et chuter.les pompiers m'ont emmenée j'ai subi très vite une intervention..fracture du tibia os pulvérisé et par le violent choc le haut du tibia à dévié avec le genou..Je souffre énormément je suis sous morphine et je viens d'être transférée dans un autre hôpital pour subir 2 transfusion anémie et une recherche est en cours pour une infection toujours pas justifiée je vais être 2mois en soins de suite je ne peux rentrer chez moi il faut que je reste en fauteuil.. tout le monde me dit qu'il devrait y avoir une déclaration faite à l'assurance mais mon amie me m'a pas proposé je ne voudrais pas la blesser en lui en parlant..merci de me conseiller
Je suis désemparée je voulais rentrer chez moi.
Marie-jeanne [Visiteur], le 23/04/2018 à 10:23
Puis je pretendre à un préjudice
Merci
Cordialement
Redac Recours [Membre], le 23/04/2018 à 16:06
Marie-Jeanne,
D’après votre témoignage, il s’avère que l’animal de votre amie vous a occasionné un préjudice corporel important. Vous avez un droit à réparation, toutefois vous devez réaliser une déclaration d’accident auprès de l’assurance de votre amie, qui elle-même doit en attester les circonstances. Rien de plus que cela surtout pour votre amie… Les assurances sont là en cas d’accident autant s’en servir quand les circonstances y obligent.
Nous restons à votre disposition pour d’avantage de renseignement sur les démarches à effectuer. Vous pouvez nous joindre au : 04.93.95.25.53. Très courtoisement.
Cibernaute [Visiteur], le 20/05/2018 à 15:54
Bonjour

Mon fils de 17 ans a subi une agression physique caractérisée (en présence de témoins qui ont témoigné)dans la cour de son école il s'en est suivi un passage aux urgences avec
en conséquence une fracture de nez et un déplacement des cloisons nasales.
Nous sommes dimanche, lundi est férié, les faits se sont passés le mercredi à midi trente, l'école ne m'a toujours pas fourni de certificat de déclaration d'accident auprès de son assurance, je viens de voir que les déclarations auprès des assurances doivent être faites dans les 5 jours. Je viens de mon côté de laisser une message sur le répondeur de mon assurance afin d'être dans le délai.
Mon fils a rendez-vous mercredi avec un chirurgien pour réduire la fracture.
Quels sont les recours pour que nous ayons une couverture des frais engagés par les différentes assurances (école et tiers agresseur. Quel est le pretium doloris auquel nous pouvons prétendre, sachant que nous avons passé mon fils et moi 6 heures aux urgences et que nous allons devoir passer une demie journée chacun ce mercredi chez le chirurgien avec certainement une intervention à la clef qui va encore immobiliser mon fils qui est en pleine période de préparation du bac de français qu'il passe dans un mois.
Devons-nous porter plainte ?
Merci de votre réponse
Cordialement
Redac Recours [Membre], le 21/05/2018 à 11:12
Cibernaute,
En effet, dans le cas d’une agression il est indispensable :
- de déposer une plainte auprès du commissariat de police nationale ou de la gendarmerie le plus proche de votre domicile ou du lieu de l’agression.
- De recueillir des témoignages des faits
Si l’agresseur est identifié et retrouvé, un procès pénal se déroulera c’est à dire qu’il sera poursuivi devant le tribunal de police ou correctionnel pour répondre des faits qu’il a commis.
Pour être sûr d’obtenir une indemnisation des préjudices que votre enfant à subis, il est possible de saisir la CIVI (commission d’indemnisation des victimes d’infractions).
Pour d’avantage de renseignement sur toutes les procédures possible, vous pouvez contacter directement l’un de nos experts d’assuré au 04.93.95.25.53
A votre disposition,
Très courtoisement.
Gabou [Visiteur], le 22/05/2018 à 15:59
Madame aichouche j'ai eu un accident le 5 décembre 2015 je suis tombé sur des cailloux 2 point de soutirer déviation cloisons nasal hématome au dessus de la bouche j'ai eu une expertise consolidation avec séquelles douleurs 2/7,aipp 3% classe 1.J'ai toujours des douleurs je ne peux plus rigolé comme avant ,je ne suis toujours pas indemnisés .Je trouve les taux faible .Je peux demandé des dommages et intérêts pour préjudice moral.merci
Redac Recours [Membre], le 22/05/2018 à 17:17
Madame, une analyse rapide avec si peu d’élément est compliqué,
Nous aurions besoin de savoir ce qui a causé cette chute ? Y’a-t-il un responsable ou êtes-vous tombée seul ? Si t’elle est le cas, avez-vous souscrit un contrat d’assurance garantie accident de la vie ? Vous pouvez nous contacter directement pour éclaircir la situation plus rapidement.
Restant à votre disposition, Cordialement.
Kikoudu14 [Visiteur], le 12/07/2018 à 09:29
Bonjour il se trouve que j ai eu un accident de trajet en quittant mon employeur le
14 /11/17 les pompiers et la police sont intervenu moi qui été le 2 eme véhicule le 3 eme m a percuté et m à projeter sur le 1 er véhicule il m à plier mon crochet d attelage coup du lapin avec entorse cervicale ai vu l expert de l assurance qui me consolide le 24 janvier 2018 l expert n a pris qu un degrés de souffrance de 2/7 car le 25 janvier je passer au bloc pour bec de perroquet sur C5/C6 actuellement cela fait 8 mois que l accident a eu lieu et pas de nouvelles de l assurance qui je rappelle je ne suis pas en tort depuis tout sa je souffre toujours de céphalées aigus et pour finir toutes douleurs sont toujours présentes et on considère que l opération est un échec toujours paralysie de la main gauche épaule coude poignet ma question à quoi je dois m attendre en terme d indemnisation cordialement
Redac Recours [Membre], le 12/07/2018 à 10:04
Kikoudu14, suite à votre témoignage et compte tenu du nombre de sollicitations, nous vous conseillons de visiter notre simulateur d’indemnisation entièrement gracieux : http://www.bareme-indemnisation.com une fois en possession de votre rapport d’expertise définitif. Restant à votre disposition pour de plus amples renseignements. Cordialement.
léna [Visiteur], le 28/07/2018 à 15:38
Bonjour, il se trouve que j' ai eu un accident de trajet en me rendant à mon travail le 27/09/2000. Les pompiers et la police sont intervenus. J' ai été renversé par un véhicule en traversant la chaussée sur un passage protégé. J' ai été transporté à l' hôpital par les pompiers. Je suis rentrée à mon domicile après les soins et radio. j' ai subi une opération et la pose d' une prothèse de l' épaule droite avec un séjour à l' hôpital de 10 jours puis rééducation. J' ai repris mon travail 10 mois après. A ce jour je n' arrive pas à lever mon bras droit pour me coiffer et je suis droitière. Que puis-je espérer en terme d' indemnisation.
Redac Recours [Membre], le 10/08/2018 à 15:27
Léna,
Au vu de votre témoignage et des délais (accident de 2000) nous nous étonnons qu’aucune indemnisation a pu vous être allouée suite à cet accident, avez-vous eu des contacts avec une compagnie d’assurance ? La vôtre ou celle du tiers ?
Sab [Visiteur], le 10/08/2018 à 22:40
Bonjour , lors d’une Balade avec mes 4 chiens sur un sentier botanique , les chiens en liberté traversent une parcelle de vigne donc privée , le propriétaire arrive avec sa voiture , j’appelle les chiens qui reviennent à moi sauf le plus jeune qui est couché à l’opposé , je hurle pour arrêter la voiture , je tape sur sa vitre , aucun réflexe , mon chien dans l’agitation traverse , il le percute , je dis encore stop , il ne s’arrête toujours pas et mon chien passe sous la voiture , il ressort en état de choc et tout s’en suit . Les habitants arrêtent le chauffard qui continuait sa route , son fils qui arrive et le dit désolé mon père n’a pas tous ses réflexes il a la maladie de Parkinson , et j’emmène mon chien en urgence . Depuis le 8 juillet les examens s’enchaînent prise de sang échographie , scanner du crâne qui démontre 2 fissures et une fracture déplacée . Le conducteur s’opposait à faire un constat , il a été fait sous l’influence des gendarmes . A présent un expert vétérinaire doit se déplacer mais me dit que mes chiens n’étaient pas en laisse , nous attendons la réponse des assurances et sinon un recours juridique sera fait . Si cela revient négatif , pensez vous que je puisse avoir droit à votre recours . Je suis choquée par ce conducteur qui pour lui a percuté un chien et mon chien est un futur chien de compétition en agility , à ce jour on ne peut pas savoir si il pourra faire ce sport et cela m’en tient à cœur et qu’il retrouve une bonne santé , donc cela a un coût qui s’élève depuis ce jour à 1010 euros . Merci pour vos conseils
Redac Recours [Membre], le 16/08/2018 à 16:01
Sab, un recours est toujours possible toutefois une préparation de votre dossier est nécessaire pour une défense efficace. Dès la réponse de l’assurance en votre possession, n’hésitez pas à revenir vers nous avec votre dossier pour que nous puissions vous accompagner et vous aiguiller dans votre cas bien précis. Restant à votre disposition entre temps, Très courtoisement.
Nicolas [Visiteur], le 04/09/2018 à 06:51
Bonjour,
En mars 2018, en revenant du travail, j'ai été percuté par une voiture alors que j'étais à vélo dans un rond point. La responsabilité du conducteur a été reconnue par l'assurance adverse. Malgré les éléments de signalisation dont je disposais, il ne m'a simplement pas vu... Résultat : double fracture de la clavicule et 2 mois d'arrêt. J'ai subit une opération pour remettre en place et fixer la clavicule (plaque, vis etc...). S'en est suivi la rééducation etc... Et je dois encore subir une opération en début d'année prochaine pour retirer le matériel. Avec tout cela, à ma grande surprise, mon assurance responsabilité civile n'a pas daigné m'aider, jugeant que le contrat auquel j' avais souscrit était trop petit pour qu'elle puisse s'occuper du dossier... Je me retrouve donc seul face à l'assurance adverse et j'aurais besoin de conseils concernant mes droits en matière de dédommagement.
Cordialement,
Redac Recours [Membre], le 04/09/2018 à 16:53
Nicolas, nous avons pris connaissance de votre témoignage et compte tenu de l’importance de votre accident et de vos séquelles (malgré ce que pense votre assurance RC), il est préférable de nous contacter directement pour nous permettre de vous conseiller au mieux dans votre situation, nous vous invitons donc à nous contacter Téléphoniquement sur notre numéro de ligne direct au : 04.93.95.25.53. Nos avis sont gracieux. Très courtoisement.
Max1948 [Visiteur], le 17/09/2018 à 16:03
Bonjour, désolé de vous déranger. Voilà le 5 septembre dernier je me suis fais poser une prothèse dentaire amovible de 8 dents. Alors que comme l'atteste les devis et factures, l'appareil demandé n'était que de 6 dents, résultat cet appareil empiéte sur une zone traitée par radiothérapie, et m'a provoqué des blessures laissant apparaître l'os de la mâchoire supérieure. J'ai téléphoné 48 heures après au Centre dentaire mutualiste, réponse, allez acheter du panorama à la pharmacie, on ne vous dirigera pas vers un autre dentiste du centre, vous attendrez 5 jours, le lundi matin, souffrant atrocement, je rappelle le centre, en me faisant menaçant, je suis reçu 1/2 après par une autre dentiste, qui horrifiée, me reprends l'appareil pendant 5 jours pour le faire recouper à 6 dents. J'ai envoyé une mise en demeure en l.a.r au dentiste responsable de ces des désordres avec copie par mail au Centre mutualiste. Aucune réponse ! J'ai perdu 4 kilos car alimentation par compléments alimentaires liquides. Je suis sous antibiotiques pour quinze jours j'ai récupéré mon appareil recoupé, mais qui malgré de nombreuses retouches par le nouveau dentiste reste mal ajusté. Merci de m'indiquer la marche à suivre. Bien à vous. Merci.P
Max1948 [Visiteur], le 17/09/2018 à 16:13
Re bonjour, je me suis inscrit comme membre, dans mon précédent message, il faut lire pansoral au lieu de panorama, erreur de correction automatique. Merci, cordialement, .M.P
Redac Recours [Membre], le 18/09/2018 à 15:44
Max1948,
En cas d’erreur médicale nous vous conseillons dans un premier temps de récupérer tout votre dossier médical si ce n’est pas déjà fait puis de demander, par courrier en recommandé avec accusé de réception, à la personne que l’on pense responsable de l’erreur médicale, d’actionner son assurance responsabilité professionnelle. Objectif : lancer une expertise amiable pour évaluer les erreurs éventuelles et les préjudices qui en découlent et définir ainsi le montant de l’indemnisation.
Max1948 [Visiteur], le 18/09/2018 à 17:32
Merci beaucoup pour votre retour. Le centre dentaire me refait gratuitement mon appareil, erreur reconnue, mais me demande en contrepartie de renoncer à toutes poursuites concernant le prétium doloris. Si je ne renonce pas à la procédure d'indemnisation, ils l'interdisent l'accès à leur centre durant la procédure. Ils ne me laissent guère le choix, car j'ai un besoin urgent de mon appareil. Depuis 2 semaines je ne prends que des compléments alimentaires liquides, j'ai perdu 4 kgs, et suis en rémission d'un cancer, donc, ils ne me donnent pas le choix. Bien cordialement et merci pour votre gentillesse.
Redac Recours [Membre], le 19/09/2018 à 11:10
Max1948, avez-vous pris l’avis d’un autre spécialiste d’un autre cabinet dentaire ?
Max1948 [Visiteur], le 19/09/2018 à 18:16
Merci pour votre réponse, oui, ils ont constaté que la prothèse était mal réalisée. Mais s'ils la refont c'est à ma charge. J'ai obtenu qu'elle soit refaite gratuitement mais par un autre dentiste du centre et surtout par un autre prothésiste. Adieu le pretium doloris. Si non procédure qui risque de durer, et je ne peux rester plus longtemps sans pouvoir l'alimenter correctement. C'est scandaleux, je le sais, mais je n'ai malheureusement pas le choix si je ne veux pas engager mon processus vital. Je suis descendu à 55 kgs pour 1 m 72. Merci encore, car vous, vous avez une conscience professionnelle, que n'a aucunement ce Centre. De toute façon ils sont responsables civilement et le dentiste pénalement. Donc si mes problèmes persistaient, c'est le dentiste que je traduirait devant son conseil de l'ordre et ensuite si nécessaire, dépôt de plainte après expertise judiciaire préalable. J'ai constitué un dossier avec certificat médical, photos et mise en demeure du dentiste. Merci pour vos compétences et votre extrême attention que vous nous portez. Bonne soirée, bien cordialement. M.P
Redac Recours [Membre], le 20/09/2018 à 09:48
Max1948, Nous restons à votre disposition au besoin et nous vous souhaitons une bonne continuation pour la suite de vos démarches et surtout pour vos soins, Cordialement.
Max1948 [Visiteur], le 20/09/2018 à 11:00
Merci beaucoup vous êtes vraiment sympas et très professionnels. Vous avez eu l'extrême gentillesse de lire mon parcours du combattant. Mais à l'impossible nul n'est tenu. Merci encore et excellente journée. Cordialement. M.P
Ajouter un commentaire